Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1984 Voa
2000 Ten 13
2008 Cosmic Universal Fashion

ALBUMS LIVE

2003 Live Hallelujah
 

2022 Crazy Times
 

- Membre : Van Halen

Sammy HAGAR - Ten 13 (2000)
Par MULKONTHEBEACH le 14 Mai 2014          Consultée 2182 fois

Sammy est un bon gars… Viré manu-militari par Eddie et son suiveur de frère Alex il y a quelques années parce qu’il a fait montre d’un peu de caractère, le « red rocker » en a encore sous le pied. Et puis, il faut se souvenir qu’il était déjà un musicien reconnu bien avant de rejoindre l’écurie VAN HALEN.

Chanteur emblématique de Ronnie au sein de son fameux MONTROSE, puis en solo, qui ne se souvient pas du clip de "Can’t Drive 55", cet hymne de folie ?

Bref, en 2000 sort son troisième album solo post-VAN HALEN depuis son éviction du groupe américano-néerlandais à succès.

Fidèle à ses musiciens, les WABORITAS, il amorce un virage significatif quant à sa musique. Si celle-ci a toujours été très énergique et dynamique, elle devient bien plus Heavy et sombre sur ce "Ten 13" endiablé. En ce sens, Mr Hagar est une personnalité bien plus complexe que ce qu’on imagine, que celle plus basique d’un David Lee Roth.

Oh, bien évidemment, le chanteur n’est pas le dernier à faire la fête, reculé dans sa « cantina » de Cabo Wabo, avec le lancement de sa marque de tequila (qu’il a depuis revendue), en y invitant des musiciens sans cesse renouvelés à jouer avec lui.
Mais tout de même, il y a sur ce disque des passages mélancoliques que l’on ne soupçonnait pas chez lui. Une légère noirceur, qui plus est agrémentée d’une inspiration sans faille qui force le respect, d’autant plus lorsqu’on sait que le bonhomme est âgé aujourd’hui de plus de 65 ans. Total respect l’ancien…

Un pas en avant, de géant devrais-je dire dans la carrière émérite de cet homme éminemment talentueux. Malheureusement habitué au rôle de sbire plus souvent qu’à son tour dans sa très longue carrière, mais au sein duquel il a donné le meilleur de lui-même, il va s’en dire qu’en solo, c’est une toute autre histoire, cet album faisant office d’exception. Un artiste renommé et d’exception est souvent plus en phase avec ce qu’il est réellement dans un contexte contraignant, l’obligeant ainsi à redimensionner son talent pour un rendu plus efficace et direct. L’auditeur n’en est que plus satisfait…

"Serious Juju" est un mix de fiesta et de « heavytude », un titre sérieux et solide, emprunt d’une colère certaine. Quant à "The Middle", il est certainement le plus énervé, Sammy semblant ici dans un état second…
"The Message" étant le titre le plus fort du cd quoique peu évident de prime abord.

Les Waboritas ne sont pas de mauvais musiciens, mais nous diront qu’ils sont standardisés… Rencontrer un Eddie Van Halen ne se faisant pas au prochain coin de rue, au block comme y disent aux States… Gnarf !

On peut les nommer et les énumérer, Victor Johnson (guitare) n’est pas mauvais, la bassiste Mona Gnader est plutôt brillante, et David Lauser (batterie) a un jeu correct.
Mais franchement, l’intérêt de cet opus est la voix de Sammy Hagar, qui dégage toutes les émotions possibles, en ne poussant jamais les notes de façon intempestive, avec le génie des grands.

"Deeper Kind Of Love" reste dans dans cette veine, agressif mais tempéré par cette voix qui nous rappelle sans cesse qu’elle peut tout faire, et ce dans n’importe quel format, pour peu qu’elle puisse s’exprimer.

Elle s’exprime, là c’est certain et l’on en revient à l’idée de départ, qui est de dire qu’un artiste en roue libre ne délivre que 50% de son talent, parce qu’il se sent libre de tout.
Seulement, le talent, s’il est présent, n’est jamais inextensible, jamais…

La preuve en est avec des titres de remplissage, donc dispensables, qui inondent presque l’album dès le 5ème titre… "The Real Deal" et "Tropic Of Capricorn" en étant de bons témoins.

La production est en deçà de ce qu’on attendait de quelqu’un comme Sammy, qui pourrait se payer le luxe d’un producteur de renom. Que nenni ! On a la nette impression d’avoir affaire à une « démo » de bonne facture…

Mais c’est de Sammy Hagar dont on parle, et les quelques bons titres qui sont présents ici nous font partiellement oublier les défauts majeurs d’un album d’un musicien de renom, tant sa voix nous fait toujours vibrer.

Une impression en demi-teinte donc, mais au vu de la diversité des ambiances proposées jusque là inédites par cet Artiste avec un grand A qui, à son âge avancé, balance les mêmes notes qu’à ses débuts discographiques avec une facilité déconcertante, l’appréciation se veut encourageante, même si presque inopinée.

A lire aussi en HARD ROCK par MULKONTHEBEACH :


GUN
Taking On The World (1989)
Une première branlette éclaboussante !!!




The CULT
Hidden City (2016)
CULT le magnifique


Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Sammy Hagar (chant, guitare solo)
- Victor Johnson (guitare)
- Mona Gnader (basse)
- David Lauser (batterie)


1. Shaka Doobie (the Limit)
2. Let Sally Drive
3. Serious Juju
4. The Message
5. Deeper Kinda Love
6. A Little Bit More
7. Ten 13
8. Protection
9. 3 In The Middle
10. The Real Deal
11. Tropic Of Capricorn



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod