Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-PROG JAZZY  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Iron Maiden
- Membre : Threshold, Headspace, Within Temptation, Exivious, Landmarq, Arjen Anthony Lucassen's Star One
 

 Site Officiel (525)
 Myspace (308)
 Chaîne Youtube (366)
 Soundcloud (163)
 Facebook (225)

MAIDEN UNITED - Across The Seventh Sea (2012)
Par WËN le 26 Mai 2013          Consultée 4296 fois

Vous ayant déjà touché deux mots sur le précédent et premier opus de MAIDEN UNITED il y a de cela une poignée de semaines à peine, tentons-donc d'éviter de vous faire l'affront d'une présentation en bonne et due forme et permettons-nous seulement de vous renvoyer à la colonne de droite et de cliquer nonchalamment sur "Mind The Acoustic Pieces". Sachez seulement, pour les flemmards du clic et ceux qui, tout comme moi, ne savent pas différencier leur gauche de leur droite, que MAIDEN UNITED est un tribute-band dédié, comme son patronyme ne nous le fait absolument pas sentir, à IRON MAIDEN. Le line-up, entre ces deux productions, n'ayant pas changé d'un iota, nous retrouverons notamment Damian Wilson (THRESHOLD, HEADSPACE, STAR ONE, AYREON) au chant et Ruud Jolie (WITHIN TEMPTATION, ANNEKE VAN GIERSBERGEN) à la guitare acoustique. Acoustique, parfaitement puisque, vous le savez déjà, le combo (chant/piano/guitare/basse/batterie) fait fi de la saturation, se concentrant à nous délivrer des relectures de classiques de la VIERGE DE FER, les cordes à vifs.

Là où les bataves ne se cantonnaient qu'à reprendre des titres issus d'un seul et unique disque sur "Mind The Acoustic Pieces" (2010), ici, le groupe change son fusil d'épaule et pioche de-ci de-là dans la première décennie de la prolifique discographie de leur modèle londonien (de l'album éponyme de 1980 à "Seventh Son Of A Seventh Son" de 1988). La couleur est d'ailleurs d'emblée affichée par un petit 'Seven deadly sins' lancé par le sieur Wilson avant que la machine ne s'emballe réellement sur un "Only The Good Die Young", très typé R.E.M.. Car là, où MAIDEN UNITED œuvrait dans un style Jazzy/Prog sur son opus précédent, il décide sur ce "Across The Seventh Sea" d'élargir ses horizons, tantôt en donnant une place plus importante voire prépondérante au piano ("2 Minutes To Midnight" en version lounge), tantôt en décidant de sonner légèrement plus Pop-Rock sur certaines parties (le refrain de "Only The Good Die Young", "Wasted Years") ou à contrario plus intimiste.

Le choix des titres repris est judicieux voire même osé pour certains, puisque "Prowler", "Infinite Dreams" ou encore "Flash Of The Blade" de viennent pas régulièrement fleurir sur les compilations dédiées à ce type d'exercice. Et le moins que nous puissions dire est que l'exercice est convaincant dans la plupart des cas, MAIDEN UNITED parvenant, comme à son habitude, à se réapproprier ces chansons, n'hésitant pas à créer un véritable décalage musical (voire même contextuel) avec les versions d'origine. Ainsi, les risques de conflits nucléaires, les éclats punks d'une rébellion adolescente sous-jacente sont gommés sous des accords cotonneux et confortables. De la même manière les rideaux de l'Acacia Avenue se parent pour l'occasion de sombres voiles, ne nous laissant parvenir que quelques échos jazzy de l'intérieur, avant que les guitares acoustiques ne se lancent dans la danse sur toute la seconde partie de la chanson (qui, du haut de ses neuf bonnes minutes, laisse au groupe une bonne marge pour se faire plaisir).

Le désir du combo à vouloir aborder chaque titre avec une approche particulière est perceptible, et les petites digressions hispanisantes de "Flash Of The Blade" ne font que confirmer cette tendance. Dans cet état d'esprit, les Hollandais font appel aux services de Perttu Kivilaakso (APOCALYPTICA) pour venir agrémenter de son violoncelle, tout en restant discret, les réinterprétations de "The Evil That Men Do" et de "Infinite Dreams". Parlons-en justement de cette dernière, en plus d'être une excellente chanson de la VIERGE DE FER, la version présentée ici réalise l'exploit, malgré son passage en acoustique, de garder, par ses cassures successives, un feeling similaire et cette progression épique propre à la vision de ses géniteurs. Une belle pièce assurément. Comme il a débuté, et après un "Wasted Years" de très bonne facture plus proche de l'esprit de "Mind The Acoustic Pieces", le disque se termine sur un ultime 'Seven deadly sins', avant que le rideau ne tombe.

Au final, seuls "Children Of The Damned" et "The Evil That Men Do", sympathiques au demeurant ont du mal à sortir du lot. Pour le reste, MAIDEN UNITED, nous livre pour la seconde fois une compilation de reprises très travaillées et toujours aussi personnelles (dotée, une fois de plus d'un artwork soigné et original). En revanche, est-ce l'effet de surprise qui s'est estompé, nous ne saurions le dire, mais ce "Across The Seventh Sea" nous semble marquer légèrement (mais alors très légèrement) le pas par rapport à son prédécesseur; Serait-ce du à un petit manque de cohésion entre les essais, ceux-ci n'étant plus tous issus d'un même album ? Peut-être, mais rien de bien grave, en tout cas !

Ne nous reste plus qu'à savoir ce que nous réserve les Bataves à l'avenir. Pour le moment le groupe tente d'enchainer les dates, continuant à travailler sur du nouveau matériel ("Remember Tommorow" par exemple). Mais si jamais les droits d'auteurs le permettent, nous ne serions pas surpris que l'étape suivante ne soit une petite prestation scénique enregistrée, qui sait ?

3,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


OLIVER WAKEMAN AND CLIVE NOLAN
Jabberwocky (1999)
Rock progressif au casting alléchant




MAGNUM
Ii (1979)
Très bon Rock Prog queenesque assez doux et rêveur


Marquez et partagez







 
   WËN

 
  N/A



- Damian Wilson (chant)
- Ruud Jolie (guitare, mandoline, choeurs)
- Marco Kuypers (piano)
- Joey Bruers (basse)
- Mike Coolen (batterie)
- Perttu Kivilaakso (guest, violoncelle)


1. Only The Goods Die Young
2. 2 Minutes To Midnight
3. Prowler
4. Flash Of The Blade
5. Children Of The Damned
6. Infinite Dreams
7. 22 Acacia Avenue
8. The Evil That Men Do
9. Wasted Years



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod