Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Slayer, Vader, Death, Detonation
- Membre : Zuul Fx, Destinity, Sonny Red, Inhumate
- Style + Membre : Kozh Dall Division
 

 Myspace Du Groupe (493)

NO RETURN - Manipulated Mind (2008)
Par FENRYL le 19 Novembre 2008          Consultée 3031 fois

1989 ! C'est à cette date que NO RETURN, combo hexagonal (région parisienne), a vu le jour !
Presque 20 ans plus tard, et après avoir tourné, excusez du peu, avec NAPALM DEATH et SEPULTURA, ce combo est toujours actif et nous délivre en cette fin d'année, son 8ème opus... Rien de moins !
Il me faut tout de même vous signaler que le groupe s'est tout de même montré tout aussi prolifique à modifier (ou faire évoluer, comme bon vous semble) son line-up, de façon assez frénétique (on rappellera le passage dans le groupe du futur chanteur de ZUUL FX, Steeve Petit, par exemple...)
Et une fois n'est pas coutume, ce n'est rien de moins que 2 postes qui se sont vu pourvus depuis le précédent effort: on retrouve ainsi Nicolas Coubert à la batterie et David Barbosa à la basse. Pas évident de conserver pour autant une ligne directrice avec autant de bouleversements !
Ce « Manipulated Mind » est un album de recadrage: finies les « expérimentations modernes » des précédents galettes (comme sur « Machinery »), on retrouve ici définitivement (?) ce que l'album éponyme précédent avait présenté: un death/thrash couillu, pour ne pas dire burné. Sans aucune équivoque possible, NO RETURN, emmené par Alain Clément (un professeur de Physique-Chimie !) unique rescapé présent depuis le début de l'histoire du groupe et à l'influence totale sur les compos du groupe, revient pour asseoir un peu plus son potentiel.

Dès les premières minutes du titre éponyme ouvrant cette galette, on est mis au parfum ! C'est rapide, violent, rageur et efficace: les soli sont techniquement très bons (« New items » clair, net et précis, « Out of Control »), tout comme la multitude de riffs qui nous pètent à la gueule, les breaks et les ambiances relativement variées et diversifiés (« Puzzle of life », qui fait l'objet d'un clip (*), « Out of Control » et son intro ultra mid-tempo avant une furia DEATH-like du plus bel effet, « Take me Beyond » et son final ultra mélodieux est une originalité du plus chouette effet !). En quasi 38 minutes (passant relativement vite), on se prend 9 titres dans la tronche dans la plus pure tradition death/thrash (ou vice versa, au choix): le chant guttural à souhait est également une belle réussite: Grosso posant ses growls sans retenue aucune sur la multitude de speederies machiavéliques de ses comparses officiant à la six-cordes ! Joli travail ! Le tout nous est servi avec une prod' des plus agréables.
Côté texte, on ne se trouve pas dans le contexte du concept album mais les textes traitent de toutes ces situations violentes, dans lesquelles des personnes peuvent se trouver suite à des déséquilibres psychiques et physiques. Une sorte d'homogénéité de contenu, malheureusement pas très original dans le genre, mais finalement sans doute la clé de voûte du succès du genre !
Les fans de DETONATION (dont je fais partie) trouveront chaussures à leurs pieds, mais les amoureux de feu-DEATH goûteront également avec plaisir à ces influences-références marquées (pas laide la comparaison pour un groupe que de se voir attribuer des sonorités de la bande à Chuck « R.I.P » Schuldiner, nan ?).

Alors, oui, faisons les casses-burnes deux secondes en précisant que l'originalité n'est sans doute pas le fort de cette galette tant du point de vue général que de celui du genre dans lequel NO RETURN officie: on retrouvera très (trop ?) facilement des plans, des thèmes, des ambiances que l'on jurera avoir déjà choper ailleurs (aussi bien chez d'autres confrères que dans la disco du groupe himself...). Mais ce « Manipulated Mind » est un bon album, énergique et plaisant. On quitte cet opus en se disant que le groupe est capable (et semble en garder sous le pied... Un peu de stabilité, que diable les mecs, cela devrait vous être bénéfique !) et que tout ce parcours force le respect après tant d'années au service du Metal en général, du thrash-death en particulier...

Verdict: 3/5.

(*) visible sur le MySpace du groupe et en écoute (avec un autre titre).

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


MUNICIPAL WASTE
Slime And Punishment (2017)
Les incontournables du Thrash Crossover...




SUICIDAL TENDENCIES
Get Your Fight On (2018)
Suicidal for life!


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Moreno Grosso (chant)
- Boban Tomic (batterie)
- David Barbosa (basse)
- Alain Clement (guitare)
- Nicolas Coudert (guitare)


1. Manipulated Mind
2. Puzzle Of Life
3. Rising
4. Take Me Beyond
5. New Items
6. Blackness
7. Carnal Violence
8. The Right Course
9. Out Of Control



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod