Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (15)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2002 2 Ritual
2005 Reason
2007 Immortal
2004 Ritualive
2004 Ritualive
 

- Membre : Viper, Virgo, Andre Matos
- Style + Membre : Angra

SHAMAN - Ritual (2002)
Par GUILLAUME le 1er Décembre 2002          Consultée 14118 fois

Alors qu’Angra parachève sa tournée consécutive à l’album Fireworks, la formation décide de se séparer. André Matos forme le groupe Shaman avec Ricardo Confessori et Luis Mariutti (tout deux ex-Angra) et Hugo, frère de Luis, devient le nouveau guitariste. A l’époque, André Matos avait déclaré pour rassurer les fans que s’il ne perpétuerait pas le nom d’Angra, en revanche il en garderait tout le reste, invitant ainsi implicitement les fans à comparer les deux formations. Au Festival de Colombes début 2001, l’accueil offert à Shaman est mitigé.
Si les reprises d’Angra sont toujours aussi accrocheuses, les morceaux du groupe le sont moins. Malgré cela, Shaman tire un avantage certain de cette prestation et s’empare de la confiance du public en endossant le statut de nouvel Angra. Plus de deux ans vont s’écouler depuis la création du nouveau quatuor avant que celui-ci n’accouche de son premier opus. Deux années d’autant plus longues que le premier album d’Angra depuis la séparation sort dés Décembre 2001. Les aficionados de l’Angra originel acceptent sans difficulté le changement de line up et surtout le remplacement d’André Matos au chant, tant est si bien que l’accueil réservé à Rebirth est des plus chaleureux. Enfin, en Juin 2002, le Ritual de Shaman, dont la qualité, cassons d'emblée le suspense, est époustouflante, atterrit dans les bacs.

Tandis que Edu Falaschi officie dans un registre désormais résolument progressif propre à Rebirth et plus grave que son prédécesseur, André Matos développe un chant plus heavy et agressif rappelant la période Viper dans lequel il chantait au début des années 90. Le shaman est un sorcier doué d’un prestige magico-religieux qui guérit les malades et entre en contact avec les esprits au cours de rites transcendantaux. La formation brésilienne reste fidèle à ce thème sans pour autant faire de ce Ritual un concept album.
L’ambiance tribale est très prononcée comme en témoigne la majeure partie des titres mais plus particulièrement « Over Your Head » rappelant « Carolina IV » (sur Holy Land) de l’Angra première période ou le « Unholy Wars » par son coté progressif (sur Rebirth) de l’Angra actuel. « For Tomorrow » est aussi dans cette veine avec son intro acoustique et l’accompagnement du « grupo Terra America » célébrant le folklore sud américain. La balade « Fairy Tale », agrémentée de flûtes, est fantastique de magnificence. « Here I Am » rappelle le métal épique de Rhapsody avec un mélange de chœurs féminins, grosse caisse, piano et guitare saturée, rendant le tout incisif.
L’intro de « Distant Thunder » rappelle furieusement la genèse de Maiden période Killers, tandis que le reste du morceau bouillonne d’envolées lyriques et d’une ligne de piano exaltante relayée par une guitare puissante du sieur Hugo Mariutti, totalement à la hauteur dans son rôle. Ce titre est indéniablement le morceau de bravoure de cet album tandis que le titre éponyme « Ritual » et le cinglant « Time Will Come » sont deux véritables hymnes du métal.

Durant cette transe extatique, il est impossible de ne pas succomber aux charmes de ce Ritual truffé de surprises : la sempiternelle introduction, « Ancient Rites », est digne des plus grands compositeurs classiques du cinéma, et l’intervention de Tobias Sammet sur le grisant « Pride » en guise de dénouement, augure du meilleur pour les probables duos que Sammet mettra en place prochainement. Pour le moins entêtantes, les compositions rendent Ritual incontestablement bon. Tout au plus, la mise en place d’un nouveau métal résolument moderne annoncé par André Matos n’est pas évidente tant Ritual perpétue l’esprit d’Angra.
Du coup, il est impossible de départager Rebirth et Ritual. La principale et maigre différence réside dans le fait qu’Angra développe désormais un métal nettement progressif tandis que le « mystic metal » proclamé par André Matos est plus conservateur, « ethnique » et classique. Encore qu’avec l’utilisation d’une ribambelle d’instruments de toute provenance et la présence de Derek Sherinian (Ex-Dream Theater) pour « Over Your Head », cet argument n’en est que plus mince. Le fait qu’il ne s’agisse pas d’un concept album (assez rare pour être signalé par les temps qui courent) peut parfois surprendre tant l’ensemble est parfois hétérogène. Point de détail : le coffret limité, sans être indispensable, est très sympa (photos, médiator, poster, description de chaque titre…).
En définitive, Ritual ne peut que séduire les fans d’Angra première et/ou seconde génération, les nostalgiques de Viper et tout amateur de métal mélodique puissant. Décidément, André Matos ne cesse de ravir nos oreilles ! Encore !

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par GUILLAUME :


NIGHTWISH
The Carpenter (1997)
Metal symphonique




NIGHTWISH
Deep Silent Complete (2000)
Metal symphonique


Marquez et partagez



Par JULIEN, STEF, METAL




 
   GUILLAUME

 
   JEFF KANJI
   STEF

 
   (3 chroniques)



- Andre Matos (chant ,clavier)
- Hugo Mariutti (guitare)
- Luis Mariutti (basse)
- Ricardo Confessori (batterie)


1. Ancient Winds
2. Here I Am
3. Distant Thunder
4. For Tomorrow
5. Time Will Come
6. Over Your Head
7. Fairy Tales
8. Blind Spell
9. Ritual
10. Pride



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod