Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Arjen Anthony Lucassen's Star One , Guilt Machine, Delain, Arjen Anthony Lucassen , Ambeon, Bodine, Stream Of Passion, Anthony, Ayreon, The Gentle Storm
 

 Site Officiel (267)
 Myspace (278)

VENGEANCE - We Have Ways To Make You Rock (1986)
Par METAL le 27 Mars 2007          Consultée 4468 fois

Nous sommes en 1986 soit deux années après la sortie du premier album éponyme du groupe.
Les retombées internationales ont été quasi inexistantes mais dans leur Hollande natale, l'accueil fut plus chaleureux et initiateur d'espoir. Cependant, VENGEANCE se doit de passer rapidement à la vitesse supérieure sous peine de revoir largement ses ambitions à la baisse…

Et l'évolution allait se montrer assez bluffante !
Dans un premier temps, nul besoin d'écouter la moindre note de l'album pour se rendre compte d'un changement de mentalité de la part du groupe car la surprise débute par un simple coup d'œil sur la pochette : on y découvre le groupe déguisé en musiciens classiques et posant dans des postures assez décalées... VENGEANCE se découvre enfin et nous montre sa facette la plus apte à la bouffonnerie en nous prouvant au passage que leurs attitudes ringardes et les poses kitsch à outrance n'était qu'un jeu (Même si parfois, on a encore des doutes).
Puis l'album commence là où la pochette nous avait laissés... Un mini orchestre symphonique à cordes entame le début d'une mélodieuse symphonie mais il s'avère rapidement que les musiciens sont de vraies calamités et après un changement d'instrument et quelques mots injurieux, les amplis sont branchés et les riffs se mettent à pleuvoir.

En à peine quatre minutes, "She's The Woman" enterre l'ensemble du premier album.
Les guitares n'ont jamais été aussi puissantes et les riffs autant inspirés. La rythmique est impeccable de par une basse rebondissante et une batterie certes peu technique mais sobre et efficace. Les guitares ne sont pas en reste avec un duo magistral Oscar Holleman (soliste impeccable) et Arjen Lucassen (pondeur de riffs sur commande) qui se déchaînera sur l'ensemble du disque.
Mais la plus grosse évolution du combo néerlandais reste à coup sûr Leon Goewie que l'on avait laissé deux ans plus tôt en pleine fouille archéologique. Celui-ci semblait à la recherche d'un style original et d'une bonne dose de puissance et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a trouvé une vraie mine d'or.
Sa voix est plus musclée et malgré des relents plutôt aigus, celle-ci ne tombe pas dans les excès de l'époque ayant vu bon nombre de groupe opter pour des voix de castrat quitte à se montrer extrêmement vieillot par la suite.

Mais "She's The Woman" est loin d'être la seule bonne surprise du disque. "Power Of The Rock" est musicalement irréprochable (il était d'ailleurs prévu, dans un premier temps, d'en faire une instrumentale) tandis que "Second To None" et "Love Lies Bleeding" amorce un virage un peu plus typé FM tout en conservant encore une ossature "Hard Rock traditionnel" (que l'album suivant mettra plus de côté).
Et on n'oubliera pas "We Shall Rock" qui clôture de bien belle manière le disque avec ses refrains sous forme de chœurs plein de testostérone dans le pur style ACCEPT.

Restons objectif, We Have Ways To Make You Rock contient certes sa dose de tube imparable mais il se montre plutôt inégal de par quelques titres un peu en dessous du reste.
"Dreamworld" par exemple, comprend un excellent refrain (une constante sur l'ensemble du disque) mais manque d'entrain dans son ensemble. Tout comme "May Heaven Strike Me Down" qui malgré quelques intermèdes magnifiques, manque de punch et dévoile au passage les lacunes du groupe sur les titres moins énergiques.
D'ailleurs une petite chose rageante, le single issu de ce disque n'est autre que "Only The Wind" la seule vraie ballade du CD… Elle est pas trop mal foutue mais reste d'un intérêt discutable.

Au final, VENGEANCE accouche d'un album fort recommandable pour tous les fans de Hard Rock 80' teinté de riffs bien pêchus. Les nets progrès de la formation originaire de Waalwijk ne passeront pas inaperçus et permettront même à VENGEANCE de suivre une intéressante tournée en Allemagne pour la suite de leur carrière.
Mais ce disque aurait pu emmener le groupe vers une reconnaissance plus importante tant la qualité est présente. Malheureusement nous étions en 1986, soit l'une des années les plus prospères en terme de sorties mémorables : METALLICA - SLAYER - ANTHRAX - IRON MAIDEN - EUROPE et bien d'autres, trustaient le haut des classements et monopolisaient toutes les attentions.

Loin de se démoraliser et même encouragé par cette petite reconnaissance naissante, le groupe s'attela sans plus tarder à la réalisation de son troisième album… Une véritable machine à tube allait bientôt voir le jour.

A lire aussi en HARD ROCK :


KISS
Ace Frehley (1978)
Le meilleur des 4 albums solo des membres du bisou

(+ 1 kro-express)



DOGPOUND
A Night In The Gutter (2005)
Du hard-rock très très bon ...


Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- Leon Goewie (chant)
- Arjen Lucassen (guitare)
- Oscar Holleman (guitare)
- Jan Bijlsma (basse)
- John Snels (batterie)


1. She's The Woman
2. Dreamworld
3. Power Of The Rock
4. May Heaven Strike Me Down
5. I'll Come Running
6. Second To None
7. Only The Wind
8. Love Lies Bleeding
9. We Shall Rock
- - Bonus Reedition 1998 -
10. She Got The Looks
11. We'll Make In Through The Night
12. Power Of The Rock (démo)
13. She's The Woman (démo)
14. Serious Crime (love Lies Bleeding Démo)
15. I'll Come Running (démo)
16. We Shall Rock (démo)
17. May Heaven Strike Me Down (live)
18. Dreamworld (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod