Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Redemption
 

 Site Officiel (405)

AGENT STEEL - Alienigma (2007)
Par FREDOUILLE le 3 Novembre 2007          Consultée 2922 fois

On ne peut pas dire que les thrashers américains de AGENT STEEL soient des acharnés du boulot! Ce sont plutôt des grands paresseux. Rhahh les feignasses! Si, si, rendez-vous compte :
* Années 1980 : uniquement 2 albums ("Skeptics apocalypse" (1985), "Unstoppable force" (1987)) et un Ep sortis..., un split et... 12 ans d'absence. Silence radio.
* 1999 : Retour en force avec "The omega conspiracy" avec un line-up largement remanié et notamment un nouveau vocaliste en la personne de Bruce Hall.
* 2003 : Nouvelle offrande avec un "Order of the illuminati" de très bonne facture.
* 2007 : AGENT STEEL est de retour avec "Alienigma". Chouette dites donc!

Bilan : 5 albums en 22 ans!!! Pas mal non! Des feignasses je vous dis!

Un groupe donc peu actif et prolifique (faut dire aussi que le gars Bernie Versailles est parfois occupé avec REDEMPTION et FATES WARNING - Mais ceci n'explique certainement pas tout) et toujours aussi fanatique des créatures extra terrestres, conspiration et autres illuminatis comme nous l'illustrent encore si bien la pochette et le nom du nouveau joujou d'AGENT STEEL: "Alienigma".
Première constatation à l'écoute du skeud: une production très puissante pour ne pas dire pachydermique, résolument moderne et réalisée par un certain Bill Metoyer (SLAYER, WASP, SIX FEET UNDER). Le résultat est impressionnant et donne d'un coup d'un seul un coup de jeune au groupe. L'aspect thrash old school du groupe encore présent sur "Order of the illuminati" n'est plus! Le coté sombre non plus! La place est ici laissée à un power thrash metal US des familles, moderne et carrément détonnant. Tel un rouleau compresseur, AGENT STEEL nous assaillit dès les premiers coups de boutoirs de l'impressionnant Rigo Amezcua sur "Fashioned from dust". Un sacré batteur ce gars! Assurément! Et que dire de son association avec Karlos Medina. La section rythmique est carrément impressionnante et ce tout au long de l'album. Les headbangueurs vont s'en donner à coeur joie.
De ce fait, on a le droit à des titres monstrueux tel "Fashioned from dust" qui ouvre l'album et qui déboule donc sur notre platine avec une efficacité et une agressivité imparable. Un titre qui avoine sévère et qui démontre qu'AGENT STEEL, malgré le poids des années reste une redoudable machine à riffs.
Le début d'"Alienigma" est tout simplement tonitruant avec une première partie quasiment parfaite. On notera le trio magique "Fashioned from dust" donc, le monstrueux "Wash the planet clean" (le meilleur morceau de l'album - Putain quelle rythmique!) sur lequel on reconnait immédiatement la patte de Bernie Versailles (même lignes de guitares que sur les albums d'ENGINE - Tiens, tiens...) et "Hail to the chief" (près de 7 minutes) qui a de quoi décoiffer les plus chevelus d'entre nous avec une rythmique tourbillonnante et des riffs de mammouth. Et que dire des soli mélodiques, la paire de gratteux se montrant très en verve. Enorme tout simplement!
On soulignera aussi l'étonnant "Liberty lying bleeding", morceau plus nuancé, tantôt calme (de par son refrain et son solo de basse en son milieu), tantôt énergique démontrant que le groupe essaye de diversifier un tant soit peu son registre.

Malheureusement, la suite de l'album n'est pas aussi réussie, malgré de très bons passages réhaussés il faut bien le dire par des rythmiques toujours aussi fulgurantes ("W.P.D., "Tiamat's fall"), des envolées guitaristiques particulièrement réussies ("Tiamat's fall"), quelques passages à la basse bien sympathiques ("Wormwood") et un sens du riff acéré ("Extinct", "W.P.D.). Le groupe va peu à peu retomber dans les travers qu'on lui connaissait par exemple sur "The omega conspiracy". Des titres moins inspirés tels que "Hybridized" proche d'un DESTINY'S END par exemple (en plus puissant quand même), des passages parfois poussifs (sur "Tiamat's fall" ou sur "W.P.D."), des mélodies quasiment absentes et un Bruce Hall qui pourra en rebuter plus d'un. Dommage, car sur le début d'album, Bruce a démontré des capacités qu'on ne lui connaissait pas encore: un chant plus grave, plus agressif que de coutume et quelques growls qui ne sont d'ailleurs pas sans rappeler Angela d'ARCH ENEMY. Un chant plus intéressant et étoffé que le chant aigu et hurleur de la fin d'album. Quoique sur "Lamb to the slaughter" il se montre de nouveau particulièrement impressionnant et incisif.

En dépit de cela, AGENT STEEL nous délivre quand même un album de très bonne facture qui ravira à n'en point douter les thrashers en manque de riffs et de rythmiques étourdissantes. Dommage tout de même que les défauts cités ci-dessus entachent en partie certains morceaux. Parce qu'il faut bien le reconnaitre, chacun des morceaux possèdent malgré tout quelques passages jouissifs. Sans ces défauts, l'album aurait pu être une tuerie.
La prochaine fois peut-être? Dans 4 ans.... Avant, je l'espère.

Note réelle : 3.5/5

Morceaux préférés : "Fashioned from dust", "Wash the planet clean", "Hail to the chief"

A lire aussi en THRASH METAL par FREDOUILLE :


DEPRESSIVE AGE
Lying In Wait (1993)
Thrash dÉpressif

(+ 1 kro-express)



WITCHERY
Symphony For The Devil (2001)
Thrash metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Karlos Medina (bass)
- Juan Garcia (lead & rhythm guitars)
- Bruce Hall (vocals)
- Bernie Versailles (lead & rhythm guitars)
- Rigo Amezcua (drums)


1. Fashioned From Dust
2. Wash The Planet Clean
3. Hail To The Chief
4. Liberty Lying Bleeding
5. Hybridized
6. Extinct
7. Wormwood
8. W.p.d. (world Pandemic Destruction)
9. Tiamats Fall
10. Lamb To The Slaughter



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod