Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK HORRIFIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1998 1 Blood, Monsters, Darkness
2000 Life?
2001 Written In Blood
 

- Membre : Lullacry

GLOOMY GRIM - Written In Blood (2001)
Par T-RAY le 7 Novembre 2021          Consultée 554 fois

"Life?" était le symbole d'un GLOOMY GRIM tout à fait capable de sortir de la caricature qu'il semblait être parti pour devenir après le rigolo "Blood, Monsters, Darkness". Il montrait un groupe capable de créer des atmosphères inquiétantes avec autre chose que des synthés tout en plastoc, en renforçant son arsenal guitaristique et en variant plus intelligemment les tempi pour mieux poser des ambiances parfois sinistres. Mais déjà, la formule ne paraissait pas pouvoir tenir sur toute la durée d'un album. Et le troisième L.P. d'Agathon et ses sbires confirme cet état de fait : GLOOMY GRIM, ça peut le faire sur une poignée de titres mais après, c'est d'une redondance qui verse parfois dans l'ennui.

"Written In Blood" a beau prétendre être écrit dans le sang, à l'écoute, ça semble plutôt être de l'encre sympathique qui a servi à rédiger l'ouvrage. On n'en retient rien du tout, contrairement à son prédécesseur dans la discographie des Finlandais, et l'impression laissée par chacun de ses morceaux disparaît dès que les premières notes du suivant retentissent. D'une part, parce que les compositions n'ont rien de marquant. D'autre part, parce que tout ce qu'on entend ici a déjà été entendu, et très souvent, ailleurs. Certaines B.O. de films d'horreur de série B voire Z ont plus d'accroche que les titres que nous pond GLOOMY GRIM sur ce disque. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut pas se prêter au jeu le temps de quelques morceaux, bien entendu.

On entre volontiers dans l'atmosphère "Black As The Pit" qui embrume la sixième piste, de la même façon qu'on visite une maison hantée (par des comédiens grimés) quand vient Halloween, mais on sait que tout est factice. On se laisse attraper trois minutes par "Shadow World", ses arpèges au piano et sa ritournelle spectrale mais l'impression d'être entré mille fois dans ce monde d'ombres perturbe l'écoute. Parce que GLOOMY GRIM, c'est toujours ça sur ce longue-durée n°3 : des émotions de fête foraine un peu cheap mais qui ne vont pas totalement au bout des sensations que ses attractions pourraient provoquer. Jamais les profondeurs du désespoir qu'Agathon voudrait nous faire voir sur "Depths Of Despair" ne génèrent autre chose qu'un intérêt poli, à part peut-être sur ces lignes de piano nostalgiques qui débouchent sur une accélération qui fait du bien. Quant à "Relief", ses pauvres pizzicati samplés font peine à entendre et on n'entre nulle part, cette fois.

Pourtant, GLOOMY GRIM tente quelques trucs qui sortent de son répertoire habituel, comme sur ce "Valley Of Death" qui commence quasiment comme du gros Thrash Metal et tourne Death Metal - vocaux exclus - mais qui se perd un peu en route. Un Thrash auquel Agathon et sa bande s'essayent encore, comme un hommage, sur le très justement intitulé "Slayer", qui se veut une tentative d'adapter le style d'Araya & Co. à l'identité sonore de GLOOMY GRIM, mais c'est raté : la sauce ne prend pas et c'est dommage, car oser l'exercice était tout à l'honneur du combo d'Helsinki, qui ne devient réellement accrocheur que sur la deuxième moitié du morceau, quand il revient à son propre style. Un comble.

Quand bien même GLOOMY GRIM arriverait à capter l'attention totale de l'auditeur, il n'y a rien du niveau d'un "Redeemer", d'un "Mistress Of The Stormblast" ou d'un "Revelation 666" sur "Written In Blood". La formation a beau vouloir se la jouer plus brutale sur un "Chainsaw Blast" dont le titre révèle les intentions violentes, et sur un "Throne Of Chaos" qui a plutôt des airs de chaise vide, rien n'y fait. Ce troisième effort studio du quartette n'est pas une daube, non, mais il enchaîne les échecs et ce qu'il y fait de bien, GLOOMY GRIM l'a déjà mieux fait auparavant. À côté de lui, "Life?" est une grande réussite, alors que l'écart entre les deux pouvait être moins flagrant.

A lire aussi en BLACK ATMOSPHERIQUE par T-RAY :


ARS MAGNA UMBRAE
Through Lunar Gateways (2017)
Vers l'infini et au-delà, mais vraiment au-delà




TAMERLAN EMPIRE
Age Of Ascendancy (2018)
Quand t'es dans le désert... Avec Tamerlan !


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Agathon (vocaux, claviers, batterie)
- Lord Heikkinen (guitares)
- Mörgoth (guitares)
- Ceasar Mclaunone (basse)


1. Intro
2. Shadow World
3. Chainsaw Blast
4. The Throne Of Chaos
5. Written In Blood
6. Black As The Pit
7. Depths Of Despair
8. Valley Of Death
9. Relief
10. Slayer
11. Outro



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod