Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Communic.org (194)
 Myspace.com/communic (232)

COMMUNIC - Payment Of Existence (2008)
Par POWERSYLV le 29 Mai 2008          Consultée 2699 fois
Le troisième album est souvent considéré comme un cap décisif de la carrière d'un groupe, pour peu que celui-ci arrive à ce stade. Et COMMUNIC le sait. Le trio norvégien a réussi en l’espace de 2 albums bien sentis (Conspiracy In Mind en 2005, Waves Of Visual Decay en 2006) à faire son trou sur la scène heavy européenne, même si pour l’instant la France reste un peu hermétique (à leur décharge et si ça peut consoler les 3 musiciens, ils ne sont pas les seuls). De bonnes critiques et un appui du tout puissant Nuclear Blast qui a donné sa chance au groupe dès le début ont permis à celui-ci de se faire connaître également sur scène. On a pu les voir par exemple lors de la dernière édition de l’incontournable Wacken Open Air.

COMMUNIC s’est doté d’une musique assez personnelle, riche, sombre et profonde sous l’égide du power metal principalement mais qui emprunte à de nombreux autres styles tels le thrash, le dark metal ou le progressif. Ainsi ce groupe « caméléon » peut se permettre de tourner tour-à-tour avec des groupes de metal prog comme THRESHOLD ou des combos un peu plus couillus. Faire naître des ambiances pas souvent très joyeuses et des émotions reste le principal axe de progression du combo qui s’intéresse beaucoup à des thèmes très réels mais peu réjouissants : la place de l’homme et sa domination sur un monde menacé et dangereux, la guerre, la mort, l’introspection, les tréfonds de l’âme humaine … Tant la musique que les idées qu’elle véhicule ainsi que la voix profonde, puissante et torturée du leader Oddleif Stensland (chant et guitare) ont souvent réduit COMMUNIC à un ersatz de NEVERMORE, argument avancé aussi bien par ses amateurs que ses détracteurs – dans des buts radicalement opposés bien entendu.

Ce nouvel opus Payment Of Existence avec sa pochette à l’image très fataliste prolonge l’expérience des 2 opus précédents. Néanmoins, même si le metal alambiqué et mélodique du trio demande toujours à se laisser apprivoiser par plusieurs écoutes, cet album est un poil plus direct même si l’atmosphère reste propice à l’expression des sentiments : la puissance grâce à des riffs appuyés souvent rentre-dedans et une rythmique précise et massive, lorgnant sans vergogne vers les frontières du thrash (« Through The Labyrinth Of Years ») … les sentiments avec de jolies arpèges servis par Oddleif et son fier organe. L’effort vocal de ce dernier pour ne pas en faire des tonnes et ainsi éviter qu’on le compare systématiquement à Warrel Dane est ici payant : Oddleif se détache de l’ombre vocale du chanteur de NEVERMORE ; même s’il en reste proche vocalement, il a tendance à moins donner dans le registre plaintif/hypnotique qu’affectionne le vocaliste du combo de Seattle.

COMMUNIC nous transporte donc dès les premiers instants de « On Ancient Ground » dans son univers sombre, épique et torturé … transfiguration pessimiste de notre propre monde. On se rapproche parfois d’un ICED EARTH avec ce power metal alambiqué et nappé de fines touches progressives. On a même droit parfois à de jolis chœurs (« The Abandoned One ») et de magnifiques harmonies mystérieuses (« Becoming Of Man »). Sur la longueur, étant donné que le style se répète un peu et malgré des tentatives pour diversifier un peu le discours, on aurait tendance à se lasser mais le groupe qui privilégie les morceaux de durée moyenne à longue s’est contenté de 8 titres afin qu’on ne soit pas « ballonné en sortant de table ». Intention louable qui nous indique qu’il en a peut-être gardé pour le prochain disque. Pourtant, le groupe devrait encore voir à donner un poil plus de dynamisme sur certains titres.

Enregistré chez le fameux producteur danois Jacob Hansen et avec un son qui décoiffe, COMMUNIC marquera surement des points encore une fois avec ce Payment Of Existence bien foutu qui à mon sens leur fait gravir un petit cap supplémentaire. Petit à petit, les 3 Norvégiens renforcent leur présence sur la scène metal et c’est tant mieux.




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Oddleif Stensland (chant, guitare)
- Erik Mortensen (basse)
- Tor Atle Andersen (batterie)


1. On Ancient Ground
2. The Abandoned One
3. Becoming Of Man
4. Payment Of Existence
5. Through The Labyrinth Of Years
6. Ravens Cry
7. Unpredictables Of Life
8. Stone Carved Eyes



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod