Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL MODERNE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hertz & Silence
- Membre : Eyes Of Eden, Slayer, Overkill

GRIP INC. - Solidify (1999)
Par DARK BEAGLE le 1er Avril 2019          Consultée 238 fois

Il y a des formations qui ne font pas trop parler d’elles mais qui délivrent systématiquement de très bons albums. Elles sont rares, certes, la plupart des groupes sont coupables de coups de mous, c’est entièrement normal. Mais pas pour GRIP INC. Avec GRIP INC., on sait que l’on ne va pas être déçu et que l’on va se prendre une petite leçon de Thrash pour le moins intéressante. Parce que la bande à Lombardo ne s’est pas cantonnée au petit monde étriqué du Thrash pur et dur, elle a toujours su mâtiner le son avec des influences diverses et variées.

"Solidify" ne déroge pas à la règle. Pourtant, cet album ne va pas se révéler de la même façon que ses deux grands frères. Il se mérite un peu plus, il demande plus d’écoutes pour être pleinement apprécié. Ce qui va frapper d’entrée de jeu, c’est l’aspect plus vindicatif que semblent présenter les musiciens. "Isolation" plante le décor, "Amped" en rajoute une bonne couche. Mais petit à petit, des morceaux différents arrivent, pas tout à fait dans la lignée de "Nemesis", mais rappelant fortement cet album, à l’image de "Human?", un des titres parmi les plus réussis.

L’utilisation des claviers assure à GRIP INC. de ne pas se laisser enfermer dans un schéma trop traditionnel. Il se sert des racines Thrash pour les titres les plus percutants et va explorer différentes voies dans les autres, prenant parfois l’auditeur complètement à contrepied, comme en atteste l’instrumental "Bug Juice" et ses lignes hispaniques qui vient clore le débat de façon pour le moins inattendu, mais agréable après la déferlante prise dans la tête.

Encore une fois, Sorychta est le chef d’orchestre de l’album. Ses mélodies sont ici moins subtiles, plus brutes, parfois plus alambiquées, mais il sait qu’il peut toujours se reposer sur la puissance rythmique de Dave Lombardo, qui ne résume pas son jeu à un long bourrinage intensif, il le varie, l’enrichit d’un groove intéressant, il n’est jamais statique dans sa façon d’appréhender la batterie. Et Gus Chambers s’avère toujours efficace dans son rôle. Et si cela semble plus compliqué de prime abord, il n’en est rien : "Solidify" reste dans la lignée de ce qui a été fait précédemment, nous retrouvons beaucoup des traceurs typiques du groupe, dans un enrobage un peu différent.

Sous-estimer "Solidify" est une erreur à ne surtout pas commettre. GRIP INC continue sa marche en avant, dans une espèce d’indifférence polie à son égard. Pourtant, le groupe était le parfait trait d’union entre le Thrash de papa et une vision plus moderne et implacable du genre, qui mérite grandement toute considération, même post mortem.

A lire aussi en THRASH METAL :


PATHOS
Katharsis (2002)
Thrash metal moderne




EXODUS
Pleasures Of The Flesh (1987)
Virage intéressant du groupe : une réussite !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   BIONIC2802
   DARK BEAGLE

 
   (3 chroniques)



- Dave Lombardo (batterie)
- Waldemar Sorychta (guitare)
- Gus Chambers (chant)
- Stuart Caruthes (basse)


1. Isolation
2. Amped
3. Lockdown
4. Griefless
5. Foresight
6. Human?
7. Vindicate
8. Stresscase
9. Challenge
10. Verrater (betrayer)
11. Bug Juice



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod