Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 8)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Alain AimÉ , Yossi Sassi
- Membre : Msg
- Style + Membre : G3, Steve Vai
 

 Site Officiel De Joe Satriani (803)

Joe SATRIANI - Super Colossal (2006)
Par NAUSICA75 le 12 Avril 2006          Consultée 7998 fois

La première réaction en voyant un nouvel album de Satriani dans les bacs, c'est qu'il tourne un peu en rond notre cher Joe. Un album de plus, des plans déjà entendus sur bon nombre de ses albums, en fait rien de bien nouveau si ce n’est qu’il y fait tout sauf la batterie. Les batteurs Jeff Campitelli et Simon Phillips s’en chargent.
Pourtant, Joe Satriani reste un extraordinaire guitariste qui a su nous montrer tout son talent au fil des années. Là où d’autres balançaient leur science des gammes ou leur vitesse à monter et descendre le manche, lui jouait avec les sons comme aucun autre, enseignait ces mêmes gammes à des futures stars de la gratte.
Joe Satriani pour moi, ce sont trois albums qui ont marqué l'histoire de la six-cordes et qui l'ont porté au sein de l'élite guitaristique : "Flying in a blue dream", "The extremist" et le fabuleux "Surfing with the alien".

Rentrons dans le vif du sujet, ce nouvel album, "Super colossal" (pas de commentaire sur le titre légèrement ridicule), n’est pas un chef d’œuvre, mais c’est loin d’être le plus mauvais de ses albums. C’est un très bon album de plus, peut-être plus sage dans cette orgie de sons qui ont contribué à sa légende, Joe se serait-il rangé? La production est en tout cas irréprochable et les musiciens qui l'entourent sont tous des pointures (Campitelli, et Simon Philips). Certains titres sont évidemment appelés à devenir des classiques comme l'excellent "Just Like Lightnin'" (pour moi, le meilleur titre de l'album tout simplement), le riff pourtant si simplement composé est imparable, le thème entêtant et ultra-mélodique est digne d'un Satriani de la grande époque. Le morceau "A cool new way" aurait pu être composé par Steve Vai, très mélodique, plutôt sympa à écouter.
En plus, Satriani se renouvelle comme sur le titre "One robot's dream", assez futuriste, très original (un peu à la façon d'un Buckethead). A partir d'une base simple, il arrive à sortir le meilleur du morceau. Musicalement, c'est très fort.
Dans la même veine, le titre "Made of tears" se laisse écouter agréablement.

Surenchère technique et notes à profusion, Joe Satriani se laisse aller sur le titre "Theme for a strange world", ressemblant à ses anciennes productions des années 80.
En tout cas, un des meilleurs titres de cette galette. Très technique aussi, "Redshift riders" est assez classique du travail guitaristique de Satriani. Quelques sursauts d'originalité ponctuent le titre mais tout cela reste relativement classique.

D'autres titres sont relativement lents et sensibles comme les excellents "Ten Words", très doux et voluptueux, "The meaning of love" (très vaïesque dans la forme mais est ce bien surprenant?), et "A love eternal" au rythme lent, mais d'une sensibilité rare sur cet album.
Tout cela nous fait un album relativement intéressant, assez homogène si ce n'est les deux ratés de cet album que sont les titres "Movin' on" et "Crowd chant". Le premier étant tellement classique et semble un copier-coller de tant de productions que l'on a pu entendre il y a quelques années. Le deuxième titre "Crowd chant" est tout simplement ridicule, et même colossalement ridicule. On croirait Joe jouer de la guitare au milieu d'un stade de supporter de foot ...

En conclusion, cet album n'est pas le plus mauvais album de la carrière de Joe Satriani. Assez réfléchi, mature et très mélodique, cet album, grâce à la qualité de nombreux titres, en fait un achat plus que recommandable.
Pour ceux qui aiment la guitare et même pour les autres, cette galette reste extrêmement agréable à écouter. Note : 4/5

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par NAUSICA75 :


BUCKETHEAD
Electric Tears (2002)
Un album avec une rare émotion ...




Michael ROMEO
The Dark Chapter (1998)
L'album solo du guitariste de symphony x


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Joe Satriani (all guitars)


1. Super Colossal
2. Just Like Lightnin'
3. It's So Good
4. Redshift Riders
5. Ten Words
6. A Cool New Way
7. One Robot's Dream
8. The Meaning Of Love
9. Made Of Tears
10. Theme For A Strange World
11. Movin' On
12. A Love Eternal
13. Crowd Chant



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod