Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Manowar, Hammer King, Shakin' Street, Witherfall, Lord Vigo

ROSS THE BOSS - New Metal Leader (2008)
Par CANARD WC le 8 Septembre 2008          Consultée 5158 fois

J’aime tellement MANOWAR que si vous me faîtes une prise de sang là tout de suite, vous risquez de retrouver un Joey DE MAIO et des petits Eric ADAMS se balader entre mes globules rouges. Evidemment, depuis qu’on a eu droit à « Warriors of daube » et « Gods of merde », on écoute tous MANOWAR secrètement, pudiquement et en espérant que le groupe reviendra un jour à son meilleur niveau .

Lorsqu’il fut question d’un album solo de Ross the Boss, mon sang n’a fait qu’un tour. J’ai instinctivement serré le poing en criant « Shell Shock woohooohooooo ». Les espoirs les plus fous étaient permis.

Pour commencer, pourquoi pas un bon album de Heavy ? Avouez que ce serait déjà pas mal.
Ensuite, une reformation. Ce genre d’initiative sent l’appel du pied à plein nez (ah ah), surtout au regard de la carrière de Ross depuis son départ de MANOWAR. Après s’être frotté au Punk / Rock underground, quel intérêt pour lui de revenir à du Heavy primaire ? Nan, moi je vous dis, qu’il kifferait de remettre les couverts avec la bande à DE MAIO.

Scénario « canardien » avant écoute de New Metal Leader :

Ross the Boss sort un bon album de Heavy avec des riffs de tueur et un paquet de bonnes idées. On vient de retrouver le « spirit of MANOWAR » ! Je pleure de joie et me masturbe vigoureusement pendant l’écoute de ce New Metal Leader. Joey DE MAIO se rend compte que sans Ross c’est pas possible de continuer non mais vraiment MANOWAR sans lui ça vaut peau de balle. Reformation en fin d’année 2008, suivie d’une super tournée « MANOWAR fuck False Metal with mighty Hammer » (avec deux Zenith). On retrouve notre bon vieux MANOWAR, prêt à botter le cul à la terre entière, jouant plus fort que jamais. O joie. Eric ADAMS réalise qu’il était dans l’erreur à vouloir faire du Tata Metal classico-moncul. En 2009, sort alors un nouvel album surpuissant qui s’intitule « Forgive us by the name of True Metal ». MANOWAR redevient alors le plus grand groupe de Heavy du monde et les fans de MAIDEN ouvrent enfin leurs yeux embrumés.

Trop bien mon film.

Sauf que c’est pas possible, j’ai écouté l’album qui est une petite merde.

New Metal Leader ne tient pas la route. Les riffs sont convenus et les compos médiocres. Du Heavy d’une platitude qui n’a d’égal que le décolleté de Jane BIRKIN. Et encore, c’est pas sympa pour Jane. Faute d’inspiration, le coté « épique » que Ross tente de faire passer est ridicule. Sans un Eric ADAMS et sa belle voix pour faire passer toussa, difficile d’avaler la pilule. Reste ce bon vieux Ross avec ses bouts de riffs rapiécés et quelques vieilles chutes de studio, récupérés au temps du Paléolithique.

Tout le monde s’est bien foutu de la gueule de MANOWAR, comme quoi c’était de la musique de crétins étouétou. On oublie de dire combien il est difficile de faire de bonnes compos avec si peu de matières premières. Oui, il faut du talent et de l’inspiration au taquet pour faire passer de l’épique et de l’émotion avec un riff de deux accords et des refrains de 4 mots. Sur cette frontière délicate, entre authenticité et ridicule, Ross the Boss vient de se casser la gueule. Le miracle n’a pas eu lieu. En gros, ça veut dire que, même avec Ross the Boss dans ses rangs, on ne serait pas sûr d’avoir un bon album de MANOWAR. C’est le triste enseignement de New Metal Leader.

Alors on pourrait se contenter de cet album. C’est possible. Il y a bien quelques titres sympas et je suis certain que la bonne odeur du vieux MANOWAR qu’on fleure à plusieurs reprises suffira à satisfaire les fans les moins exigeants. A mon sens, ce serait faire trop peu cas de ce qu’a été le MANOWAR de la grande époque. Aussi, en mémoire de Battle Hymn et autre Bridge of Death, je lève le poing et je crie : « non ».


Note : 1,5 / 5


Morceau préféré : euh... Gods of Dying

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


ACCEPT
Restless And Wild (1982)
Du heavy metal comme on n'en fait plus (sigh)...

(+ 1 kro-express)



IRON MAIDEN
Maiden England '88 (2013)
Maiden, quand c'est bon, c'est très bon.


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Ross The Boss (guitar)
- Patrick Fuchs (vocals, guitar)
- Carsten Kettering (bass)
- Matthias Mayer (drums, percussion)


1. I.l.h.
2. Blood Of Knives
3. I Got The Right
4. Death & Glory
5. Plague Of Lies
6. God Of Dying
7. May The Gods Be With You
8. Constantines Sword
9. We Will Kill
10. Matador
11. Immortal Son



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod