Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sadus, Hellwitch, Horrendous
- Membre : Vicious Rumors, Necrophagist, World Under Blood, Mayan, James Labrie
- Style + Membre : Hate Eternal, Exivious, Asphyx

PESTILENCE - Doctrine (2011)
Par BIONIC2802 le 15 Août 2011          Consultée 3654 fois

Bien meilleur que leur seconde jeunesse retrouvée en 2009 avec "Resurrection Macabre", la complexité des structures revient et le retour de Jeroen Paul Thesseling (présent sur l'album expérimental et fort technique "Sphere" de 1993) est salvateur à ce titre... Rien de tel qu'un bon branleur de Fretless pour nous épater !

Mais ce n'est définitivement pas tout.

L'intro déjà ! A l'instar de sa pochette, l'homélie latine chantonnée - banale donc ennuyeuse à ses débuts - vaut la peine d'être entendue jusqu'au bout des 2 minutes. En effet, la caricature papale modifie, à mi-chemin, le ton en cours de prêche et en devient terrifiante puis, vindicativement menaçante. De la psalmodie, V. VENTURA va littéralement nous atomiser verbalement ! Du coup, PESTILENCE vomit son Death - redevenu alambiqué - directement après, avec hargne et furie écrasante, le côté bourrin en moins.

"Amgod" renoue avec des riffs crapuleusement étouffés pour ensuite lâcher pleine puissance sur la composition. La voix de MAMELI penche méchamment vers les tessitures d'un John - OBITUARY - TARDY (voire à la Chuck SCHULDINER et de son "The Sound Of Perseverance" testamentaire). Les frappes décalées, néanmoins plus accessibles que par le passé, du batteur de THE NEW DOMINION (groupe néerlandais également) s'acoquine à merveille avec la 8 cordes de Patrick M., notamment pour la lourdeur écrasante des riffs tirés au couteau. Pas foncièrement véloce, le tempo général reste tempéré et gagne dans la répression doctrinale des paroles.

Toujours pas de synthé à l'horizon, bien que l'intro de "Dissolve" trompe âprement son monde, vous ne trouvez pas ? ! Là aussi, nous retrouvons ces dissonances qui nous sont chères (nostalgie déplacée ?). Ensuite, nous sommes à nouveau comblé par le maelstrom "jazzo-funky-à la sauce technico-technique Death" du break de la chanson suivante : "Absolution". La seconde partie du CD est moins attractive et se laisse écouter sans réelle extase outre le fait plusieurs passages, transitions accrochent plus que l'ensemble. A vous d'ouïr, mes chers enfants...

Malgré les diverses orientations qu'a pu opérer PESTILENCE, ce nouveau revirement plus complexe (qu'en 2009, donc) - pas forcément moins accrocheur - et cette envie de parfaire leur univers glauque et nauséabond donne du caractère à ce "Doctrine". Toute la haine engendrée par la lobotomisation des foules à tous niveaux (culturel, cérébral, religieux, ...) est dégueulée ici même dans les 10 textes accompagnant la fameuse intro.

Plus facile d'accès aussi que son référent en la matière ("Sphere"), sans être "easy listening" bien sûr, cet album rassure quant à l'esprit créateur du géniteur pestilentiel. La plupart des fans aurait voulu cet album à la place de "Ressurection Macabre". Qu'importe, la machine est en marche et le fait de voir une telle amélioration entre ces deux opus laisse présager un avenir fédérateur de trouvailles musicales dans leur créneau "techno-Death". Hélas, l'évolution révolutionnaire n'arrivera probablement jamais alors, si déjà PESTILENCE persévère dans ses recherches tantôt jazzy tantôt progressive, cela reste du bon Death... Certes noyé dans la masse actuelle !

"In Manipulation We Trust", tel est le slogan de "Doctrine" !

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE :


INFERI
The Path Of Apotheosis (2014)
Quel beau mélange explosif !




ULCERATE
Shrines Of Paralysis (2016)
Le champion reste champion


Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Patrick Mameli (voix et guitare)
- Patrick Uterwijk (guitare)
- Jeroen Paul Thesseling (basse)
- Yuma Van Eeckelen (batterie)


1. The Predication (intro)
2. Amgod
3. Doctrine
4. Salvation
5. Dissolve
6. Absolution
7. Sinister
8. Divinity
9. Deception
10. Malignant
11. Confusion



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod