Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Green Dollar Colour

KORITNI - Lady Luck (2007)
Par THE MARGINAL le 12 Février 2007          Consultée 5156 fois

L'aventure de GREEN DOLLAR COLOUR a pris fin en 2006. Toutefois, le chanteur Lex Koritni, à la tête de son nouveau projet répondant au nom de KORITNI, reprend les choses là où GREEN DOLLAR COLOUR les avait laissées à l'issue de son unique album éponyme en 2005.

Ainsi, c'est sans surprise que "Lady luck", le premier album de KORITNI nous renvoie à un hard rock bluesy très roots, correspondant à ce que ceux qui avaient apprécié l'album de GREEN DOLLAR COLOUR, mais aussi les adeptes de AC/DC, THE ANGELS. Et les musiciens qui entourent Lex Koritni, sans être exceptionnellement doués, assurent plutôt bien.

Le mid-tempo hard bluesy "Red Light Joint", qui donne le coup d'envoi de cet album, nous met tout de suite dans l'ambiance : rythmique binaire, chanson prenante, pleine de feeling, de groove que les AC/DC et THE ANGELS n'auraient pas renié 25 ans plus tôt, par exemple. Le combo australien poursuit sur sa lancée avec l'incisif et percutant "Under The Overpass", un titre punchy qui dépote, fait bouger dans tous les sens, "Heaven Again" qui prend aux tripes avec son refrain terriblement accrocheur, l'excellent hard bluesy "Highway Dream" au son de guitare cru et sur lequel le chanteur Lex Koritni sait remarquablement faire passer les émotions, le hard boogie swinguant "Never Say Never", le mid-tempo très roots et très groovy "Sick Again" qui prend aux tripes, est empreint de sensibilité, l'entraînant et enthousiasmant "I See The Light", à l'état d'esprit positif, le mid-tempo "Lady Luck" qui a le don de faire taper du pied automatiquement et dont le passage juste avant le solo de guitare surprend, ou encore la cover réussie des Beatles "Got To Get You Into My Life" sur laquelle le chanteur assure comme une bête.

Et les ballades dans tout ça ? Et bien, c'est inutile de les chercher car il n'y en a aucune. Lex Koritni et son backing-band se sont employés à faire du hard boogie électrique, groovy, vitaminé et sans concession. Ce sont ceux qui n'apprécient pas les ballades qui seront ravis...

Finalement, ce premier essai de KORITNI s'avère réussi. On peut même ajouter qu'il s'inscrit logiquement dans la continuité de ce que faisait GREEN DOLLAR COLOUR. Les titres font, pour la plupart, taper du pied, sont d'une efficacité immédiate, avec des refrains bien trouvés. On trouve aussi beaucoup de feeling, de sensibilité. Toutefois, pour chipoter un peu, je dirai que je trouve cet album un chouia en dessous de l'opus de GREEN DOLLAR COLOUR : par exemple, je trouve qu'il manque un titre aussi imparable que "I Wanna Know". Ceci dit, on ne va pas bouder son plaisir car ce disque est quand même très bon et il y a des chances pour qu'il se bonifie avec le temps, au bout de plusieurs écoutes...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS
Want Some ?! (2004)
Glam/punk/hard rock




CRASH KELLY
Penny Pills (2003)
Glam


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Lex Koritni (chant)
- Eddy Santacreu (guitare)
- Luke Cuerden (guitare)
- Chris Brown (basse)
- Matt Hunter (batterie)


1. Red Light Joint
2. Under The Overpass
3. Heaven Again
4. Highway Dream
5. Never Say Goodbye
6. Sick Again
7. Not Your Man
8. I See The Light
9. Starving Fast
10. Lady Luck
11. Got To Get You Into My Life
12. Ain’t No Love Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod