Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Blind Guardian, Pyramaze, Manigance
- Membre : Fool\'s Game
 

 Site Officiel (245)
 Myspace (232)

MANTICORA - Roots Of Eternity (1999)
Par POWERSYLV le 29 Novembre 2005          Consultée 4321 fois

Attention : fans de true heavy metal, une série de remasters vous attend. C’est le cas MANTICORA qui est attaqué ici via Replica Records. Vous vous souvenez sans doute de ce groupe danois qui avait tournée en première partie d’ANGRA début 2005 (excellente date à l’Elysée-Montmartre début 2005) pour la promotion de son dernier album, 8 Deadly Sins. Ce sont ici les 3 premiers disques du combo qui sortent remasterisés et agrémentés de bonus, dont ce premier effort déjà salué à l’époque : Roots Of Eternity (1999). Ce disque était à l’origine sorti chez Black Lotus.

Il y a dans ce premier album de MANTICORA un côté juvénile qu’avaient les toutes jeunes formations de l’époque et qui fait plaisir. La spontanéité et l’enthousiasme se dégagent de compositions vraiment renversantes (« When Forever Ends » est vraiment superbe, avec son refrain épique et très prenant). On retrouve chez MANTICORA de fortes influences provenant de chez BLIND GUARDIAN. Les structures plus alambiquées de certaines chansons, des intermèdes acoustiques et aussi (et surtout) la voix de Lars E. Larsen. Le mimétisme avec Hansi Kusch est parfois troublant dans certaines de ses intonations, même si le chanteur n’a pas encore la maîtrise de son illustre modèle. Par contre, la comparaison s’arrête là, les guitares ayant un style heavy speed plus traditionnels mais flamboyant, avec des rythmiques souvent rapides voire bourrines lorgnant parfois vers un ICED EARTH (« Intoxicated »). Ce qui n’empêche pas les moments plus subtils.

Ces moments plus raffinés sont matérialisés dans les chansons « à tiroirs » mais aussi avec une jolie ballade toute douce et planante qui tranche avec le martelage intempestif : « Beyond The Walls Of Sleep ». Cette chanson est tout simplement superbe, le calme avant la tempête. Rien à voir avec le titre de BLACK SABBATH :). Mais le passage à tabac revient très vite avec d’autres adorables petites bombes comme « Nowhere Land » et son accélération sur le refrain très chantant. Une trame typique des groupes de la fin des années 90 finalement, que l’on peut retrouver plusieurs endroits (« Private Hell »). « The Flood » possède une rythmique attrayante en intro, surmontée par un riff assez rigolo. C’est aussi un des moments les plus aventureux du disque, avec des passages calmes voire mélancoliques auxquels succèdent des moments plus costauds. Je pourrais encore passer des lignes à décrire le contenu à la fois accrocheur et alambiqué de ce chaudron bouillonnant. Enfin voilà. En bref, disons qu’on sent sur ce Roots Of Eternity que MANTICORA doit encore mûrir davantage et s’affirmer, mais force est de constater que pour un premier album il s’agit là d’un coup de maître.

Les bonus de la re-édition (« How ? » et « The Pain You Feel ») sont plutôt bons et proviennent du premier EP du combo, Dead End Solution. Malgré un son pas travaillé, ils sont une aubaine pour les fans du groupe qui ne trouveraient plus ce EP.

Afin de ne pas empiéter sur les excellentes chroniques de mes collègues qui ont précédemment chroniqué les second et troisième albums de MANTICORA (Darkness With Tales To Tell – 2001 – et Hyperion – 2003 -), j’ajouterai que vous pouvez également vous procurer leurs remasters car les 3 disques sont sortis en même temps. Et bien, sur ces 2 autres albums sont disséminés d’autres titres du premier EP également : « Dead End Solution » pour Darkness … et « In Your Face » pour Hyperion.
Ces 3 albums sont sortis avec une pochette relookée et pour un prix bien attrayant, donc, ne vous privez pas. Vous pourrez ainsi faire la connaissance de ce jeune combo danois qui à mon sens mériterait d’être davantage reconnu. METAAAAAAAAAAAAAAAAAAL !!!

A lire aussi en POWER METAL par POWERSYLV :


BRAINSTORM
Liquid Monster (2005)
La cuvée bouillonnante brainstorm 2005 !




CAGE
Hell Destroyer (2007)
Nouvel opus démoniaque de metal en fusion


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Lars F. Larsen (chant)
- Kristian Larsen (guitare)
- Flemming Schultz (guitare)
- Rene « Neo » Nielsen (basse)
- Mads Voll (batterie)
- Jeppe « Paven » Eg (claviers)


1. ... From Far Beyond
2. When Forever Ends
3. The Vision
4. Intoxicated
5. Beyond The Walls Of Sleep
6. Nowhere Land
7. The Flood
8. Pale Faces
9. Private Hell
10. Roots Of Eternity
11. How ? (re-édition 2005)
12. The Pain You Offer (re-édition 2005)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod