Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH / THRASH\' N\' ROLL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Lurking Fear , At The Gates
- Style + Membre : One Man Army

The CROWN - Deathrace King (2000)
Par DEADCOM le 17 Avril 2009          Consultée 3537 fois

THE CROWN sort au printemps 2000 « Deathrace King » ou comment ces suédois, ces « King of Death » vous explosent la face ! - Deathrace King - est rempli jusqu’au trognon de riffs lourds, d'accords bien gras, de parties brutales mais aussi de sexe, de strings ficelle et de porte jarretelles ! Avec pas moins de onze titres et quarante neuf minutes, gorgées à souhait d'un Metal suédois des plus efficace. Ce disque va vous foutre le coup de bambou. Et comment est-ce possible ? Et bien c’est très simple. Cette formation a le sens de la répartie, elle sait se faire entendre et développe un feeling très prenant, très groove. Un groupe qui assure dans un rythme constant sans faiblir un seul moment. Oui, Deathrace King explose tout dans une parade des plus grandiose.


THE CROWN officie dans un Death Metal puissant aux rythmiques Thrash, caressant doucement une esthétique très Rock'n'roll. Le goût pour la vélocité et les excès en tous genres est très prononcé. Cuirs, clous, lunettes noires et Rock’n’roll! Un style particulièrement jouissif, qui ajoute cette petite touche de démence et de fraîcheur qui contraste énormément avec ses confrères, plus ténébreux, moins fun. Cela leur procure un charme certain.


Le bal de ces rockeurs zombies commence illico par l'entrée en scène d'un couple détonnant : « Deathexplosion » un titre absolument torrentiel à la rigueur métronomique et aux mélodies endiablées, le tout sur fond de Death-growls pêchus. « Executionner - slayer of the light » au refrain proprement terrifiant (avec un Johan Lindstrand très charismatique), où les six cordes sont chauffées au rouge et le tempo suit une cadence que l'on peut nommer d'irrévérencieuse, autant par sa vitesse que par son jeu. On y ajoute une bonne couche de trémolo Death joué très grave (excellent), au fond du caveau familial, pour aboutir à un pur morceau d’anthologie. Y a pas à dire THE CROWN c'est la grande classe. Et l'orchestre continue de plus belle, avec un « Back From The Grave » encore plus grave (justement), inondé de sonorités métalliques, qui vous arrachent les tympans comme des strings ficelle un soir de partouze. C’est dire. Et c’est comme ça pendant toute la durée de ce « Deathrace King » absolument ébouriffant.


Mais cette joyeuse partouze, n’en serait pas une, sans ramener tous les potes invités pour profiter de cette orgie. Donc on croisera un Tomas Lindberg (que l’on retrouvera sur « Crowned In Terror » deux ans plus tard) très en forme (comme toujours) sur la salve thermonucléaire : « Devil Gate ride ». Autre invité : Mika Luttinen très en voix lui aussi sur un « Total Satan » orgiaque. Au fur et à mesure des écoutes, les bouteilles de bière s’amoncellent comme des trophées tels des orgues de Staline prêt à bondir au moindre signe d’agressivité extérieure. Après toutes ses tueries, on éteint les lumières on fait place au sexe ! avec « Killing Star (Superbia Luxuria XXX)” qui entre en scène et clôture en beauté (près de 9 minutes) cette déferlante de Death / Thrash Métal Suédoise succulente!


Le son est d’ailleurs une perfection dans l’art de vous dévisser le crâne : énorme ! Puissant, rugueux, un prod’ solide et fiévreuse. Les suédois se surpassent. Leur art du riff puissant et des uppercuts balancés par salves régulières, montre toute l’étendue de leur pouvoir. Car oui, THE CROWN a le pouvoir de vie ou de mort : THE CROWN va vous pulvériser !


- Deathrace King - est sans conteste, un très bon album, excellent même. Un des fleurons, si ce n'est pas le fleuron de THE CROWN connu à ce jour. L’ensemble dégage une belle intensité et une fureur qui dégorge sans retenue et frappe dans les règles de l’art. Une bouffée d’air frais qui vous revigore aussi sec. Sans temps mort, avec un son titanesque, des morceaux très bien construits et une élaboration des plus soignée. En clair, un sans faute !


Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


DISMA
Towards The Megalith (2011)
OLD... SKULL... DEATH !!!




DROWNING IN PHEMALDEHYDE
Blistering Corpse Abortion (2009)
Le charme étrange d'un paradoxe


Marquez et partagez




 
   DEADCOM

 
  N/A



- Johan Lindstrand (chant)
- Marko Tervonen (guitare)
- Marcus Sunesson (guitare)
- Magnus Olsfelt (basse)
- Janne Saarenpää (batterie)


1. Deathexplosion
2. Executioner - Slayer Of The Light
3. Back From The Grave
4. Devil Gate Ride
5. Vengeance
6. Rebel Angel
7. I Won't Follow
8. Blitzkrieg Witchcraft
9. Dead Man's Song
10. Total Satan
11. Killing Star (superbia Luxuria Xxx)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod