Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT-GARDE BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Cradle Of Filth, Seth

CODE - Resplendent Grotesque (2009)
Par MEFISTO le 10 Septembre 2009          Consultée 3415 fois

J'ai entendu parler de CODE, jeune groupe britannique/norvégien formé notamment du chanteur de DØDHEIMSGARD et d'Adrian Erlandsson (batteur d'AT THE GATES et ARCH ENEMY) sur un site de Metal d'Avant-Garde sur lequel je m'abreuve parfois. Le chroniqueur flippait. Je devais donc vérifier s'il capotait pour rien…

Ce qu'il y a de bien avec l'Avant-Garde, vous le savez, est la possibilité de découvrir des styles réinventés, ou tout simplement améliorés, grâce au culot des musiciens de ces groupes qui n'ont surtout pas peur que leur ciel leur tombe sur la tête. Les Zicos de CODE ont d'ailleurs été élevés au rang de superstars de l'underground avec leur premier opus, "Nouveau Gloaming", chroniqué sur NiME. "Resplendent Grotesque" est le deuxième album de ces Blackeux et contient des diamants progressifs d'une clarté incongrue pour du Black Metal, qui est son genre « officiel ». Et n'essayez pas de chercher davantage une définition précise de ce que les cosmopolites offrent comme stew. Moi, je me risquerais pour un truc mariant la folie de DØDHEIMSGARD et l'énergie intense et planante du Black Mélodique, suivi de près par un Post/Hardcore aux textures Indus. Pas évident, hein ? C'est pour cela qu'on a inventé le terme « Avant-Garde ».

"The Rattle Of Black Teeth" est d'ailleurs un excellent échantillon avec lequel débuter votre quête « codesque », où la voix unique de Kvohst, autant grave que claire, surfe sur des cordes mixant technicité et virtuosité. Le tout jouissant d'une production et d'un son énorme, sans oublier Erlandsson, qui met à profit son pedigree Death/Black en alternant les tempos.

Ce qu'il y a de sûr avec CODE, c'est qu'il ne suit aucun code de conduite, autant du côté des superbes paroles que de la musique… "In The Privacy Of Your Own Bones" le prouve, avec un départ canon, un riff violent, un refrain lumineux et une finale à la guitare sèche aux teintes orientales. Tout ça dans le même cocon. Merveilleux. Ça ne fait pas que déranger le côté cartésien en chacun de nous, cette structure frêle en titanium, ça fout les boules. Voilà pourquoi les vapeurs de DØDHEIMSGARD flottent un peu partout, car on tangue constamment entre l'expérimentation hasardeuse et le contrôle absolu. Le groupe ne tombe pas dans le ravin en se tirant dans le pied, il accumule les sauts vertigineux précisément calculés sur ce disque hybride.

CODE joue carrément du Post-Hardcore sur certains morceaux, dont "Jesus Fever", sublimé par la fusion de la voix puissante de Kvohst, la gratte acérée d'Aort (il jugule le gus…) et le jeu rapide d'Erlandsson. Frissons garantis, les gros durs ! Idem pour la suivante, "I Hold Your Light", entièrement Post et aérienne. Ouf… Si ce disque est bel et bien Black, mon nom est Gabriel, pas Mefisto. Non mais écoutez cette voix ! Est-elle extirpée des années 70 ou c'est moi qui disjoncte à force de me farcir ce "Resplendent Grotesque" ? La spirale est forte, son œil attire et décontenance, ses soli tourbillonnent dans un azur multicolore… Merci de l'orgasme, "A Sutra Of Wounds"…

CODE est splendidement grotesque, ça oui. Tellement, qu'il a coupé son orgie à 34 minutes ! Trop court. Insultant. Pervers comme médecine. On reste sur notre appétit dès que la vitaminée "The Ascendent Grotesque" achève ses ellipses devant notre cadavre. Bordel que c'est bon. C'est ça l'Avant-Garde. J'ai toutes les misères du monde à déterrer des skeuds pourris de ce genre qui n'en est pas vraiment un. Peut-être est-ce moi qui suis impressionnable devant autant d'audace, mais je ne suis sûrement pas le seul à être témoin de cette nouvelle vague déferlant sur le Metal. CODE est un de ces bâtisseurs et le restera longtemps, j'espère…

Je gage que dans quelques années, tous ces groupes que l'on stationne dans la catégorie Avant-Garde auront leur revanche quand leur style indéfinissable sera enfin baptisé. Ce jour-là, le triomphe du courage, de la ruse et de la vision éclatera.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


FUNERAL MIST
Hekatomb (2018)
La furie intelligente.

(+ 2 kros-express)



NIGHTBRINGER
Apocalypse Sun (2010)
Occultisme pour les nuls


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Kvohst (chant)
- Aort (guitare)
- Viper (basse, chant)
- Adrian Erlandsson (batterie)


1. Smother The Crones
2. In The Privacy Of Your Own Bones
3. The Rattle Of Black Teeth
4. Possession Is The Medicine
5. Jesus Fever
6. I Hold Your Light
7. A Sutra Of Wounds
8. The Ascendent Grotesque



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod