Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/THRASH METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Morgana Lefay
 

 Myspace (187)

RAISE HELL - City Of The Damned (2006)
Par FREDOUILLE le 10 Octobre 2006          Consultée 2528 fois

Allez savoir pourquoi, il y a des groupes comme ça qui vous tapent dans l'oeil sans coup férir. C'est le cas des Suèdois de RAISE HELL qui dès leur premier album "Holy target" (1998) m'avait botté les fesses. Et pourtant le groupe oeuvrait à l'époque dans un black metal (pas forcément mon style de prédilection pourtant!) aux forts relents thrash pas si loin d'un DISSECTION d'ailleurs.
Le parcours des Suèdois est un peu atypique à vrai dire, puisque dès leur deuxième album "Not dead yet" (2000), c'est un virage à 90 degrés que le groupe aborde. Les Suèdois, tout en gardant leur identité (chant travaillé au papier de verre et guitares acérées comme un rasoir) s'éloigne du black metal pour oeuvrer dans un heavy thrash des familles, burné à souhait, brut de décoffrage et bien crasseux. En 2002, le groupe poursuit sur sa lancée et peaufine son style avec un "Wicked is my game" de très grande qualité!
Et puis là trou béant... 4 années s'écoulent jusqu'à ce que le groupe fasse sa réapparition en 2006 pour la sortie de "City of the damned". Bien leur en a pris car si vous ne connaissez pas encore ce groupe, penchez vous dessus au plus vite, vous risquez d'accrocher très rapidement. Car RAISE HELL c'est du solide, c'est du puissant, c'est du corrosif!

Pour ce nouvel album, le line-up du groupe est légèrement remanié puisque Jonas Nilsson qui occupait autrefois les postes de guitariste et de vocaliste au sein du groupe n'occupe plus que le poste de guitariste, puisque soucieux de s'occuper intégralement et uniquement des guitares (l'ancien et deuxième guitariste Torstein Wickberg n'est d'ailleurs plus de la partie) a décidé de laisser le poste de vocaliste à un certain Jimmy Fjallendhal (excellent soit dit en passant), inconnu pour ma part. Ce dernier possède un chant pas forcément si éloigné de celui de Jonas (le chant est toujours très caractéristique et écorché et me rappelle indubitablement le chant de Charles Rytkönen (MORGANA LEFAY) - la ressemblance est particulièrement flagrante sur des titres comme "Devils station" ou comme "Ghost I carry"!) mais possède de toute évidence un registre plus large puisqu'il est capable de moduler son chant tel un Rob Halford ou chanter dans un registre type "Black Metal" (sur le tonitruant "Like clowns we crawl" par exemple).

Coté musique, RAISE HELL n'a pas réellement changé son fusil d'épaule bien au contraire. Les Suèdois oeuvrent toujours dans un heavy thrash de haute volée, puissant, toujours aussi sombre (à l'image de la superbe pochette et de l'intro de "Devils station"), moins crasseux, moins "brut" faute à une production cette fois polissée comme il se doit. Le résultat est particulièrement excellent et donne à l'album le petit coté moderne que ne possèdaient pas forcément ses deux prédécesseurs.
"City of the damned" pourra paraitre plus classique que "Not dead yet" ou "Wicked is my game" - je pense que c'est en partie vrai - On sent d'ailleurs que le groupe ose moins que par le passé et a opté pour une musique un poil plus directe - Les breaks dont le groupe nous avait habitués par le passé se font moins nombreux - et également plus mélodique. En effet, RAISE HELL nous propose sur quelques morceaux des parties mélodiques absolument imparables ("Reapers calling" et sa partie acoustique, "Ghost I carry") et quelques soli absolument jouissifs ("Like clowns we crawl"). Mais ne vous y méprenez pas, ce "City of the damned" n'en demeure pas moins une tuerie.
Les 10 titres qui composent ce nouvel album s'appuient sur une assise rythmique en béton (Ecoutez moi le début de "To the gallows" sur lequel la batterie donne le ton!) et sur des guitares toujours aussi incisives et abrasives! Au passage, mention spéciale aux multiples soli de Sieur Nilsson; un délice!
Inutile donc, de vous dire que ce disque donne sérieusement envie d'headbanguer à se déplacer les cervicales. Aie!
On retiendra donc le terrible "Devils station" qui ouvre l'album (un pur délice!), MORGANA LEFAY n'est d'ailleurs pas loin sur ce titre que ce soit au niveau du chant ou au niveau de la rythmique. "City of the damned" est également superbe et ingénieux (là encore, on croit entendre MORGANA LEFAY!). La sonorité des grattes en réverbération procure son petit effet et le passage mélodique est particulièrement réussi et inspiré.
"Like clowns we crawl" est la tuerie de l'album (niveau tempo) et est certainement le morceau rappelant davantage le passé du groupe. La partie solo est encore une fois très réussie pour ne pas dire géniale.
Mais RAISE HELL sait aussi varier les plaisirs et propose des morceaux plus nuancés, plus mid-tempos à l'image de "Reapers calling", "Ghost I carry" dont le refrain nous rappelle à notre bon souvenir que RAISE HELL sait aussi composer des hits en puissance à l'image de l'excellent "Devilyn" qui apparaissait sur l'album "Not dead yet". Enfin, un petit clin d'oeil à l'excellent "Rising" dont l'introduction au piano (limite malsaine) fait également son petit effet. Le refrain est également une grande réussite.

"City of the damned" est donc un skeud à se procurer d'urgence. Si vous aimez MORGANA LEFAY, WITCHERY ou tout simplement le heavy thrash corrosif, efficace et à fort caractère, RAISE HELL est fait pour vous. Un des meilleurs albums de l'année, dans le genre, j'entends bien.
Mon coup de coeur du moment en tout cas.

Titres préférés : "Rising", "Devils station", "Like clowns we grawl".

A lire aussi en DIVERS par FREDOUILLE :


TOC / THRONE OF CHAOS
Loss Angeles (2004)
Metal moderne et original!!!




MAXIMUM THE HORMONE
Koi No Megaraba (2006)
Les WALTARI japonais! Excellent!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Jimmy Fjällendahl (chant)
- Jonas Nilsson (guitares)
- Niklas Sjöström (basse)
- Dennis Ekdahl (batterie)


1. Devils Station
2. City Of The Damned
3. Like Clowns We Crawl
4. Reapers Calling
5. Open Your Mind
6. Ghost I Carry
7. My Shadow
8. I
9. Rising
10. To The Gallows



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod