Recherche avancée       Liste groupes



      
FUNERAL DOOM  |  COMPILATION

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Skepticism, Doom:vs
- Membre : Amorphis, Ajattara, Korpiklaani, Barathrum, Soulgrind, Throes Of Dawn, Thy Serpent, Impaled Nazarene, Finntroll, The Mist And The Morning Dew
- Style + Membre : Rapture
 

 Facebook (82)
 Bandcamp (112)
 Site Officiel (98)

SHAPE OF DESPAIR - Shape Of Despair (2005)
Par MOX le 20 Décembre 2005          Consultée 2970 fois

Mmh, voyons voir…Trois albums à leur actif…Ce qui n’est pas mirobolant, effectivement. Pourtant, qu’est-il sorti dernièrement ? Une compilation. Avec des…raretés. Avouons qu’on essaie de me faire gober quelque chose, présentement ! Le prix ne passe pas, même inférieur à un CD actuel, la longueur non plus (quoique flirtant avec les soixante minutes), ni même le soi-disant anniversaire du groupe (dix ans, génial). Quelque chose de neuf, peut-être, histoire de faire passer la pilule une fois pour toutes ? Oui, grand merci. Une chanson. Une seule, par contre.

Faisons immédiatement le point sur ce « Sleeping Murder » inédit. Il s’inscrit parfaitement dans l’optique du troisième album, oubliant donc ces rythmiques désespérément lentes et préférant jouer sur les guitares, sur leur puissance. Et bien évidemment j’en arrive au même constat que pour l’album « Illusion’s Play », hypnotique, le morceau se focalisant sur un rythme légèrement plus rapide, mais très linéaire et étonnamment entraînant. La suite du CD, issue des albums précédents, contraste d’autant plus que Shape of Despair opte pour une musique plus riche et plus vivante (ces comparaisons ne sont pas à prendre au pied de la lettre, quand la bande sera heureuse de vivre elle vous fera signe). Mais néanmoins moins profonde et moins rêveuse. C’est donc ici que j’arrête d’apprécier Shape of Despair, alors que certains voient dans cette nouvelle période quelque chose de plus à leur goût.

Mes goûts, c’est la suite. Ce sont ces morceaux linéaires construits autour d’un amas d’instruments, une bouillie guitare-clavier-batterie au-dessus de laquelle règne un chant d’outre-tombe magistral. Et c’est en vérité ce que j’aurais aimé retrouver ici. Et là je fais déjà un effort surhumain : oublier que tout le reste est du déjà-entendu, et que je vais prendre mon pied à réécouter des versions différentes de titres découverts il y a tout de même pas si longtemps que ça.

« Night’s Dew » présageait l’album suivant, d’accord. La version qu’on me propose ici n’a de différent que le passage calme en milieu d’album, honteusement détruit par un sample assez trip-hop, sorte de scratch complètement hors de propos. On dégage. « Quiet These Paintings Are » constitue l’une de leurs premières démos (en entier, donc), qui refoule très loin les guitares et la batterie pour ne laisser vivre que les claviers. Trop ambient pour moi. « Sylvan-Night » est accompagné d’un meilleur son, démêlant les instruments que j’aimais tant regroupés. Et puis… « Woundheir » n’apporte rien… « In the Mist » est une version quasiment inécoutable, sans chant et beurrée de guitares terriblement saturées. Bon, il y manque, à mon avis, toute l’efficacité de leur funeral doom quand il est parsemé de claviers, quand un certain travail sur le son a été effectué.

« To Adorn » est elle-même une inédite car bien qu’elle ait déjà été enregistrée, il eut été difficile de mettre la main dessus. Elle sent les débuts, cette agglomération instrumentale, ce son étouffé…L’effet de surprise retombe pourtant aussitôt, le morceau pâtissant d’une horrible linéarité. Malgré ceci, il n’avait rien de bien surprenant face à « Shades of… » en entier.

Bon, arrêtons le massacre. Même si toute cette abondance de cadeaux est issue de chansons par ailleurs excellentes, elle ne propose au mieux qu’un son à peine retouché. 12€ pour un inédit (allez, deux, je suis magnanime), et pour que je passe le reste de mon temps à me dire que les versions studio sont finalement bien meilleures, hé bien… « Non, désolé, je n’ai rien sur moi ».

A lire aussi en DOOM METAL par MOX :


SHAPE OF DESPAIR
Shades Of... (2000)
Funeral doom




WORMPHLEGM
Tomb Of The Ancient King (2006)
Funeral doom malsain et putride


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Pasi Koskinen (chant morceau n°1)
- Natalie Koskinen (chant morceaux n°1,3,4)
- Jarno Salomaa (guitares, synthé)
- Tomi Ullgren (guitares, basse)
- Sami Uusitalo (basse morceau n°1)
- Samu Ruotsalainen (batterie morceaux n°1,2)
- Toni Maensivu (chant, batterie)
- Azhemin (chant morceau n°4)


1. Sleeping Murder
2. Night's Dew
3. Sylvan-night
4. Quiet These Paintings Are + Outro
5. Woundheir
6. To Adorn
7. In The Mist



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod