Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL SOFT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yossi Sassi
- Membre : Megadeth
 

 Marty Friedman Official Website (758)

Marty FRIEDMAN - Scenes (1992)
Par LATIMUS le 5 Octobre 2007          Consultée 3373 fois

Nous sommes en l’an de grâce 1992. Bien installé au sein de MEGADETH, avec lequel il a sorti en juin Countdown to Extinction, le successeur du fameux Rust in Peace, Marty FRIEDMAN est l’un des guitaristes les plus en vue de la planète Metal. Il prépare alors son second album solo (après Dragon’s Kiss), qui sortira en décembre. Et là... la surprise est de taille !

A des années lumière du Heavy/Thrash de MEGADETH mais aussi des albums de guitare Shred en vogue à l’époque, Scenes surprend son monde. Une pochette plutôt sobre en noir et blanc, des titres qui évoquent plus la paix et la relaxation (« Tibet », « Angel », « Valley of Eternity », « Trance »...) que le Heavy Metal pur et dur, et surtout... une musique très soft, que l’on attendait pas. C’était oublier que Marty FRIEDMAN possède des goûts particulièrement éclectiques et est fasciné par l’Orient, ce qui nous donne un disque à l’influence asiatique prononcée.

D’autant plus que l’ombre de KITARO plane sur cet album. Cet artiste japonais, qui oeuvre dans la musique New Age, produit les 4 premiers titres de Scenes et a « prêté » son claviériste Brian BecVar à Marty FRIEDMAN, qui est aussi accompagné par le batteur de MEGADETH Nick Menza (ici très soft et au jeu plutôt minimaliste).
Si un char d’assault figure sur le CD, il ne s’agit en fait que du logo du label Shrapnel Records, qui se retrouve apposé de manière plutôt incongrue sur un album aussi calme. Car c'est bien de cela qu'il est question : calme, beauté et méditation (ou calme, luxe et volupté, si vous préférez). S’il n’y avait pas de (superbes) solos de guitare électrique, on pourrait se demander ce que la chronique de cet album vient faire sur Nightfall in Metal Earth...

Tout cela nous donne des titres que ne renierait pas Uli Jon ROTH, l’une des influences majeures de Marty, en particulier sur ce disque. Avec beaucoup de guitares aux sonorités très « clean », d’arpèges fluides, de claviers vaporeux et d’ambiances feutrées. Deux morceaux sortent vraiment du lot. « Valley of Eternity » propose 8’15 d'un mélange de tristesse et de beauté. L’intense « Realm of the Senses », sur lequel une voix de femme susurre des mots de japonais (je ne saurais vous dire lesquels), intègre des solos de guitare d'une profondeur absolument magnifique. Le guitariste bouclé possède ici un son de guitare d’une pureté rarement égalée. Et comme en plus question toucher il est loin d’être un manche, je vous laisse imaginer le résultat. A écouter le soir dans le noir après une dure journée de boulot (pléonasme ?!), effet relaxant garanti.

Suprenant, plaisant, apaisant, Scenes ne dure pourtant que 40 petites minutes. Le titre « Trance » ne dépasse quant à lui pas les deux minutes, et on se demande bien pourquoi, tant sa fin semble amputée contre toute logique. Quant à la production, elle manque un peu d’ampleur et d'ambition. Allez, on dira aussi que certains passages sonnent un peu « clichés New Age », mais pourtant qu’est-ce que c’est bon...
Belle prise de risque en tout cas de la part de Marty FRIEDMAN avec ce Scenes, qui sort des sentiers battus de l’album de guitare instrumentale et propose une musique très intimiste. Zen, les gars !

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par LATIMUS :


Marty FRIEDMAN
Introduction (1994)
Superbe album pour se reposer les oreilles




Michael Lee FIRKINS
Michael Lee Firkins (1990)
Album instrumental assez cool


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
  N/A



- Marty Friedman (guitares)
- Brian Becvar (claviers, percussion)
- Nick Menza (batterie)


1. Tibet
2. Angel
3. Valley Of Eternity
4. Night
5. Realm Of The Senses
6. West
7. Trance
8. Triumph



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod