Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (395)

HYDROGYN - Bombshell (2006)
Par THE MARGINAL le 13 Octobre 2006          Consultée 7396 fois

HYDROGYN est un quintette américain constitué de 4 musiciens masculins et d'une chanteuse. Avec une telle carte de visite, certains seront tentés de faire le rapprochement avec des groupes tels que NIGHTWISH, LACUNA COIL ou THE GATHERING. Et bien, HYDROGYN n'a absolument rien à voir avec ces groupes. Non, HYDROGYN serait plutôt influencé par VIXEN, HEART, PHANTOM BLUE. Sa musique est un croisement entre le hard rock traditionnel des 80's et un metal plus moderne.

Avez-vous déjà imaginé LACUNA COIL virant son chanteur masculin et enregistrant un album de hard rock teinté 80's avec une production actuelle ? Et bien, c'est à ça que j'ai pensé la première fois que j'ai entendu ce Bombshell d'HYDROGYN.

Ceci dit, HYDROGYN n'est pas tout à fait un nouveau venu : en effet, son premier album, Best Served With Volume, remonte déjà à 2004 et Bombshell est donc le deuxième effort discographique du quintette. Celui-ci semble disposer d'atouts non négligeables pour se faire un nom dans le paysage du hard rock. En effet, il s'est déjà produit lors des compétitions de Nascar. Pour produire Bombshell, il s'est également attaché les services du fameux Michael Wagener, lequel ne tarit pas d'éloges à son sujet. Enfin, on remarquera que la pochette de ce nouvel album est très aguicheuse(la chanteuse Julie est plus que mise en évidence) et certains ne se gêneront pas pour se rincer l'oeil.

Mais parlons à présent du contenu de l'album. On constate que si la chanteuse Julie a des atouts physiques, qu'elle affiche sans complexe d'ailleurs, elle sait aussi chanter, et c'est finalement ça le principal. La majorité des titres lorgne du côté du hard rock des 80's (certains saisiront propablement l'occasion pour décrire ce groupe de "hair-metal moderne"). Le premier titre "Vesper's Song" est mis sur orbite par une intro acoustique bluesy mélancolique. Alors qu'on croit avoir affaire à une ballade, les guitares tranchantes prennent le relais, puis le morceau monte en puissance pour dégager beaucoup d'intensité sur le refrain. Enfin, l'outro est identique à l'intro. HYDROGYN confirme ce bon début avec "Blind", un mid-tempo heavy-rock assez puissant sur lequel on entend un solo de gratte typiquement 80's et la chanteuse Julie se lâche complètement. "Look Away S.P" oscille entre metal moderne et hard rock des 80's et les choeurs légers accompagnent les vocaux de Julie avec justesse. Avec "I've Been Waiting", on est là en présence d'un gros tube en puissance : cette compo typée hard 80's brut, très accrocheuse et un tantinet expéditive. Qui plus est, le solo est remplacé par un court intermède acoustique avec une voix calme dessus. "Confession" alterne couplets calmes, mélodiques et refrain plus foncièrement rock et s'avère très mélodique, très catchy dans sa structure. "Love Spoke" rappelle quant à lui les heures glorieuses de VIXEN, HEART, Joan Jett avec son refrain enjoliveur et a également le potentiel d'un mega-hit en puissance. "Circles" est un mid-tempo oscillant entre hard et pop et alternant passages calmes, cools et moments plus mordants, plus rock. On n'oubliera pas non plus de mentionner "18 And Life", la célèbre cover de SKID ROW, fort bien exécutée. Sans être aussi fabuleuse que l'originale, cette version est quand même bonne.

HYDROGYN s'aventure également dans les territoires d'un metal plus moderne et lorsqu'il le fait, il se montre efficacement quelconque. On retiendra quand même "Breaking Me Down" qui, servi par une intro/outro acoustique, s'apparente à du EVANESCENCE amélioré. En revanche, "The Sand", appuyé par une basse pesante et un côté sombre bien prononcé, et "Book Of Names" ne laisseront pas de souvenir impérissable.

Dans le registre des ballades, on retiendra particulièrement "Whisper", une ballade acoustique avec un refrain plus musclé sur laquelle Julie laisse transparaitre sa sensibilité, sa fragilité. "Come Back To Me", par contre, est moins convaincante.

Finalement, cet album de HYDROGYN, sans être un chef-d'oeuvre absolu, est tout de même une belle réussite : on y trouve des compos solides, des refrains bient travaillés en général, de bons riffs costauds, un sens certain de la mélodie, une bonne production. La chanteuse Julie a un bon grain de voix, qu'elle sait utiliser à bon escient, sans en faire trop. Ce quintette risque fort de faire parler de lui s'il persévère dans cette voie et corrige certains defauts. Toutefois, il devra éviter de tomber dans le piège des clichés, des gimmicks et ne pas mettre excessivement en avant la chanteuse s'il veut éviter de devenir une caricature de lui-même. En tout cas, cet album apparait nettement plus intéressant que la dernière livraison de LACUNA COIL (Christina Scabbia serait bien inspirée d'écouter ce Bombshell) et positionne HYDROGYN comme un sérieux prétendant à la possible "next big thing".

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


CRUCIFIED BARBARA
In Distortion We Trust (2005)
Une nouvelle tuerie en provenance de suède




CRASHDÏET
Rest In Sleaze (2005)
La mega-tuerie sleaze/glam de l'année 2005 !!!


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Julie (chant)
- Jeff Boggs (guitare)
- Jeff Westlake (guitare)
- Dave Moody (basse)
- Jerry Lawson (batterie)


1. Vesper's Song
2. Blind
3. Look Away S.p.
4. Breaking Me Down
5. I've Been Waiting
6. Confession
7. Love Spoke
8. 18 And Life
9. The Sand
10. Whisper
11. Circle
12. Book Of Names
13. Come Back To Me
14. Mutilated Mind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod