Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jorn Lande & Trond Holter
- Style + Membre : Age Sten Nilsen's Ammunition

WIG WAM - Wig Wamania (2006)
Par THE MARGINAL le 11 Juin 2006          Consultée 3535 fois

Lentement, mais sûrement, le quartette norvegien de Wig Wam est en train de se faire un nom dans le monde du hard rock. Auteur d'un premier album intitulé "667...The neighbour of the beast" en 2004, Wig Wama par la suite décroché quelques hits dans son pays, participé à l'Eurovision(concours nul et ringard au possible) en 2005, puis rebaptisé son premier album "Hard to be a rock n'roller". En 2006, Wig Wam revient avec un second opus ayant pour titre "Wig Wamania", lequel a la lourde tâche de confirmer les espoirs qu'avaient suscités son predécesseur.

Pas de changement de direction musicale en ce qui concerne "Wig Wamania". Le quartette norvegien joue un hard rock mélodique,catchy et punchy qui rappelle les heures glorieuses de Bon Jovi, Europe, Def Leppard dans les 80's, plus d'autres clins d'oeil bien sympas. A regarder la pochette, on constate aussi que le côté "larger than life" est très présent sur cet opus.

Ce deuxième méfait discographique de Wig Wam commence par une intro délirante, "larger than life" justement: "Wig Wamania" s'apparente à une sorte de B.O de film pompeuse, limite symphonique et couplée à un speech déjanté. Puis les choses serieuses arrivent avec "Rock my ride", un mid-tempo appuyé par des riffs heavy et un refrain accrocheur, solidement ficelé. C'est suffisamment efficace pour devenir un hymne et tout déchirer sur scène. "Gonna get you someday" nous propulse carrément 20 ans en arrière et nous rappelle les heures glorieuses de Bon Jovi(souvenez-vous: "Slippery when wet" !!) avec son refrain fédérateur, flirtant parfois avec le glam. Le hard/pop "Gygone zone", tout en subtilité, calme un tantinet le jeu sans pour autant tomber dans le soft et les choeurs sont parfaitement en adéquation avec le refrain. Wig Wam prouve aussi qu'il a bien assimilé ses influences big rock/hard US sur "Dare devil heat", dont le refrain est typiquement "Def-Leppard-esque". L'entêtant "Kill my rock n'roll" a le potentiel d'un standard et, contrairement à ce que le titre laisse croire, c'est un hommage au rock(le refrain dit:"No, no, no, you can't kill my rock n'roll"). On ne peut passer sous silence "A R'N'R girl like you" dont le riff d'intro est calqué sur celui de "My sharona", mais heureusement que la suite de la chanson s'éloigne de ce cliché pour obliquer vers quelque chose de plus hard mélodique. De même que "Breaking all the rules" qui, après une intro rigolote(la mélodie qu'entendent les bébés avant de se coucher), mélange superbement heayvy puissant, big-rock et gros refrain fédérateur à reprendre en choeur dans les stades(qui rappelle un peu le "I love rock n'roll" de Joan Jett). Sur ce titre, d'ailleurs, le chanteur Glam se surpasse dans les aigus.

Pour varier les plaisirs, Wig Wam se fend de "The riddle", un instrumental travaillé, inspiré, influencé par Iron Maiden et Thin Lizzy, ainsi que de la power-ballad "Slave to your love", très arrangée et aux mélodies subtiles.

Les défauts majeurs de l'album ? On mentionnera la ballade acidulée "At the end of the day" qui est un peu inutile. D'autre part, "Slave to your love" est mal positionnée sur l'album puisqu'elle apparait au début(en 3ème position).

Ce deuxième album de Wig Wam, sans être une tuerie absolue, est quand même très bon, très cohérent dans l'ensemble. Il n'est certes pas novateur, parfois clichesque(on reconnait bien certaines références), mais il y a une telle conviction, un tel enthousiasme de la part des musiciens que la mayonnaise prend. Qui plus est, le chanteur Glam(de son vrai nom Aage Steen) réalise une performance vocale remarquable et module judicieusement sa voix). J'ajouterai même que ce "Wig Wamania" n'a rien à envier aux récentes productions de Def Leppard, Bon Jovi, Europe et a de grandes chances de plaire aux fans de ces groupes, mais aussi du glam et du rock des 80's. Wig Wam a le mérite de revitaliser le hard rock des 80's, ce qui est déjà très bien.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


JESTER
Digitalia (1999)
Hard fm / a.o.r




TOWER CITY
A Little Bit Of Fire (1996)
Très bon Hard FM dans les 90's (si, si, ça se peut)


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Glam (chant)
- Teeny (guitare, clavier)
- Flash (basse)
- Sporty (batterie)


1. Wig Wamania
2. Rock My Ride
3. Slave To Your Love
4. Gonna Get You Someday
5. Bygone Zone
6. Dare Devil Heat
7. Kill My Rock 'n' Roll
8. The Riddle
9. At The End Of The Day
10. A R 'n' R Girl Like You
11. Can't Get Her (out Of My Bed)
12. Breaking All The Rules



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod