Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Dark Sanctuary

BEKHIRA - L'élu Du Mal (2005)
Par ONCLEGUUD le 6 Juin 2009          Consultée 2033 fois

BEKHIRA, né en 1995 à Paris. Une démo en 1996 qui a frappé les esprits apparemment. Un split avec Desolation Triumphalis en 2004. Un premier album, « L'Elu du Mal », en 2005 chez Aura Mystique. C'est tout. Maigre en quantité, mais ce n'est pas cela qui importe. Les bonnes questions sont : qu'est-ce que BEKHIRA a à dire ? Apporte-t-il de l'eau au moulin du genre ? « L'Elu du Mal » est-il un disque de qualité ? Vraisemblablement, il fait l'unanimité dans le petit monde du Black Metal, du moins le français. Je m'y prends tard pour chroniquer cet effort, car BEKHIRA bénéficie d'un petit statut, il est un peu « adoré » dans nos contrées. Et moi et les buzz mercantiles, ça fait vraiment deux, vous devez commencé à le savoir. De plus, j'ai un mal fou à rentrer dedans, même aujourd'hui. Mais je tenais à en partager quelques mots.

« L'Elu du Mal » est donc un album plébiscité. Tentons de recenser ses qualités : bonne production, claquante, assez naturelle. Inspiration maléfique manifeste. Technicité. Mélodies apparentes, personnelles et recherchées. Guitares qui grincent et larsenent. Batterie dans le rouge et presque linéaire instituant une tension permanente. Haine, Satanisme et anti-christianisme. Rien que ça, ça doit vous suffire à claquer un 4/5 au skeud. Après niveau mixage/mastering, c'est vrai – comme l'ont constaté d'autres critiques – que c'est un peu brouillon, mais on ne va pas trop se plaindre, tout est audible et relativement équilibré. La voix est assez originale mais il lui manque ce quelque chose pour s'imposer : ou bien cet effet de « conte » est voulu et dans ce cas, c'est réussi. L'influence Suédoise se ressent beaucoup et étonnamment, une certaine nécrose à la « Transilvanian Hunger » de DARKTHRONE surgit de temps à autre avec bonheur. Enfin, la parenté avec certaines productions légendaires des formations toulonnaises peut également être invoquée. Voilà du « pur » Black Metal.

Je crois ainsi que dans la forme, BEKHIRA s'inscrit dans cette veine de combos Black Metal rapides et mélodiques, soutenu par la haine et quelques plages de synthés bienvenues car bien foutues. Mais je crois surtout que c'est la personnalité du guitariste/claviériste Arkdae qui fascine. Il habite, lui-même possédé par le Mal, ses six cordes infernales et retranscrit avec talent satanisme et misanthropie revendiqués. Les mélodies accrocheuses, menaçantes, sombres, parfois épiques et les nombreux « allers-retours » sur les cordes décrivent un univers torturé hypnotique et prenant. Le travail de guitare densifie énormément cet « Elu du Mal » et il s'avère âpre, de fait, de tout saisir d'un coup de l'œuvre : je n'ai pas fini, ni vous d'ailleurs, de l'écouter pour essayer de tout comprendre. La personnalité du compositeur imprègne chaque seconde de cet « Elu du Mal ». Je rajoute également que ce disque dégage un grand froid glacial, qui me met mal à l'aise et pose une barrière m'empêchant de rentrer véritablement dedans. Pourtant, je ne peux nier que la qualité est là. Peut-être la haine ici est-elle tellement puissante qu'elle me refuse l'entrée de cet Enfer ? Vous la refusera-t-elle également ?

LP Gatefold limité à 666 exemplaires, « L'Elu du Mal » est un des vingt meilleurs disques de cette décennie de la scène Black Metal française, carrément. Tragique, mélancolique, haineux, cet opus ravira les cœurs noirs ne désirant rien d'autre que la destruction totale de l'Humanité. Impressionnant. Je vous tire mon chapeau les gars. 4,5/5.

N.B. : la première version CD ne possède que huit titres. « L'Ere Noire » est donc absente en toute fin de CD. Le second pressage la fait réapparaître. Notons qu'une reprise d'IRON MAIDEN, « Prowler », est cachée.

A lire aussi en BLACK METAL par ONCLEGUUD :


MÜTIILATION
Majestas Leprosus (2003)
L'empereur MÜTIILATION, toujours aussi bon...

(+ 1 kro-express)



AORLHAC
à La Croisée Des Vents (2008)
Un album génial de black-heavy-folk français !


Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
  N/A



- Raktivira (vocaux, basse)
- Arkdae (guitares, clavier)
- Esthkirnir (batterie)


1. Send Me These Evil Words
2. Forgotten Nazarene
3. Medieval Deathcamps
4. The Devil And The Sorcerer
5. Impure Blood Shall Flow
6. Children Of All That Is Evil
7. A Thousand Demons
8. From The Most Devastated Lands
9. L'ère Noire



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod