Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Devianz, The Mars Chronicles
 

 Deftnz.net (918)

DEFTONES - Deftones (2003)
Par ALANKAZAME le 31 Juillet 2006          Consultée 5879 fois

DEFTONES... Ce célèbre groupe américain a depuis longtemps confirmé sa place de numéro un au sommet du monde du Neo Metal. Il leur suffira pour cela de sortir deux albums tout simplement excellents, en 1997 avec l'agressif "Around The Fur" et en 2000 avec leur très spécial et très planant "White Pony". DEFTONES, les vrais maîtres du Neo Mtal, ceux qui ont survécu à la banalité en se construisant leur propre style et en se foutant de la mode, ceux qui n'ont jamais sombré dans la déchéance progressive, comme leurs potes de KORN, et qui conservent donc une crédibilité inégalable. Ils reviennent en cette année 2003, cette même année qui verra le groupe de Metal le plus riche au monde, des amis de longue date des DEFTONES et surtout l'un des grands espoirs du Neo Metal tous genres confondus, LINKIN PARK, s'enfoncer dans la médiocrité... Alors que des groupes comme SLIPKNOT et LIMP BIZKIT ne cessent de polluer l'univers du Neo avec des compos simplistes et dénuées de toute inventivité, DEFTONES semble avoir été le seul groupe capable d'être à la hauteur cette année là au milieu d'un nombre croissant de formations neo metalleuses la plupart du temps sans originalité particulière... Un album éponyme... ce n'est pas rien d'oser donner le nom de son groupe à un de ses albums, car celui-ci doit représenter le groupe sous toutes ces facettes et permettre ainsi aux profanes de se faire une idée globale du groupe. C'est ici chose faite, bien que les adeptes risquent fort de tout de même rester un peu sur leur faim...

DEFTONES démarre sur les chapeaux de roues avec le titre "Hexagram". Véritable tube dévastateur, il adopte un style encore inédit en provenance de la crèmerie DEFTONienne. Petite intro nostalgique de quelques secondes et on nous balance tout de suite aux oreilles de gros riffs bien gras et un hurlement déchirant tout à fait typique de notre vieil ami Moreno ! Et c'est ainsi tout du long, les cris suraigus étant relayés par des refrains plutôt rappés sur lesquels on peut entendre une (puis plusieurs) voix tremblante et torturée, qui céderont finalement la place à un chti pont mélodique permettant de prouver que le timbre de Chino n'a rien perdu de sa superbe ! Quel régal ! Le chant et la musique sont tout à fait connus, mais le style, purement inédit et fichtrement poutrant, souffle un vent de fraîcheur sur les compos habituelles de DEFTONES, et ce pour le plus grand bonheur des fans ! Le titre suivant, "Needles And Pins", cultive le même style, tout en étant différent : plus planant, plus lent, plus progressif, un petit plus mélodique : du grand DEFTONES, à n'en pas douter ! Un Metal torturé, malmené, qui donne des frissons tant les sensations qu'il transmet sont fortes ! Deux titre tout bonnement parfaits ! Imparables ! On en redemande !

Ah ben, il faudra repasser. Le titre suivant, "Minerva", change carrément de route ! On a presque l'impression de se retrouver face à un autre groupe : petite intro mélancolique, riff plus mélodique, chant clair très aérien, variété du registre vocal, une évidence s'impose : les gars de DEFTONES ne se sont pas encore remis de leur excellent précédent album "White Pony". Alors que les deux premiers titres n'avaient scrupuleusement rien à voir avec le passé, on se retrouve brusquement en terrain familier, face à une musique tout simplement dans la lignée de celle du poney blanc. Mais ce n'est pas pour cela qu'il faut bouder son plaisir, "Minerva" est un très bon titre, et on déguste sans retenue les magnifiques sons émis par les incroyables cordes vocales de Chino Moreno. On passe au titre suivant, "Good Morning Beautiful". Tiens c'est curieux, on est à nouveau en terrain familier, mais ce n'est pas le son de "White Pony"... Non non, ce serait plutôt dans la lignée de ce bon vieux "Around The Fur", cette fois ci. Mais en moins surprenant, moins agressif, plus propre... Un titre, qui, bien qu'encore une fois très bon, ne parvient pas à convaincre à 100%... C'est bien dommage, car cela donne l'horrible impression que DEFTONES risque à tout moment de sombrer dans la banalité de son propre style. "Deathblow" marche lui à nouveau dans les traces de "White Pony"... Mais celui-ci laisse tout de même moins sceptique, tant l'atmosphère torturée qui y règne est omniprésente. Curieusement (on se répète décidément), la rage qui animait "Hexagram" et "Needles And Pins" s'est évaporée comme une goutte d'eau dans le désert ! Mais merde alors, ils n'ont tout de même pas concentré les seuls titre un peu méchant au début de la galette ! Eh ben nen, car "When Girls Telephone Boys", s'avère être, et ce de manière extrêmement rassurante, loin d'être aussi gentil que ces 3 prédécesseurs ! Ça démarre direct sur de gros riffs saturés à mort couvert par un cri déchirant ! Rhâ ce que c'est jouissif ! Les couplets sont dignes du surpuissant "Elite" présent sur "White Pony", et les refrains tout bonnement dévastateurs ! Un titre malsain, tordu, imprévisible et rageux !

Du DEFTONES épique et insaisissable, comme je l'aime ! Le titre suivant, "Battle-axe", change de ton, mais le riff principal est tellement efficace, le rythme tellement prenant, que ce titre éclipse rapidement toute trace de scepticisme. Chino s'amuse avec sa voix, la faisant monter à toutes sortes de tons, modifiant son timbre au gré de ses envies, comme d'hab'. Un excellent titre, qui, à défaut d'être bien original, mérite au moins sa place dans un quelconque prochain best of. Vient ensuite "Lucky You", une ballade. DEFTONES s'était déjà exercé à ce genre musical très peu courant dans le monde du Neo sur "White Pony" de manière assez convaincante. La magie opère toujours, et "Lucky You", titre émouvant et mélancolique, très planant, mettant admirablement en avant de petites percussions fort sympathiques, séduit par son indéniable originalité, une nouvelle œuvre du sieur Delgado, au mieux de sa forme ! "Bloody Cape", avec ses gros riffs dégueulasse pompés sur le Hardcore, laisse présager une nouvelle débauche d'agressivité... Mais il n'en n'est rien. Des couplets rythmés semblables à ceux de "Battle-axe" alternent avec des refrains à la musique plus hardcore sur lesquels se superposent plusieurs voix mélodiques... sans aucune coordination normale ! C'est bizarre, mais prenant, c'est du DEFTONES, ni plus, ni moins ! Des hurlements au comble de l'aigu mettent un terme à cet excellent titre pour bientôt laisser la place à une seconde ballade (encore ?!), "Anniversary Of An Uninteresting Event". N'y allons pas par quatre chemins, ce titre est chiant à mourir ! C'est surprenant même, tant l'ennui est omniprésent du tout début à la toute fin. Pas convaincant pour un sou, "Anniversary Of An Uninteresting Event" n'est rien de plus qu'une infâme soupe parfaitement indigeste. Le premier échec de DEFTONES. Ça fait mal, mais cela prouve que même les meilleurs ne sont pas infaillibles. Cet album éponyme se termine finalement sur le titre "Moana". Un titre classique, de bonne facture, qui résume en gros la face soft de DEFTONES. On l'écoutera d'une oreille distraite...

DEFTONES nous pond ici un très bon album, mais il n'y a hélas pas moyen d'être totalement comblé... Trop de ressemblances avec "White Pony" et une petite carence en innovations majeures ne permettent malheureusement pas aux DEFTONES d'atteindre la perfection... Mais j'attribue à cet éponyme la note de 4/5, car, tout de même, c'est du DEFTONES que diable ! Et du bon ! Il n'est pas sûr que cet album reste dans les annales du groupes dans le futur, mais il représente un excellent moyen de découvrir ce groupe formidable.

A lire aussi en NEO METAL par ALANKAZAME :


GODSMACK
Faceless (2003)
La fusion neo/thrash metal de référence...




TRIPOD
Data Error (2003)
Fusion frenchcore/rap simpliste mais sympathique !


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Chino Moreno (chant & guitare)
- Stephen Carpenter (guitare)
- Chi Cheng (basse & chant)
- Abe Cunningham (batterie)
- Frank Delgado (platines, claviers & samples)


1. Hexagram
2. Needles And Pins
3. Minerva
4. Good Morning Beautiful
5. Deathblow
6. When Girls Telephone Boys
7. Battle-axe
8. Lucky You
9. Bloody Cape
10. Anniversary Of An Uninteresting Event
11. Moana



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod