Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/PROG  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Pyramaze
 

 Site Officiel (834)

ANUBIS GATE - The Detached (2009)
Par MEFISTO le 4 Janvier 2010          Consultée 5215 fois

ANUBIS GATE a remporté le prix de la meilleure pochette en 2007 avec "Andromeda Unchained", aux Danish Metal Awards ; on y voit un jeune garçon courant pour se sauver dont on ne sait trop quoi, mais bon, ça a touché des cordes sensibles… Cet album marquait aussi un tournant dans la précoce carrière des Danois, influencés majoritairement par l'imagerie archéologique que leur nom suppose. Leur musique se complexifiait, mais demeurait quand même très colorée et aguichante. Disons que leur côté Heavy y est pour quelque chose et vient renverser une vapeur qui aurait pu être brûlante au troisième degré de somnolence car trop profonde et tarabiscotée...

Bref, en regardant la pochette de "The Detached", il se pourrait que vous vous demandiez pourquoi ils ont déjà été récompensés dans cette catégorie. Cet homme d'affaires, mallette à la main, dont la tête a disparu pour laisser filtrer des veines noires et blanches, des idées contraires, un flux organique pur et châtié. Vous penserez peut-être à une critique acerbe de la société de consommation, des requins de la finance, ce genre de truc surtraité mais pas surfait. Sauf que les Danois ne vous amènent pas au banc des accusés dans une Cour menée par un magistrat aussi véreux que le complet-cravate sans tête, ils vous font métaphoriquement quitter votre enveloppe charnelle, votre esprit, « laissent le monde derrière », et vous entraînent dans des univers parallèles majestueux et inspirants, découlant de l'imaginaire d'un auteur de leur coin de pays.

ANUBIS GATE a franchi la barrière de la mort et est revenu du bon côté, « réunissant » ses inspirations premières (les excellentes "Pyramids" et "Yiri"), les croisant avec de jolies balades ("Out Of Time", "Ammonia Show") et des morceaux d'une lourdeur significative ("Find A Way"), dont les samples sci-fi et les grattes bétonnées fusionnent à merveille dans une tornade avalant tout sur son passage. De sorte que l'alignement est d'une justesse à faire pâlir d'envie les formations linéaires et soporifiques. Celles qui n'arriveront jamais à la cheville d'une telle recherche ambiophonique. Celles qui ne comprendront jamais que c'est en laissant un répit à l'auditeur entre les uppercuts qu'on a le plus de chances de charmer. Et là, je ne cause pas du Hardcore ou de quelconque style extrême, où le charme n'opère pas à la même enseigne. En Prog, c'est différent : on n'est pas toujours en train de fesser sur la double ou de branler son manche en criant des insultes, la musique est si disparate et exigeante qu'on se doit se respecter une loi non écrite qui est celle de la « respiration ». ANUBIS GATE respecte nos poumons crâniens, surtout qu'il se lance parfois dans de longues et couillues odyssées telles que "Options – Going Nowhere".

Ce que vous retiendrez en premier lieu ? L'immensité du son, les mélodies à jeter par terre et à briser le cœur, les instruments divers employés pour internationaliser ce tour de piste, les breaks constants, les envolées en tapis magique au-dessus des flots et des royaumes mystiques, cette sensation de planer à tout moment, de visiter les confins d'une galaxie et d'un univers inconnus (cela inclut son propre soi, comme sur la superbe "Lost In Myself"…). Tout est question de sensation avec ANUBIS GATE et ils en mitraillent une grosse rafale ici.

Et pour coiffer le tout, un frontman de grande classe. Jacob Hansen est une des figures de proue du Metal danois, laissé pour compte de la scène scandinave. Enfin, comparativement à la Norvège et son Black ou la Suède et son Death Mélo, le Danemark n'a pas la même publicité pour tous ses styles de prédilection, dont le Death Mélo (MERCENARY, THE ARCANE ORDER) et le Heavy Prog d'ANUBIS GATE, dont Hansen est le nouveau chanteur depuis "Andromeda Unchained". Surtout connu comme producteur de la plupart des groupes de son pays natal arrivant à percer, il offre sur ce quatrième opus une bonne performance avec ses vocaux clairs et hauts perchés, plus puissants que ceux de Torben Askholm. Il insuffle une dose d'« espoir » à des compos déjà foutrement lumineuses et dépaysantes, magnifiant l'esprit progressif du groupe et les entraînant dans des sphères encore plus lointaines que par le passé. Eh oui, il y avait encore cette possibilité !

On se promène dans de curieux et alambiqués univers avec les Danois, préparez-vous à une sacrée quête. Oui, tous leurs albums donnent à bouffer jusqu'à l'éclatement, comment ne pas succomber aux longs soli de leurs premiers albums, aux compos tranchantes et épiques bien que sous-produits ? Justement, si vous suivez la bande à Jesper M. Jensen depuis le début, "The Detached" sera la plus grande ripaille que vous aurez ingérée jusqu'à présent. Les mêmes plats y sont en quantité industrielle, mais les ingrédients sont de bien meilleure qualité, notamment du côté du boulot impec' fourni par Hansen et Kim Olesen en studio. Je vous en fais le serment.

Les plus fines bouches ne feront pas de différence et prendront l'album comme une continuité, ce qui serait déjà une victoire pour les Danois, qui méritent amplement ces quatre étoiles. Mais j'ose affirmer que ce "The Detached" est une pure leçon de beauté progressive, une massive machine à voyager dans le temps et, surtout, l'espace.

A lire aussi en HEAVY METAL par MEFISTO :


WUTHERING HEIGHTS
Salt (2010)
WUTHERING HEIGHTS prend la mer en otage !

(+ 1 kro-express)



REBELLION
Arise - History Of The Vikings, Vol Iii (2009)
Les vikings s'endorment après une longue campagne


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Jacob Hansen (chant)
- Jesper M. Jensen (guitare, basse, clavier)
- Kim Olesen (guitare, clavier)
- Henrik Fevre (basse)
- Morten Sørensen (batterie)


1. On The Detached
2. Find A Way (or Make One)
3. Yiri
4. Lost In Myself
5. Dodecahedron
6. Pyramids
7. Out Of Time
8. Bloodoath
9. Ammonia Snow
10. Options - Going Nowhere
11. A Lifetime To Share
12. The End



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod