Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (12)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sinners Bleed, Beyond Creation
- Membre : The Great Old Ones , Melechesh
- Style + Membre : First Fragment
 

 Myspace (328)
 Site Officiel (444)
 Page Bandcamp (vieux Matos) (28)
 Facebook (32)
 Chaine Youtube (36)

GOROD - Process Of A New Decline (2009)
Par MEFISTO le 11 Octobre 2009          Consultée 5815 fois

Au moment où Bordeaux, capitale mondiale du vin autrefois surnommée « La belle endormie » à cause de sa stagnation sociale et économique, se réveillait entre 2003 et 2007 grâce surtout à un système de transport en commun plus vert et fonctionnel, naissait un des meilleurs groupes de Metal Technique de France : GOROD (autrefois GORGASM). "Process Of A New Decline" est déjà le troisième album de ces brutes propres et complexes ayant fusionné en 2005 et force est d'admettre qu'il se classe aisément parmi les meilleures sorties d'un genre profitant d'un vent en poupe extraordinaire depuis quelques années.

Il semble que le Death Technique ait la cote et que chaque sortie provenant des quatre coins du monde soit une provocation, une invitation à relever un défi d'ingéniosité. D'OBSCURA et CENTAURUS-A (Allemagne) à ULCERATE (Australie), en passant par AUGURY, MARTYR ou QUO VADIS (Canada) et maintenant GOROD (France), le Globe explose de partout grâce à ce jeune et fringuant molosse d'une meute aux jappements asymétrique. Certes, l'héritage des vieux groupes de Death tels que DECAPITATED, ATHEIST ou… DEATH est encore très présent après être disparu quelque peu. Les successeurs sont nombreux et profitent bien des instruments sophistiqués et indestructibles mis à leur disposition pour pousser à l'extrême la création, semblant débile mais contrôlée, et la violence mélodique.

Maintenant, GOROD est-il dans la même ligue que GOJIRA ou HACRIDE, par exemple ? Il s'en approche, mais demeure à bonne distance avec un jeu passablement plus progressif et agressif tout en restant très mélodique. La description de sa musique est aussi embrouillée que sa nature, encore pré-pubère et non domptée. Et on parle d'une grosse bébête ; le Death Technique ne fait pas l'unanimité auprès des fans ne se nourrissant qu'au Death old school, au même titre que le Jazz fusion peut horripiler certains amateurs de jazz tranquille pépère. En simplifiant, disons qu'il emprunte la folie technique du fusion avec la lourdeur du old school. Ajoutez à cela une voix aux growls effrayants transpercés parfois de gruiks et de discrets back vocals et vous avez la totale. Le choc des contradictions. Une bouillie étourdissante dans laquelle il ne semble pas y avoir de place pour l'improvisation ou l'injection de couleurs, mais au contraire.

GOROD le prouve avec "Process Of A New Decline", une véritable mini pépinière de soli et d'arcs-en-ciel ensanglantés (les hallucinantes "Disavow Your God", "A Common Hope" et "Guilty Of Dispersal", les pachydermiques "Diverted Logic" et "Gilded Cage" – wow, quelle basse !), qui percent cette grisaille mécanique de la pochette. Et c'est grâce à ces composants que le groupe va se différencier des autres et contribuer à commencer le défrichage de niches propres à chaque formation Death Technique. Parce qu'à l'heure qu'il est, pas aisé de s'y retrouver dans ce placenta ronronnant… On en vient à penser que la seule façon de s'en sortir est de s'y caler davantage et de fermer simplement les yeux pour en apprécier chaque secousse.

Et ce ne sont pas les plus violentes que vous entendrez sur le marché présentement, un ULCERATE, par exemple, faisant voler plus de bois. Oui, GOROD est archi méthodique, mais ses compos sont si jouissives mélodiquement qu'on oublie presque son allégeance. Des parties rentre-dedans où la batterie supersonique et la basse groovy à la TREPALIUM courent à vive allure ("Programmers Of Decline") et d'autres, plus atmosphériques et instinctives avec des guitares couinant à la limite du blues comme sur "Watershed" et sa deuxième partie enflammée ou "The Path", magnifient l'expérience déjà mirobolante que nous offrent les Bordelais avec leur « processus de déclin ».

Une histoire pas très jojo sur la chute des illusions face à un monde si riche en apparence, mais si pauvre en substance. GOROD ne fait pas donc pas exception à cette règle non écrite que le Death Technique est appuyé par des paroles aussi noires et mordantes que la musique. Et c'est exactement pourquoi elles sont considérées par les inconditionnels de couplets FM comme des utopies adolescentes de reprise de pouvoir des pauvres sur les riches, du gaspillage de poésie, des coups de feu dans le ciel. La signature de GOROD est toutefois inspirée et inspirante, même si son essence se dirige tout droit dans le mur :

Let life take its rights again
Let the monarchy be annihilated
Be united against those who are lying to you


Prions vainement, mes frères, pour que ce jour arrive. Prions pour que le bras de GOROD soit assez long pour étouffer ceux qui nous dominent et brise les chaînes du mensonge. A l'écoute de l'étincelant "Process Of A New Decline", il est permis d'y croire... ensemble.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


VIBRION
Bacterya (2016)
MORBID ANGEL argentin !




CALM HATCHERY
Sacrilege Of Humanity (2010)
Un condensé de grands combos death


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   BORAHKRETH

 
   (2 chroniques)



- Guillaume (chant)
- Arnaud (guitare)
- Barby (basse)
- Mathieu (guitare)
- Sam (batterie)


1. Disavow Your God
2. Programmers Of Decline
3. Diverted Logic
4. Rebirth Of Senses
5. The Path
6. Splinters Of Life
7. Guilty Of Dispersal
8. Gilded Cage
9. A Common Hope
10. Watershed
11. Almighty Murderer



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod