Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH, DOOM ET AMBIANCES  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hooded Menace
 

 Myspace (158)

ACID WITCH - Witchtanic Hellucinations (2008)
Par POSSOPO le 12 Février 2010          Consultée 3945 fois

ACID WITCH est une grosse blague bien grasse. Ce duo tout neuf composé de deux kékés officiant dans de très obscurs combos de Thrash, Death, Crust Punk de série Z (dont un certain SKINCRAWLER qui aura un temps accueilli ce bon vieux bon gros Kam Lee, la voix d'outre-caverne de MASSACRE et du DEATH des tout début qui s'appelait encore MANTAS) puise son inspiration dans le tout caricatural option « pulps » et vieilles sorcières. Une plongée dans les années 30 et 50 (40, c'était la guerre et la pénurie de papier), du cheap et de la série B à gogo version papier.
Ohhhh, la fantastique aventure de la femme vampire à quatre têtes !
Ahhhh, les Martiens attaquent le motel perdu dans le désert !
Ihhhhh, le trésor perdu du royaume de la forêt éternelle !
Les « pulps », ces magazines qui auront vu courir un paquet de héros et d'auteurs au milieu d'une production hyper foisonnante destinée à raconter toujours plus d'histoires aux jeunes Américains.
Conan le Barbare, Zorro, Tarzan, Flash Gordon, Fu Manchu, Doc Savage…
Isaac Asimov, Ray Bradbury, Fritz Leiber, Raymond Chandler, HP Lovecraft…
Du très bon, du limite Z et pas mal de grosses ficelles pour un rendement optimum.
Tout cet esprit version marmite, cervelle de rats et nez crochu, c'est donc ACID WITCH.
On pensera aussi films de la Hammer, Christopher Lee dans ses plus grands rôles, le revival Tarantino… Mais toujours avec des balais volants, la thématique est hyper pointue. Les fameux Contes de la Crypte, tiens !

Les ficelles, revenons là-dessus, d'énormes cordes d'amarrage servies sans discontinuer et première de la liste, une réverbération maousse costaud qui s'étale de tout son jus bien gras sur l'ensemble de la galette. Puis vient un orgue, un gros clavier en plastique et pas mal d'effets sonores rappelant de la boue qui bout (c'est bien comme ça qu'on dit ?).

Enfin, perdu dans l'univers très fermé, très kitsch mais sacrément divertissant du groupe, j'en oublie de parler du style pratiqué. Tout le monde aura pigé qu'on ne baigne pas ici dans le Speed Mélo ni le Glam, pas vrai ? ACID WITCH, étiqueté Doom Death. Appellation trompeuse et qui évoque à tous Peaceville et les trios de tristes sires d'Albion dont j'éviterai de répéter une nouvelle fois le nom. Nous sommes en 2008 et le Death sent la crassouille. Guitares libidineuses mais sauvagement grenues, chant multiple du mystico-vomi au susurrement qui fait peur le soir quand on part se coucher. Le Doom, c'est parce que c'est parfois bien lent et bien pesant. On pourrait aussi dire que c'est Heavy (BLACK SABBATHien aux entournures) mais ça ferait fuir la cible, à savoir les amateurs des caresses gore blindées d'une basse tonitruante d'AUTOPSY. Bien sûr, ACID WITCH la joue nettement plus fun, second degré et sonne résolument plus moderne. Un autre parallèle moins connu ? ABYSMAL GRIEF, génie italien du Doom certes traditionnel et hautement gothique mais largement aussi imagé et empreint d'influences assez similaires. Un trip un peu cartoon et excessif, pourrait-on dire.

"Witchtanic Hellucinations", un disque de caractère, une idée bien menée, une panoplie bien tricotée. Reste à apprendre à composer afin de sortir autre chose que des riffs éculés (je n'ai certainement pas dit mauvais) qu'on n'écoute d'ailleurs pas vraiment tant on se trouve absorbé par cet univers vraiment plaisant et dépaysant. La formule fonctionne. Ces Ricains ont ici tout misé sur les ambiances, le jour où ils se décideront à écrire leurs morceaux, ils deviendront un grand espoir de la scène... euh… Death Doom Pulp Sludge Séries B (ou Z) Garage Langue de Chauve-souris ?
Entre-temps, on se délecte déjà de ce premier album couleur glauque ultra prononcée qui ne tournera pas forcément bien longtemps sur les platines mais bel et bien jouissif le temps de quelques écoutes.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


DEATH
Human (1991)
Death, doom et ambiances

(+ 3 kros-express)



CYNIC
Focus (1993)
Techno death


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   CHAPOUK
   ENENRA

 
   (3 chroniques)



- Shagrat
- Dave
- Lasse Pyykkö (vocaux)


1. Intro
2. Into The Cave
3. Swamp Spells
4. Witchblood Cult
5. The Black Witch
6. Witchtanic Hellucinations
7. Beastly Brew
8. Cauldron Cave
9. Rabid Werewitch
10. Realm Of The Wicked
11. Witches Tits
12. Broomstick Bitch
13. October 31st



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod