Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE/ATMO  |  STUDIO

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DYING TEARS - Spleen And Hope (2003)
Par HROTULF le 30 Mars 2007          Consultée 2949 fois

En 2000, Dying Tears nous avait gratifiés d'un premier album prometteur (Amnesia), j'attendais donc le suivant de pied ferme pour voir l'évolution que pourrait prendre le groupe... Et ce fut pour moi une déception. A vrai dire la seule vraie constante c'est que je ne peux m'empêcher de sentir une certaine frustration à chaque écoute de ce disque. De vraies bonnes idées sont gâchées par des défauts horripilants.

On évolue dans des territoires connus: métal gothique avec une chanteuse qui occupe la majorité de la ligne vocale et un contrepoint masculin qui vient ajouter du contraste en voix tantôt claire, tantôt saturée.
La musique est globalement de bonne facture et on retrouve une palette d'atmosphères intéressantes au fil des compos. Le caractère conceptuel de l'album ne m'avait pas paru évident à la première écoute mais il y a un fil conducteur certain qui s'articule autour d'ambiances pas vraiment joyeuses. Vu le titre, on s'en serait douté me direz-vous.
Certains passages lents, que l'on pourrait qualifier d'atmosphériques, sont d'une simplicité naturelle et touchante. C'est sur ceux-ci que le violoncelle de Claire Serra amène un vrai plus à la musique, la rondeur et la solennité de cet instrument étant difficilement transposables sur un clavier. Notons également l'emploi d'autres instruments peu courants dans le metal, comme le saxophone qui s'intègre parfaitement sur Last Kiss et viennent parachever le sentiment de mélancolie générale.
On a également droit à quelques riffs saignants, comme sur Grey'volution ou Beneath the Soils. Les guitares sont plus présentes, le tempo plus élevé et la mélancolie fait place à la colère et la frustration...

... qui s'applique aussi malheureusement à l'auditeur. En effet, au-delà des points positifs décrits plus haut on ne peut s'empêcher de pester contre quelques défauts qui sabordent parfois carrément certains titres. Tout d'abord s'il y a de très bonnes idées, elles cotoient des plans éculés qui pourraient même être interprétés comme second degré dans un album qui ne traîte pas de spleen. On sent que les auteurs ont baigné dans l'ambiance pop '80s au point de repiquer quasiment à l'identique le refrain de "high" (chanté par David Hallyday et son brushing pour les plus jeunes).
On pourrait s'accrocher le temps de passer sur lesdits plans s'il n'y avait l'énormissime point noir de cet album: le chant. Les deux chanteurs de l'époque "Amnésia" ont été remplacés pour notre plus grand malheur.
Le chant masculin est indigne. A peine bleu sur les parties claires, il est franchement insupportable sur les passages hurlés. Le problème avec le chant hurlé c'est que s'il peut être un plus indéniable bien exécuté, on peut vite tomber dans la caricature et c'est le cas ici.
Et le chant féminin alors? Eh bien il n'est pas bon non plus. Plus exactement, il ne sied pas au style. Dans le metal gothique à chanteuse on est habitué à entendre des groupes dont le succès est avant tout dû à la voix de la chanteuse. Difficile donc de se comparer dans ce domaine, mais même en faisant abstraction de cela ça ne colle simplement pas comme sur les passages où le chant se voudrait lyrique. Un peu de simplicité aurait fait du bien. C'est vraiment dommage car Dying Tears avait un potentiel indéniable qui aurait été magnifié par un chant chargé d'émotion.

Ceux qui peuvent faire abstraction du chant passeront de bons moments comme sur Grey'volution ou Last Kiss. Les autres se diront comme moi que Dying Tears méritait mieux.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE :


MOONSPELL
Alpha Noir - Omega White (2012)
Basic-instinct !




MOONSPELL
Irreligious (1996)
Metal gothique/atmo

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   HROTULF

 
  N/A



- Jenni Signorino (chant)
- Stéphane Montiel (chant)
- Nicolas Villetelle (guitare)
- Julie Henau (claviers)
- Wojtek Jezak (guitare)
- Fred W. (batterie)
- Ghislain De Morant (basse)
- Claire Serra (violoncelle)


1. Spleen
2. Sad
3. Beneath The Soils
4. Nothing To Lose
5. Last Kiss : Down
6. Last Kiss : Deep
7. The Doors Of Heaven
8. Flames
9. Grey'volution
10. The Other World
11. Hope



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod