Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK éTHéRé / DISTORSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2015 2 M
2017 1 Mareridt
2016 Mausoleum

MYRKUR - Mareridt (2017)
Par DARK BEAGLE le 31 Octobre 2017          Consultée 266 fois

Le Black Metal peut être une musique propice à l’onirisme. Tout dépend de la façon dont les groupes le pensent, l’imaginent et surtout, comment ils l’interprètent. MYRKUR dégage quelque chose qui va dans ce sens, de façon fort plaisante, même si le rêve devient parfois cauchemar et qu’il est parfois bien difficile d’appréhender ce "Mareridt" qui, à l’instar du premier effort, continue à gentiment casser les codes du genre.

Teinté d’une forte touche Folk, MYRKUR développe un univers qui lui est propre. La belle Danoise propose là un disque franc, aux mélodies subtiles, qui s’écoute sans le moindre déplaisir. Introspectif, ce nouvel album est une invitation à laisser l’âme vagabonder, donner une échappatoire à l’esprit, une ode à l’imagination, à travers une espèce de beauté froide que vient savamment enlaidir des touches d’une noirceur presque palpable.

Pour caricaturer, MYRKUR pratique une espèce de Black Metal inversé, où les parties plus Atmosphériques, plus Folk, qui devraient aérer le propos, sont là pour former l’ossature de morceaux souvent très courts. Et quand les blast beats s’invitent dans la danse, que la guitare rugit comme si on la rabotait (euh… ouais, vous voyez le truc) et que le chant devient celui d’un écorché vif, on assiste à une mutation franche, une cassure de ce rêve, toujours empreint de mélodie et de mélancolie en arrière fond. Ils restent néanmoins des intermèdes, ils interviennent peu et n’en sont de ce fait que plus percutants, même si assez classiques dans leurs constructions et leur instrumentation.

Globalement, on note une véritable évolution entre "M" et ce "Mareridt", ne serait-ce que par le fait que ce dernier se montre plus franc dans sa volonté de se montrer plus éthéré, plus subtil. Il gagne en profondeur là où le premier opus se montrait parfois trop caricatural dans sa démonstration parfois trop stérile. À dire vrai, ce ne sont pas les parties les plus purement Black Metal qui font l’intérêt de MYRKUR, mais bel et bien ces moments de quiétude obscure dont elle nous gratifie. La belle se crée son univers, le développe, l’enrichit.

Si Amalie Bruun n’avait pas pleinement convaincu sur "M" (surtout quand on connaît un peu la Pop acidulée qu’elle propose sous son nom), elle s’avère plus juste ici, plus séduisante également. Sans être un véritable coup de cœur, "Mareridt" s’avère bien plus plaisant dans sa démarche, franche, qui continue parfois à se perdre quelque peu malgré tout. En espérant qu’un troisième opus voit le jour et présente la quintessence de ce qu’elle veut exprimer…

Note réelle : 3,5/5 poussé à 4 à titre d'encouragement.

A lire aussi en FOLK METAL :


ALESTORM
Sunset On The Golden Age (2014)
Nik lé rajeu




SKYCLAD
No Daylight , Nor Heeltaps (2002)
Folk éthéré / distorsion


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Amalie Bruun (chant, guitare, clavier, piano, orgue, violon, nyckelharpa,)


1. Mareridt
2. Måneblôt
3. The Serpent
4. Crown
5. Elleskudt
6. De Tre Piker
7. Funeral
8. Ulvinde
9. Gladiatrix
10. Kætteren
11. Børnehjem
12. Death Of Days (bonus Track)
13. Kvindelil (bonus Track)
14. Løven (bonus Track)
15. Himlen Blev Sort (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod