Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  DEMO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Drudkh, Dark Ages

HATE FOREST - Scythia (1999)
Par POSSOPO le 3 Août 2006          Consultée 3230 fois

J’ai beau me considérer comme fan du groupe de Roman Saenko, j’avoue sans honte ne pas tout comprendre de leur discographie. Comme un nombre incalculable de formations de black metal ayant pris leur temps avant de signer un contrat valable, HATE FOREST a longtemps multiplié les enregistrements, qu’ils soient demos ou ep’s très faiblement distribués. Dans ce maelström de sorties, re-sorties, compilations, cassettes et cd’s, Scythia est sans nul doute un ouvrage, si ce n’est l’ouvrage le plus intéressant… car il est le premier né. Difficile de mettre la main sur un acte de naissance authentifié, les papiers les plus optimistes évoquant un enregistrement en 1995, tandis que sa première apparition publique date de 1999.

The unity est une chouette petite intro forestière et nocturne chargée de mettre l’auditeur impatient dans l’ambiance. Et quelle ambiance ! Toujours à la lisière d’un death metal adipeux et d’un black pachydermique, HATE FOREST caresse l’auditeur de sa main mâle et velue. Sa bestialité est logiquement poussée à l’extrême, l’animal venant tout juste d’atteindre l’âge adulte. Et si le son manque de façon tout aussi inévitable de clarté, que, contrairement au spectaculaire Purity, les instruments se chevauchent et les guitares peinent à définir leur territoire avec une absolue précision, la férocité incroyable de l’opus enchante et se marie ma foi plutôt bien avec ce qu’il serait erroné d’appeler production, Scythia étant avant tout une demo réalisée avec ce que les marins appellent les moyens du bord. De même, les vocaux saturés à la haine ne jurent nullement et permettent au contraire d’accentuer encore cette atmosphère de misanthropie glaciale qui inonde une galette impressionnante.

Impressionnante, je ne l’aurais évidemment pas qualifiée de la sorte si elle ne comportait pas son charme propre qui la rend différente de tous les albums studio, de Battlefields on s’en serait douté, cet opus se démarquant de toute la discographie du combo, de Purity et Sorrow.
Car dès Forgotten voice of black perun, une facette de la personnalité musicale de Roman Saenko que seuls connaissent les amateurs de DRUDKH se dévoile timidement. Une pluie orageuse et apaisante permet de souffler avant la déflagration de Shining Abyss. Et tandis que les samples cinématographiques de Atilla apportent une saveur toute particulière à ce morceau, Herros clôt les débats par un court mais efficace discours sombre et mélancolique, là aussi clin d’œil à un DRUDKH qui n’existait alors peut-être que dans la tête d’un leader aux idées nombreuses.

Rarement une première demo, qui plus est création d’une formation si fière de sa force brute, aura été aussi enrichissante pour quelqu’un connaissant toute la face immergée du colossal iceberg ukrainien. Scythia fait preuve d’ingéniosité et son écoute n’est en rien un simple moment de divertissement. Son achat ne constitue pas non plus que le moyen de compléter la discographie d’un de ses groupes fétiches. Sa valeur intrinsèque est bien réelle et prouve une nouvelle fois à quel point HATE FOREST est un maillon indispensable de la lourde chaîne du black metal.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


TAAKE
Hordalands Doedskvad (2005)
Le dernier chef-d'oeuvre du black norvégien




BLACK FUNERAL
Waters Of Weeping (2007)
Black metal à forte teneur en liturgie


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



Non disponible


1. The Unity
2. Scythia
3. Forgotten Voice Of Black Perun
4. Shining Abyss
5. Forests Of Nevres
6. Attila
7. Herros
8. To Those Who Came Before Us (réédition 2004)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod