Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vader
- Membre : Insidious Disease, Nightfall, Malevolent Creation
 

 Site Officiel (514)
 Myspace (437)
 Chaîne Youtube (488)

NILE - Vile Nilotic Rites (2019)
Par MEFISTO le 8 Mai 2020          Consultée 508 fois

Alors là, il faut avoir zappé "What Should Not Be Unearthed" pour croire que "Vile Nilotic Rites" est une bouse infâme ! J'ai trouvé sur la moitié de ce dernier rejeton de Karl Sanders plus de bonnes idées que sur l'entièreté de "WSNBU"…

Dallas est parti ? On verse une larme, sans plus, et on écoute. Le résultat est bluffant, car bien meilleur qu'il aurait dû. La preuve que Sanders apprend de ses erreurs : sa carrière est en montagnes russes. Il est habitué de se planter et de rebondir. Perdre Dallas a été un creux historique pour lui. Que fait-il ? Il rebondit. Il nous a endormis en 2015. Que fait-il ? Il rebondit.

Le trio de départ nous donne la mesure assez rapidement et s'éloigne en quelques minutes de ce que "WSNBU" n'est jamais arrivé à accomplir : nous casser les cervicales à coups d'idole. La génialissime pièce-titre vient consolider un début d'album solide, qui, s'il tergiversera par la suite, nous convaincra que NILE est de retour malgré de gros écueils. Mention spéciale à "The Oxford Handbook Of Savage Genocidal Warfare", probablement le titre le plus bizarre de la disco des Américains...

Le duo arythmique et bourré de surprises "Where Is the Wrathful Sky" – "The Imperishable Stars Are Sickened", la spirale infernale qu'est "Seven Horns of War", le duo de cinglé "Snake Pit Mating Frenzy" – "Revel in Their Suffering", sans oublier la lourde finale, "We Are Cursed", tout ce bousin envoie du bois et sent la réconciliation. Karl Sanders a bien pris son temps pour digérer ses erreurs et ses deuils et s'est concentré à faire de la bonne musique. Sans se réinventer, il a misé sur des valeurs sûres et c'est diablement payant. Peu importe qui est à ses côtés.

"Vile Nilotic Rites" est peut-être un peu long, mais sa diversité, sa complexité et ses nombreuses incartades atmosphériques nous fournissent notre dose de NILE classique. On en avait besoin ! Pour moi, le meilleur depuis leur sommet de 2009.

Note : 3,5/5.

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE par MEFISTO :


SPECTRUM OF DELUSION
Esoteric Entity (2017)
OBSCURA-like en devenir !




INFERI
Revenant (2018)
Revenons-y !


Marquez et partagez




 
   SIRFRANGILL

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Karl Sanders (vocaux, guitares)
- Brian Kingsland (vocaux, guitares)
- George Kollias (batterie, vocaux)
- Brad Parris (basse, vocaux)


1. Long Shadows Of Dread
2. The Oxford Handbook Of Savage Genocidal Warfare
3. Vile Nilotic Rites
4. Seven Horns Of War
5. That Which Is Forbidden
6. Snake Pit Mating Frenzy
7. Revel In Their Suffering
8. Thus Sayeth The Parasites Of The Mind
9. Where Is The Wrathful Sky
10. The Imperishable Stars Are Sickened
11. We Are Cursed



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod