Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 0)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Darkthrone, DestrÖyer 666, Gehenna, Sodom, Venom, Bathory
- Membre : Earth Electric, Ava Inferi, Mezzerschmitt, Nader Sadek, Enslaved, Virus, Ved Buens Ende, Satyricon, Ulver, Mayhem, Immortal, Gorgoroth, DØdheimsgard [dodheimsgard], Vltimas

AURA NOIR - The Merciless (2004)
Par FIGHTFIREWITHFIRE le 23 Août 2009          Consultée 3014 fois

AURA NOIR, outre le fait que ses membres auraient pu éviter de prendre exemple sur leurs confrères d’ARCTURUS avec leur "Masquerade Infernale" et faire vérifier l’orthographe de leur nom à un francophone, est une association démoniaque de vétérans du Black Metal tels que Apollyon (IMMORTAL), Agressor (DODHEIMSGARD , INFERNO, VED BUES ENDE) et Blasphemer (MAYHEM).

Le trio propose un Black Thrash ou plutôt un Thrash Black parsemé de bons gros riffs bien "old school" comme on dit chez nous, et est assimilable à une porte ouverte sur le passé pour un nostalgique voyage dans le temps, lorsque BATHORY ou CELTIC FROST en docteurs Frankenstein du Métal mélangeaient les ingrédients du Thrash et des idées novatrices pour aboutir à la créature infernale ultime affectueusement baptisée Black Metal…

Alors quel intérêt de revenir à cette formule, à l'époque encore bâtarde, en 2004 ?
Eh bien simplement le plaisir de pouvoir réentendre une musique encore vierge des nombreux artifices qui l’ont petit à petit transformée, voire corrompue pour certains.

Bref, ce fameux côté « true », dans le sens positif du terme, se ressent à travers un vibrant hommage à une époque ou le feeling et la spontanéité primaient sur les structures emberlificotées et les arrangements symphoniques…

La spontanéité, c’est bien le maître-mot du combo et c’est justement cette sincérité qui fait mouche et rend un concept qui aurait pu sembler complètement anecdotique assez intéressant.

Alors avec "The Merciless", nos baroudeurs ne réinventent surtout pas le Black, Satan les en garde, mais parviennent à détacher d’une recette extrêmement usée une certaine personnalité même si l’on ne criera pas forcément toujours au génie non plus.

Se partageant le travail de composition mais également la responsabilité des guitares, du chant et de la batterie, Apollyon et Agressor délivrent un hommage aux groupes qui les ont influencés tels que POSSESSED ou VENOM tout en revendiquant leur personnalité noire plus proche d’un certain DARKTHRONE.

On notera d’ailleurs le très accrocheurs "Upon The Dark Throne", hommage évident aux cultissimes pionniers et notamment à Fenriz, proche du groupe et qui se charge de distribuer leur mauvaise parole. Et on ne s’étonnera d'ailleurs pas si les admirateurs des récentes sorties du duo norvégien adhèrent très facilement à l’univers d’AURA NOIR.

Certains morceaux comme "Black Metal Jaw" ou "Black Deluge Night", outre leurs titres emprunts d’un cliché évident sont presque des hymnes, au chant déclamé tel un discours et à peine travaillé, tout comme la production qui est très poussiéreuse et renforce cette volonté affichée de spontanéité et d’authenticité.
On note de petits soli distordus dont les aigus viennent parfois même apporter un certain groove aux compositions ("Black Deluge Night") à travers des titres accrocheurs et courts (quatre minutes maximum on est pas dans la fioriture comme le souligne la batterie qui se veut extrêmement basique et répétitive.)
Le chant est, quant à lui, avant tout dominé par des hurlements issus du Thrash et les râles black caractéristiques ne se retrouvent finalement que sur le morceau... "Funeral Thrash".

Mais plus que tout cet épluchage de détails techniques, AURA NOIR c’est avant tout pour ses admirateurs une ambiance crasseuse et diablement honnête, une rage, une passion crachée à la face du monde métallique de façon directe et débarrassée des calculs qui finissent par aseptiser nombre de musiciens trop perfectionnistes. Accusés à tort d'être des réactionnaires du Black Metal, les musiciens dans l’ombre de ce projet n’offrent ni plus ni moins que du Metal au sens fort du terme, une musique violente qui sort des tripes, ne s’embarrasse d’aucun superflu et ne sombre pas dans de tortueux chemins de traverse.

A l’inverse, ses détracteurs dénonceront un manque total de personnalité et d’ambition musicale, voire un côté régressif déplorable destiné aux vieux cons élitistes, qui nous saoulent dans les files d’attente de concerts à parler du bon vieux temps de quand eux ils ont commencé à écouter du Black Metal directement avec SATYRICON avant que ça ne devienne trop commercial. Ils railleront le côté brut et caverneux de la production et les textes qui semblent tout droit sortis d’un "Transylvanian Hunger" et dénonceront parfois même un côté « on crache dans la soupe » de la part de musiciens qui ont participé à l’évolution du style depuis des années.

Les amateurs de Black Metal en mal d’innovations ne trouveront donc absolument aucun intérêt à ce groupe et ne prendront sûrement pas la peine d’y prêter une grande attention. Mais ceux qui, d'une manière générale, ne recherchent que des émotions musicales sans se retourner la cervelle avec des questions éthiques pourront y trouver leur compte. Tandis que les nostalgiques des sensations que procurait ce genre naissant dans les années 80 et 90, pourront d’une certaine façon les retrouver sans avoir à ressortir leurs vieux vinyles et, soyons fous, peut être même déceler dans ce très bon album une certaine fraîcheur qu’ils parviennent difficilement à sentir chez la plupart des formations actuelles.

A lire aussi en BLACK METAL par FIGHTFIREWITHFIRE :


IMMORTAL
All Shall Fall (2009)
Abbath ça alors!

(+ 3 kros-express)



DISSECTION
Rebirth Of Dissection (2006)
Le testament live d'un groupe culte...


Marquez et partagez




 
   FIGHTFIREWITHFIRE

 
  N/A



- Aggressor (batterie, basse, guitare, chant)
- Apollyon (batterie, basse, guitare, chant)
- Blasphemer (guitare)


1. Upon The Dark Throne
2. Condor
3. Black Metal Jaw
4. Hell's Fire
5. Black Deluge Night
6. Funeral Thrash
7. Sordid
8. Merciless



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod