Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER PROG METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Pyramaze
 

 Site Officiel (709)

ANUBIS GATE - Purification (2004)
Par MOMO HEARTBREAKER le 8 Mai 2007          Consultée 4273 fois

Né en 2001 au Danemark, sous l'impulsion du guitariste, bassiste et claviériste Jesper M. Jensen et du batteur Morten Sorensen, complété au chant par Torben Askholm, Anubis Gate signe un premier essai très personnel à mi-chemin entre Queensrÿche pour le chant et les ambiances, Black Sabbath pour la loudeur des tempos et Iron Maiden (en dehors de la référence évidente à l'album Powerslave) pour les harmonies, les chorus ainsi que pour le côté heavy épique, marque de fabrique des plus long titres des Anglais.

Si toutefois, les influences sont clairement orientées fin 80's, la musique proposée est clairement moderne ancrée dans le power métal épique servi par une production puissante au même titre que ses brillants camarades de chambrée à savoir les Manticora, Wuthering Heights, Mercenary et autre Pyramaze. D'ailleurs est-ce un hasard si l'on retrouve à la production Jacob Hansen (Ancient, Falconer, Mercenary, Wuthering Heights, Manticora...)? Ici donc point d'agression directe, la place est faite à la subtilité. La musique fait la part belle aux ambiances sombres et flippantes faites de tempo lourds voire lents tout droit sortis de l'imaginaire du Sabbath noir renforcé par cette thématique égyptienne, combinaison idéale pour développer des ambiances envoûtantes parsemées de subtils détails mis en valeur par une utilisation aussi discrète qu'efficace des claviers. L'album dont le concept tourne autour de l'histoire du Dieu à tête de chacal maudit Anubis qui dérivait les âmes mortes de l'outre-monde vers le royaume d'Osiris le dieu rédempteur, est composé, en dehors des deux superbes instrumentaux d'introduction et de conclusion de huit titres entre-coupés de courts intermèdes instrumentaux. Mes titres favoris sont "In The Comfort Of Darkness" qui baigne dans les riffs heavy de la guitare distortionnée rappelant la splendeur perdue du Queensrÿche d'"Opération Mindcrime" / "Empire", le malsain "I demon" qui nous convie à un face à face épique avec le diable nous rappelant dans sa structure (ça commence doucement et ça finit en trombe) certains des plus grands titres de Maiden, le tout jumelé avec ambiance et une sensibilité digne d'un Fates Warning ou le plus Sabbathien "Discrowned" hymne épique de 8 min 30 à la victoire. Bref, c'est purement excellent !

En résumé, un belle découverte agrémentée d'un magnifique artwork, à réserver en priorité aux adorateurs des premiers Tad Morose ou du Queensrÿche de la fin des années 80, tant ce groupe sait se faire maître dans l'art de nous proposer un heavy fin et racé. Un bon gros 4/5 pour un album à qui il ne manque qu'une petite dose d'explosivité supplémentaire pour atteindre la note maximale ! Pour le prochain ...

A lire aussi en DIVERS :


IAN GILLAN BAND
Clear Air Turbulence (1977)
Jazz prog rock




SILVERLANE
Legends Of Safar (2006)
Excellent speed mélo en provenance d'Allemagne


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   FREDOUILLE

 
   (2 chroniques)



- Torben Askholm (chant)
- Morten Sorensen (batterie)
- Jesper M. Jensen - (guitares basses & synthesizer)


1. Hall Of Two Truths
2. Downward Spiral
3. Purification
4. Hypernosis
5. In The Comfort Of Darkness
6. Before Anubis
7. I, Demon
8. The Shadow
9. Discrowned
10. Kingdom Of Duat



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod