Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Van Halen

Sammy HAGAR - Voa (1984)
Par THE MARGINAL le 16 Novembre 2005          Consultée 2593 fois

Avec la sortie de "VOA" en 1984, Sammy Hagar en est à son 11ème opus, si on inclut les albums live. Autant dire que l'ancien chanteur de Montrose est fort d'une solide expérience et que les amateurs de big-rock US s'attendent à un album abouti. La pochette du disque est très fun, très amusante et laisse une première impression positive.

Effectivement, l'album proposé par le Red rocker(surnom attribué à Sammy Hagar) dégage des énergies positives et on est clairement aux antipodes de la facette sombre, voire dépressive du rock. D'entrée de jeu, Sammy Hagar et les musiciens qui l'entourent tapent du poing sur la table en accouchant d'un mega-hymne en puissance, un classique du big-rock des 80's: je parle bien entendu de "I can't drive 55", devenu un incontournable dans la set-list de Sammy Hagar lorsque celui-çi tourne en solo. Les riffs et les mélodies sont imparables, la chanson tue et le refrain est ultra-fédérateur. Il n'est pas étonnant que ce titre ait marqué la génération de l'époque et que, par la suite, Sammy Hagar l'ait même joué avec Van Halen. D'autre part, "I can't drive 55" figure aussi sur la B.O du 2ème volet de la trilogie "Retour vers le futur" et on peut l'entendre dans la scène où Marty Mc Fly se retrouve propulsé dans le 1985 alternatif et voit la ville de Hill Valley envahie par des chars et dans l'anarchie la plus totale.

Mais revenons plutôt à l'album "VOA". Son problème principal, justement, c'est qu'il contient un titre tellement mortel qu'il a tendance à releguer au second plan les 7 autres compos du disque. Il faut dire qu'écrire plusieurs titres de cet accabit à la suite, c'est une mission délicate, presque impossible.

Pourtant, en écoutant bien cette galette, on s'aperçoit qu'il y a quand même quelques titres intéressants, de qualité. C'est le cas de "Swept away", un mid-tempo travaillé tantôt calme, tantôt plus secoué(sur le refrain), de "Two sides of love", un titre typiquement hard FM avec ses mélodies ciselées, l'énergique "Voa" qui dépote, ou encore "Burnin' down the city", une compo big-rock à la fois aerienne et acérée. Le reste de l'album n'est pas mauvais, mais ne sort pas de l'ordinaire et on a vite fait le tour.

En fin de compte, on peut résumer l'album ainsi: un mega-hymne incontournable qui écrase tout sur son passage, une belle brochette de bonnes chansons et 2-3 titres en guise de bouche-trou. Le verdict vis-à-vis de "VOA" est donc favorable, mais on ne peut nier que "I can't drive 55" focalise, vire monopolise l'attention. On ne le savait pas encore à l'époque, mais par la suite, Sammy Hagar allait remplacer David Lee Roth au sein de Van Halen...

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


WALL OF SILENCE
Shock To The System (1992)
Du hard fm de qualité et plein de classe




EDGE OF FOREVER
Feeding The Fire (2004)
Hard fm / a.o.r


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Sammy Hagar (chant, guitare)
- Bill Church (basse)
- Jesse Harms (claviers)
- David Lauser (batterie)
- Gary Pihl (guitare)
- Ted Templeman (percussion)


1. I Can't Drive 55
2. Swept Away
3. Rock Is In My Blood
4. Two Sides Of Love
5. Dick In The Dirt
6. Voa
7. Don't Make Me Wait
8. Burnin' Down The City



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod