Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1998 1 Blood, Monsters, Darkness
2000 Life?
2001 Written In Blood
 

- Membre : Lullacry

GLOOMY GRIM - Blood, Monsters, Darkness (1998)
Par AAARGH le 6 Juillet 2008          Consultée 3606 fois

GLOOMY GRIM soit littéralement « sombrement sinistre », on sent bien qu’un message nous est adressé. Pas de champs fleuri éclairé par un soleil radieux. « Blood, Monsters, Darkness », ça se confirme. L’artwork est à l’avenant des jolis cranes, des bougies noires, pour un éclairage intimiste mettant bien en avant les « war paints ». Un énième groupe de Black suiveur ?

Non, pas tout à fait. En fait, c’est un groupe finlandais dont les membres ne sont pas des nouveaux venus, ils officient dans THY SERPENT et/ou dans SOULGRIND (et futur Lullacry - défense de rire!). Leurs postes changent en fonction des groupes et chaque groupe a son leader. On est dans une sorte de communauté où chacun a un projet solo que les autres aident à monter en ne faisant qu’exécuter ce que l’artiste a créé !

En quoi, c’est différent ? C’est un chant black, sur boite à rythmes très synthétique. Et des claviers beaucoup de claviers, principalement un schéma classique de musique de film d’horreur : ligne de notes basses lentes et notes hautes rapides. Ah, oui, j’ai oublié il y a aussi deux guitares et une basse !
Faut dire qu’elles savent être discrètes, par moment, elles sont même absentes. On est dans un rôle rythmique d’accompagnement peu de mise en avant, normal l’instrument principal c’est le clavier que je viens de te dire !
Agathon livre parfois autre chose que sa petite voix écorchée, ça se rapproche du crapaud, ami lecteur si tu veux l’imiter parle d’une voix grave en inspirant. Voilà ! Excellent ! Imitation très convaincante.
Whisper (oui, une fifille, deuxième hérésie blackmetallleuse après les claviers !) sur cet album fait quelques chœurs et a quelques lignes pour elle, à la manière de Livia sur le « puppet master » et « Give me your soul… please » de King diamond. Voilà pour la musique!

Comme le nom pouvait le laisser supposer les paroles ne sont pas des plus fascinantes et peuvent aussi être interprétées comme une volonté de surenchère ou de légitimisation par rapport à la scène black, on a des claviers mais on est méchant et pas qu’un peu.
Ou alors elles sont sincères et c’est confondant de naïveté. Sorte d’anglais de 5ème qui a servi à la rédaction de textes antichrétiens dont les bonnes âmes diront qu’ils sont directs et facilement compréhensibles.

Malgré tout ce baratin qui semble négatif, cet album était une révélation, il était innovant ET efficace. C’était même une sacrée claque que l’écoute de ce « War », le titre d'ouverture (qui était dispo sur certains samplers) ! Holy Records avait encore dégoté un groupe différent. L’album est sombre (oui, le nom du groupe nous avait prévenus), les arrangements sont intelligents, on ne verse pas dans la surenchère sonore, c’est produit proprement et efficacement, oui encore une fois!

Ce disque a de nombreuses qualités, il nous propose un seul instrumental « Crucifixion » a priori dispensable, mais les morceaux sont costauds et diversifiés. La fin étant un peu plus faiblarde « Ashes » à cause du clavier et les roulements de caisse claire qui étouffent tout et de son break inélégant ou encore « The summoning ». On termine sur une honnête reprise d’« over the mountain », fidèle à la version originale et peu intéressante.

En résumé : Un black metal synthétique, riche en claviers sur coulis de boîte à rythme. Un album innovant avec des titres bien composés et foisonnant de breaks bien pensés et d’idées intéressantes. Par contre, une imagerie et des textes qui confinent au grand guignolesque.


Le morceau instrumental : « Crucifixion »
Le seul morceau où Agathon n’a pas tout fait bon (reprise d’Ozzy): « Over the mountain »
Le morceau où Whisper est la plus mise en avant : « Ocean of candles »

A lire aussi en BLACK METAL :


MÖRK GRYNING
Tusen Ar Har Gatt (1995)
Une petite merveille méconnue de Dark Metal




UNGOD
Circle Of The Seven Infernal Pacts (1993)
Was ist das Black Metal???


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Agathon : Clavier, Chant
- Caesar : Basse
- Mörgoth : Guitare
- Lord : Guitare
- Whisper : Chant Féminin


1. War
2. Asylum
3. Children Of The Underworld
4. Crucifixion
5. Pope Of The Black Art
6. Blood
7. Ocean Of Candles
8. Ashes
9. The Summoning
10. Over The Mountain



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod