Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BATTLE DAGORATH - Ancient Wraith (2011)
Par MEFISTO le 9 Mai 2011          Consultée 3037 fois

"Les Américains les plus norvégiens", ne cesse-t-on de lire partout sur ce groupe. Vignette leur collant à la peau depuis leur sensationnel et furieux premier album de Black Atmo minimaliste, "Eternal Throne". Les revoici, plus féroces que jamais, pour nous offrir un saut dans le temps de dix ans… en arrière.

Oui, BATTLE DAGORATH sera le meilleur ami des fans de et autres pontifes du Black Atmo américain ou anglais… lorsqu'il sera plus connu. Il est sale, mélodique, malsain et foutrement imagé. Vous en voulez de l'ambiance mortelle à la BLUT AUS NORD, jumelée à une fibre naturaliste à la WITTR ? "Ancient Wraith" vous vous devez d'écouter, les lumières fermées, le corps étendu. Préparez-vous à un voyage au royaume des ténèbres, mais pas la fonderie du Diable ; celui où le vent glacial enguirlande les plus hauts sommets enneigés, où le ciel bleu et le soleil ne sont pas les bienvenus. Oui, vous reconnaissez ces lieux… Songez maintenant que vous y êtes projetés par des musiciens demeurant à des milliers de kilomètres de là, pas des Scandinaves ou des Russes habitués de frissonner. Non, des Américains de Californie, où les plages sont plus prisées que les sports d'hiver, comme la marche en territoire hostile !

Pour bien vous expliquer l'ambiance de "Ancient Wraith", je dois vous ramener à "Eternal Throne". Matez la pochette. Cette montagne baignée d'un soleil déclinant, photo hyper subjective faisant palpiter les millions de fibres imaginatives. "Eternal Throne", album du début, avec son soleil couchant. Sur "Ancient Wraith", sorti sur le label très à propos Cold Dimensions (TRIST, LUNAR AURORA), c'est la nuit. Le soleil est parti se canter pour ne plus jamais revenir. C'est la tempête, infinie et infernale tempête. Les flocons tombent dru, on n'y voit rien, aucune vie ne peut résider en ces lieux. Le théâtre d'"Ancient Wraith" ne peut exister que dans les pires histoires d'horreur, celles qu'on raconte aux enfants pour qu'ils ne dorment pas, celles dans lesquelles on ne voudrait apparaître.

"Ancient Wraith", c'est la démence faite Black. Une sourde violence gifle l'auditeur, transporté par ce vent démoniaque sifflant parfois quelques mélodies/trémolos afin de réchauffer un peu le voyageur hypnotisé, ce prisonnier d'un domaine de neiges éternelles, siège d'un combat épique entre les affres chutant du ciel et les éléments naturels poussant du sol. BATTLE DAGORATH intensifie cette fascination qu'ont les humains face aux contrées peu explorées que sont les pôles terrestres. Il infiltre sa caméra au cœur même de l'hiver, celui que plusieurs autres formations, scandinaves avant tout, ont visité. Or, il est à se demander en écoutant "Ancient Wraith" si cet hiver n'avait pas besoin d'un étranger pour habilement être immortalisé. Il serait utopique de croire que le froid n'inspirera plus les combos métalliques, mais si demain le thème devenait obsolète, BATTLE DAGORATH aurait gravé dans le marbre cet univers blanc, gris, empreint de désolation. Point d'exclamation d'une longue aventure musicale à laquelle des groupes tels que PAYSAGES D'HIVER et consorts se seront attaqués.

Seul bémol sur cet album de cauchemar se terminant étrangement (et malheureusement) sur une lumineuse note, la dernière et inutile pièce de 19 minutes, "Ancient Spectre Of Oblivion", répétant sans cesse le même bruit. Et qu'est-ce censé représenter ? La mort, la folie ? Deux minutes de ce truc et hop, on aurait pu fermer les livres avec classe. Mais ÇA ?! Les cinq étoiles viennent de s'envoler d'un coup. Dommage…

BATTLE DAGORATH est jeune, mais sonne âgé. Il vient de se positionner avec ce deuxième album parmi les groupes majeurs du Black américain et les groupes de Black Atmo tout court.

Une périlleuse et fameuse odyssée.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


MALEVOLENTIA
Ex Oblivion (2011)
Sous-clone d'ANOREXIA NERVOSA ?




SHADE EMPIRE
Omega Arcane (2013)
SHADE EMPIRE offre son alpha et son oméga


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Black Sorcerer Battleaxe (chant, guitare, basse)
- Shadowvoid (guitare, batterie)
- Vinterriket (synthé)


1. Spirits Of Winter Darkness
2. Empire Of Imperial Shadows
3. Where Darkness & Frost Prevails
4. Spellbound Requiem Of The Winter Night
5. Kingdom Of Black Abyss
6. Ancient Spectre Of Oblivion



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod