Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM ATMOSPHéRIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DARK THE SUNS - In Darkness Comes Beauty (2007)
Par VOLTHORD le 20 Mars 2008          Consultée 1759 fois
Il y a du 'vrai' dans « Alone ». Énormément de vrai.

Quand j'entends ce titre, sa naïveté évidente et son aspect consensuel tout aussi évident s'efface. Si je n'avais pas été à cet instant pris dans le morceau au point de ne savoir en dire du mal, j'aurais sans doute écrit une phrase du genre « du Doom vaguement atmosphérique sans grande inventivité », ou je n'aurais peut-être même pas pris la peine d'écrire quelques mots sur l'album.

Alors oui, dans l' « objectivité » la plus évidente qu'on puisse trouver, cette phrase paraîtrait un peu insensée et stupide. Pourtant à cet instant, elle me paraît complètement fausse, tant ce morceau m'apaise, tant il vient combler un instant que je ne parvenais pas à étreindre.

De la facilité, de la simplicité, une mélodie banale, un peu fragile et blessée, contrastée par une dose d'énergie, une voix suave, puis plus caverneuse. Pas vraiment des plus bavardes en émotions, mais pourtant rageuse comme il « faut ».

Non. « Alone », c'est une forme de tristesse, une forme de solitude, tout aussi touchante que celle qu'un morceau comme le « Chapter V » d'ESTATIC FEAR ... l'un étant simple et naïf, voir grotesque, l'autre plus méticuleux, plus dense, plus délicat peut-être, nettement plus complexe ...
Et si sur les deux morceaux, c'est le second que je qualifierais de perle, le second me laisse aux prises avec l'évidence. Au diable l'esprit critique, se sentir seul, être triste, c'est renouer avec la plus simple. Un fait existentiel primaire, celui que nous ne serons jamais véritablement avec les autres, que l'on ne vivra jamais que pour soi.
Un sentiment initial qui n'a rien de profond, qui me semble compter parmi les plus grandes certitudes.

Enfin bref, je ne tends pas aller plus loin dans la philosophie de bas étage. Juste pour dire que DARK THE SUNS a certes des titres caricaturaux, mais il n'en demeure pas moins un groupe à découvrir. Son livret a été vu et déjà vu, sa musique est un peu déjà-entendue aussi, rappelant les sempiternels THEATRE OF TRAGEDY, DRACONIAN, TRISTANIA ou encore SENTENCED et KATATONIA, dans un style doom/death aux touches atmosphériques un peu futiles mais touchantes, qui, une fois contextualisées, parviennent à faire mouche. Certes, le groupe ne va pas vraiment au-delà de ses idées et se range au côté des groupes de seconde zone de la scène Finlandaise .... mais In Darkness Comes Beauty est attachant pour qui ne recherche rien de plus qu'un instant de mélancolie metallique sans prétention et communicative.
Pour un premier album, c'est encourageant.




Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
   ORPHANAGE

 
   (2 chroniques)



- Mikko Ojala (voix death; guitares)
- Juha Kokkonen (clavier)
- Inka Tuomaala (basse)
- Markus Lehtinen (batterie)


1. Reflections
2. The Sleeping Beauty
3. Black Sun
4. Alone
5. A Darkness To Drown In
6. Angel Soul
7. Drama For Gods
8. Ghost Bridges
9. Like Angels And Demons
10. Away



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod