Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (2 / 10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Symphony X, Time Requiem
- Membre : Pink Cream 69, Almanac, Zierler
 

 Site Officiel (1095)

ADAGIO - Archangels In Black (2009)
Par POWERSYLV le 30 Mai 2009          Consultée 8160 fois

Voilà quelques temps que l’on n’avait plus entendu parler d’ADAGIO. Il faut dire que le quintet hexagonal emmené de main de maître par le guitariste virtuose Stephan Forte n’a pas vraiment eu de chance à l’issue de la sortie du précédent opus Dominate (2006). Un label (Locomotive) qui ne les a pas vraiment soutenu en terme d’assistance et de promotion, un chanteur (Gus Monsanto) trop intéressé par le star system et qui n’a pas tenu ses promesses. Deux ans ont été nécessaires aux 4 musiciens restants pour remettre les choses à plat, rebondir et préparer un nouvel opus. Car même si le temps s’arrête, les idées continuent de fourmiller.

La chance d’ADAGIO tourne au cours de l’année 2008 avec un contrat favorable dans l’écurie Listenable (pas vraiment réputée pourtant pour abriter des combos mélodiques), partenaire plein de bonne volonté qui a réussi à programmer quelques dates de concerts ainsi qu’une soirée de lancement du futur album dans un bar Metal parisien connu. D’autre part, un nouveau chanteur est trouvé en la personne du finlandais Christian Palin qui avait déjà auditionné pour ADAGIO avant l’album Dominate. Ecarté à l’époque par un accent anglais approximatif, l’homme du nord a décidé de tenter à nouveau sa chance, et il a bien fait (vu sa performance sur ce nouvel opus et en live). Un allemand (David Redman), un brésilien (Gus Monsanto) et finalement un finlandais… Il faut croire que les chanteurs français sont difficiles à trouver. Bien que, lorsqu’on connaît le côté perfectionniste d’ADAGIO, on peut comprendre que Stephan Forte et ses hommes préfèrent mettre de côté un éventuel chauvinisme pour privilégier la qualité dans un registre (le Metal symphonique) où les compétences vocales sont primordiales. Et puis, le Heavy Metal a-t-il réellement besoin de frontières ?

Regonflé à bloc et désormais paré d’un nouveau frontman prometteur, ADAGIO nous délivre donc en ce début 2009 son 4ème album, Archangels In Black. Celui-ci est à la fois un album « de synthèse » de tout ce que le groupe a fait auparavant mais également une progression par rapport aux caractéristiques que pouvait proposer Dominate. D’ailleurs, on peut voir quelque part Archangels comme le prolongement en plus abouti de son prédécesseur. Naviguant toujours entre Metal Prog et symphonique sur des rivages pouvant rappeler tour à tour SYMPHONY X, BEYOND TWILIGHT, OUTWORLD ou Yngwie Malmsteen, ADAGIO a injecté à des endroits bien précis et bien calculés, une bonne dose d’agressivité et de ténèbres, conférant dans ces moments-là des teintes extrêmes carrément bandantes (« Undead », « The Fifth Ankh », l’agressif « Twilight At Dawn » - sans doute le morceau le plus furieux du disque). On se souvient qu’ADAGIO avait invité sur un titre d’Underworld (2003) Hreidmarr du groupe Black Metal ANOREXIA NERVOSA. Sur Dominate, cette coloration avait pris une dimension plus importante avec rien de moins que Stephan aux growls. Sur Archangels, les growls du guitariste sont encore une fois saisissants, contrastant avec le chant très classieux mais puissant du nouveau venu.

Encore une fois, il faut noter la richesse des compositions et des claviers parfois étonnants du maître Kevin Codfert qui enrobent le tout dans une symphonie de sons parfois épiques (l’interlude au piano de « Vamphyri », l’intro d’ « Undead », l’ambiance de « Codex Obscura » très « Da Vinci Code ». Les arpèges et soli de Stephan sont lumineux et les rythmiques vigoureuses (les rythmiques, le break et les soli d’ « Astral Pathway » … mmh, terrible ce titre !), parsemant des morceaux complexes et structures à tiroirs alambiquées. Le tout soutenu bien sûr par les cavalcades en béton armé de la paire Franck Hermanny / Eric Lebailly (la galopade finale de « Getsu Senshi »). Mais comme pour SYMPHONY X, on retient toujours des refrains et des riffs ce qui fait que le côté « Prog » qui est pourtant présent passe inaperçu malgré la richesse évidente de cette musique. Les titres les plus simples sont les 2 singles, « Vamphyri » qui ouvre l’album et « Fear Circus » avec son riff d’intro qui me fait penser étrangement à celui du « Walk » de PANTERA (!) … Preuve qu’ADAGIO arrive à brasser les différentes influences de ses individualités pour fournir un travail collectif de premier choix. Dès Archangels In Black sur la platine, on sent qu’on part pour une épopée entre ombres et lumières, entre la vie et la mort. Le son est plutôt énorme : le son scandinave bien sûr car le combo s’est donné (et bien lui en a pris) le moyen de ses ambitions. Notons également la pochette somptueuse, loin de « l’effet collage » de celle de Dominate.

De l’adversité naissent parfois les beaux ouvrages : le tout est de la surmonter et de rebondir. Et lorsqu’on on y injecte une bonne dose de talent et de passion, on se trouve devant un monument. Oui, avec Archangels In Black, ADAGIO vient peut-être de nous pondre son opus le plus abouti à ce jour depuis Underworld. Un skeud qui plaira autant aux amateurs de Metal neo-classique que de Metal Progressif, avec sa dose d’agressivité en plus.
Après … Chef d’œuvre / référence / album culte / album charnière dans la discographie du groupe ? L’avenir nous le dira.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par POWERSYLV :


AFTER FOREVER
After Forever (2007)
Le retour en force de Floor et ses hommes !

(+ 1 kro-express)



THERION
Lemuria / Sirius B (2004)
Le retour de therion, avec un double lp ... fameux

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Christian Palin (chant)
- Stéphan Forté (guitare, growls)
- Franck Hermanny (basse)
- Eric Lebailly (batterie)
- Kevin Codfert (claviers)


1. Vamphyri
2. The Astral Pathway
3. Fear Circus
4. Undead
5. Archangels In Black
6. The Fifth Ankh
7. Codex Oscura
8. Twilight At Dawn
9. Getsu Senshi



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod