Recherche avancée       Liste groupes



      
PROGRESSIF TENDANCE BLACK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : BØrknÅgar, Rage

AGE OF SILENCE - Acceleration (2004)
Par BIONIC2802 le 11 Juillet 2009          Consultée 2142 fois

Dès l’intro, vous savez dans quel monde vous venez de débarquer. Futuriste, énigmatique, ce metal progressif nous est offert par l’association de plusieurs membres qui ont fait leurs preuves dans ARCTURUS, WINDS, MAYHEM, BORKNAGAR, etc … bref, ça sent bon la Norvège !

Leurs compositions évolutives sont riches d’un mélange de musique classique - par l’intermédiaire des claviers - et de metal progressif avec un "je-ne-sais-quoi" de black moderniste. La voix, quant à elle, est claire et puissante mais aussi monotone et donc ennuyante. Sur tous les titres, c’est la même mise en place du chant. Alors, pour vraiment apprécier cette première sortie du groupe (éphémère ?) de ces musiciens aguerris, penchons-nous sur les instruments qu’ils font vrombir de leurs doigts délicats.

Tout en finesse, démonstration technique se fondant dans l’atmosphère qu’ils qualifient souvent de spatiale, sans doute qu’ils se veulent visionnaires ... Dès l’intro, avant même d’entendre le texte, AGE OF SILENCE (coût marketing ?) se fait plaisir et ça se sent; pas de limite dans les compositions. Les structures sont variées, planantes ou complexes mais toujours de grande facture. Quant au tempo, contrairement à ce qu’annonce le titre "Acceleration", nous voguons sur un mid-tempo à la WINDS ... dont la plupart des gars font aussi partie, d’ailleurs !!! Mais en moins abouti (plus difficile d’accès ne fut-ce que par l'utilisation de l'organe vocal, par exemple).

Le son également est très propre, comme si il n’y avait pas de place pour le hasard. En fait, cet album est comparable à une fascinante expérience metal qui ne plaît pas à tous le monde mais qui a le mérite d’explorer et de (re-)pousser les limites du monde metal actuel. AGE OF SILENCE se veut innovateur, précurseur, chercheur. Tout, pourvu de ne pas stagner. Nous prenons plaisir à entendre ces morceaux maîtrisés mais, et c’est bien là ma limite, je ne ressent, en laissant défiler l’album dans le lecteur CD, que de plus en plus d’ennuis à l’écoute de cette voix, belle au demeurant, mais qui ne dégage pas ce que la musique développe, dommage ! Imaginez une seconde qu’un GARM (ULVER, ARCTURUS) ou un SIMEN HESTNAES I.C.S. VORTEX (ARCTURUS, BORKNAGAR, DIMMU BORGIR) aient pris en main leur organe respectif afin de le gonfler à bloc pour nous sortir une jouissance auditive indescriptible … aaaaarh !

Les textes sont de tendance philosophique et donc interprétables à souhait ! Pas besoin de s’étendre là-dessus. L’artwork qui détaille le CD est magnifique, digne de photos capturées d’un film d’arts et d’essais verdâtre ! Et ces ronds, qu’est-ce qu’il peut y en avoir, pfft ! Donc, je dirais pour connaisseurs et expérimentateurs avant tout tant les références artistiques ou musicales ont du sens et font penser à plein de choses connues ou, à tout le moins, ça nous fait méditer sur ce que nous avons déjà abordé en qualité d’audition et de réflexion mais dont nous ne nous souvenons plus, ni où, ni comment, mystère ….

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE par BIONIC2802 :


NOVEMBRE
Materia (2006)
Bouleversant, riche en émotions : beau !




NOVEMBRE
The Blue (2007)
L'art musical peut sauver des vies, crois-le !


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   BIONIC2802

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Kobbergaard (guitare)
- Hellhammer (batterie)
- Lazare (voix)
- Eikind (basse)
- Winter (synthétiseur)
- Extant (guitare)


- Acceleration
1. Auditorium Of Modern Movements
2. Acceleration
3. The Concept Of Haste
4. A Song For D. Incorporated
5. The Green Office And The Dark Desk Drawer
6. The Flow At 9:30 Am
7. Of Concrete And Glass
8. 90° Angles
9. I No Longer Know If I Am Mad
10. Synthetic, Fabricated, Calculated



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod