Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2012 Shadowmaker
2013 Resilient
 

- Style : Drakkar, Angel Martyr, Paragon, Iron Savior, Gun Barrel, Lonewolf
- Membre : Axel Rudi Pell, Stratovarius, Lacrimosa, Holy Moses
 

 Site Officiel (744)
 Myspace (5174)

RUNNING WILD - Resilient (2013)
Par FREDOUILLE le 26 Février 2014          Consultée 3937 fois

Le retour de ce bon vieux borgne d'Adrian, mascotte du groupe, sur la pochette de ce nouvel album de RUNNING WILD laissait présager un retour aux sources. Ou tout du moins nous le laissait espérer après un album relativement faible ("Shadowmaker") que l'on considèrera comme une remise en selle fort laborieuse. Même si tout n'y était pas à jeter (outre quelques compositions carrément potables, j'aimais assez aussi l'aspect Hard de cet album), le retour aux sources tant espéré, mais si vous aimez ce Heavy Metal fédérateur et si typique avec ces hymnes à la pelle, c'est à dire le RUNNING WILD des "Death Or Glory", "Blazon Stone" ou "Black Hand Inn" (pour ne citer que ceux-là) dont nous avons toujours été friands, était fichtrement attendu, cela va sans dire. Et à ce niveau, "Resilient" se révèle malheureusement encore bien trop timide et est on va dire, allez... tout juste au rendez-vous. Il va de soit que "Resilient" ne rivalise bien évidemment pas avec ses illustres prédécesseurs.

Et pourtant… Rolf Kasparek seul maître à bord de ce navire en perdition depuis quelques années (bien qu'une nouvelle fois associé au guitariste Peter Jordan – plus charismatique que lui tu meurs -) et vraisemblablement à la recherche du passé glorieux de son groupe « légendaire » semble retrouver ici un chouïa de bonnes idées et d'inspiration. Enfin n'exagérons rien non plus... Pas de quoi non plus casser trois pattes à un canard. Il y a ici tout juste de quoi sortir la musique de RUNNING WILD de sa torpeur et tout juste assez d'ingrédients pour nous rappeler à notre bon souvenir les moments de magie qui habitaient jadis le groupe.

Reconnaissons tout de même certaines qualités à "Resilient" et que ne possède pas "Shadowmaker". À commencer par un son qui est ici un poil plus travaillé et qui donne surtout à la galette un aspect bien plus authentique que celui de son prédécesseur. Le rendu mécanique de "Shadowmaker" a quelque peu disparu et c'est bien évidemment une bonne chose. Ceci étant, "Resilient" ne nous épargne pas plus la boîte à rythmes (l’autre membre permanent du groupe !) que son prédécesseur et il serait grand temps pour Rolf Kasparek de faire appel à un vrai batteur pour ses albums histoire d'amener aussi un peu de variété et de relief à leur ensemble. Parce que sans déconner, qu'est ce que c'est monotone cette machine !

Ensuite, il y a ces compositions qui renouent un tant soit peu avec le passé glorieux du groupe à l’image de l'énergique "Soldiers Of Fortune" plein d'entrain avec ses guitares virevoltantes (comme on les aime chez RUNNING WILD), "The Drift" bien dans la tradition du groupe et qui nous ramènerait presque 25 ans en arrière, "Adventure Highway" ou encore "Run Riot" (une des meilleures de l'album) plutôt directe et efficace à l'instar d'un "Soulless". Bien sûr, nous n'oublierons surtout pas de mentionner la pièce maîtresse de l'album qu'est "Bloody Island". Vous savez, ce genre de composition épique de 10 minutes (mention très bien pour l'introduction) et dont la mélodie semble toute droit sortie de l'époque "Blazon Stone", qui vous fait instantanément aimer RUNNING WILD. Un titre un peu plus aventureux que la moyenne et qui s'inscrit pleinement dans l'esprit d'un "Treasure Island" (album "Pile Of Skulls"), d'un "Ballad Of William Kidd" (album "Rivalry") ou d'un "Genesis" (album "Black Hand Inn") sans toutefois en atteindre les sommets.
Malheureusement, les autres compositions ne sont pas du même acabit : "Crystal Gold", "Desert Rose", "Fireheart", "Down To The Wire" (lourdingue celle-là !), "Resilient" sont plutôt anecdotiques et sans réel attrait. Elles montrent également les limites actuelles d'écriture du père Rolf. Une écriture par trop stéréotypée, chaque chanson étant plus ou moins structurée de la même manière : couplet-refrain-couplet-refrain-pont-refrain-solo-fin.

Il n'en demeure pas moins que ce "Resilient" reste un album honnête, plutôt sympathique même et auquel on donnera un certain crédit pour son énergie (retrouvée) et la volonté de renouer avec l'illustre passé du groupe. Il prouve par la même occasion que Rock'n'Rolf n'est peut-être pas totalement rincé comme on aurait pu le croire (après "Shadowmaker") et qu'il aura encore des choses à dire dans les années à venir. De quoi réjouir bien évidemment tous les aficionados du groupe. Ceci étant restons deux secondes lucides, ce "Resilient" est sympa c'est vrai mais n'est en rien transcendant. Les progrès ici constatés restent à confirmer.


Note : 2,5/5 arrondi à 3/5 (parce que "Resilient" est meilleur que "Shadowmaker").


Morceaux préférés : "Bloody Highland", "The Drift", "Run Riot", "Soldiers Of Fortune".

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


SEVEN WITCHES
Passage To The Other Side (2003)
Heavy metal




RAGE
Unity (2002)
L'âge d'or du groupe ! You wanted it, you get it !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Rock'n Rolf Kasparek (basse, guitare, chant)
- Peter Jordan (guitare rythmique, chœurs)


1. Soldiers Of Fortune
2. Resilient
3. Advendure Highway
4. The Drift
5. Desert Rose
6. Fireheart
7. Run Rot
8. Down To The Wire
9. Crystal Gold
10. Bloody Island



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod