Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1986 Not Of This Earth
1987 Surfing With The Alie...
1992 The Extremist
2015 Shockwave Supernova
2018 What Happens Next
2020 Shapeshifting
 

- Style : Alain AimÉ , Yossi Sassi , Lost Symphony
- Membre : Msg, Squares, Asia
- Style + Membre : G3, Steve Vai
 

 Site Officiel De Joe Satriani (1057)

Joe SATRIANI - Live In Paris: I Just Wanna Rock (2010)
Par MAXXX le 9 Octobre 2011          Consultée 3828 fois

Contrairement à son pote STEVE VAI, JOE SATRIANI est chauve. Et alors ? Eh bien, contrairement à son pote, il lui est tout bonnement impossible de disposer des ventilos tout le long de la scène pour donner l’impression d’avoir les cheveux dans le vent à chaque solo de guitare. Personnellement, j’apprécie. Car si le mot démesure semble avoir été créé pour son collègue, SATRIANI quant à lui fait plutôt dans la sobriété. Il a l’air presque timide ce petit bonhomme, se servant de sa guitare pour s’exprimer, et se réfugiant derrière ses lunettes noires.

Généralement, un disque de guitar-hero sonne beaucoup trop propre, voire kitsch par moment. C’est très, voire trop lisse, et ça semble limite fade. D’où l’intérêt du live, cet exercice qui donne une tout autre dimension à la musique. Et quand ce live est enregistré à Paris, c’est encore plus enthousiasmant !

Nous voici donc au Grand Rex à Paris, en mai 2008. Difficile de ne pas savourer avec une salle aussi magnifique. C’est également la raison pour laquelle ce live est également sorti en DVD. Mais je me contente de ce double album car, ayant trouvé le montage du DVD réellement mauvais, je préfère me concentrer sur l’essentiel, à savoir la musique. Ceux qui se sont occupés du DVD et des images ont littéralement détruit toute la performance de Joe, avec des effets tous aussi dispensables les uns que les autres.

On a le droit à 22 titres pour plus de 2 heures de show. Que demander de plus ? Que SATRIANI passe en revue l’ensemble de son répertoire ? Accordé. « Satch », comme on l’appelle, jongle avec sa discographie et les classiques ne sont pas en reste. Visez un peu, "Ice Nine", "Satch Boogie", "Flying In A Blue Dream", "One Big Rush", "Surfing With The Alien"… Stop, je n’en peux plus !

Ce qui m’a le plus frappé sur cet album est le son… Tout bonnement magique. Ni trop lisse, ni trop brut, un vrai régal. Prenez le titre "Cryin", et écoutez. Écoutez cette intro toute en douceur ou Joe fait véritablement chanter/pleurer sa guitare. Un son puissant et doux à la fois. Un vrai régal pour les oreilles, et une véritable démonstration. Le tout rehaussé par un feeling hallucinant.

Mais… mais, mais mais… ! J’attire votre attention sur le titre "Andalusia", extrait de l’album "Professor Satchafunkilus and The Musterion of Rock". L’original était déjà une petite tuerie dans l’absolu. Mais là… les mots me manquent. Sérieusement. Quelle claque. Rien que ce titre justifie que l’on se jette les yeux fermés sur ce double album. Environ 7 minutes de bonheur pur, ou chaque note de guitare a sa place bien définie. Une intro qui groove, qui fait monter la pression petit à petit, et l’explosion. Et là, SATRIANI est grand, très grand même. Car il réussi à transcender sa propre musique, à la magnifier et à en extraire le meilleur.

Après ce paragraphe, dur de devoir aborder les points négatifs. Je n’en vois qu’un. Mais cela est plutôt lié au style en lui-même. Eh oui, s’enfiler 22 titres de virtuosité guitaristique, ça peut devenir lourd… Pour mieux apprécier ce petit chef-d’œuvre, mieux vaut y aller petit à petit. Quelques titres par jour suffisent, sous peine d’overdose…

Un grand album live, un grand SATRIANI, un son magnifique, une rétrospective de la carrière du musicien, un feeling à en pleurer… Quoi ? Vous êtes encore là ? Allez, filez écoutez ce live, c’est du tout bon.

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL :


ORPHANED LAND
The Never Ending Way Of Orwarrior (2010)
ORPHANED LAND cristallise tout

(+ 1 kro-express)



Marty FRIEDMAN
Loudspeaker (2006)
Tout en feeling


Marquez et partagez




 
   MAXXX

 
  N/A



- Joe Satriani (guitare)
- Stu Hamm (basse)
- Jeff Campitelli (batterie)
- Galen Henson (guitare)


1. I Just Wanna Rock
2. Overdriver
3. Satch Boogie
4. Ice 9
5. Diddle-y-a-doo-dat
6. Flying In A Blue Dream
7. Ghosts
8. Revelation
9. Super Colossal
10. One Big Rush
11. Musterion

1. Time Machine
2. Cool #9
3. Andalusia
4. Bass Solo
5. Cryin'
6. The Mystical Potato Head Groove Thing
7. Always With Me, Always With You
8. Surfing With The Alien
9. Crowd Chant
10. Summer Song



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod