Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : QueensrΫche, Crimson Glory, Redemption, Arch / Matheos, Dalis Dilemma
- Membre : John Arch , Osi
- Style + Membre : Warlord

FATES WARNING - A Pleasant Shade Of Gray (1997)
Par SPHERIAN le 27 Janvier 2006          Consultée 5926 fois

Combien de fois à t-on entendu le nom de FATES WARNING en réponse à la question « Quels groupes vous ont fortement influencé » ? De DREAM THEATER à presque tous les groupes récents de prog (CIRCUS MAXIMUS, ANDROMEDA, EMPTY TREMOR, THRESHOLD), la réponse systématiquement inclue le combo emmené par Matheos. Lorsqu’on ne connaît pas la musique de FATES WARNING, on peut se poser beaucoup de questions mais jetez donc une oreille sur la discographie du groupe. De "Awaken the Guardian" et ses perles heavy au dernier en date, le plus prog "FWX", FATES WARNING a, au même titre que DT (mais sans le succès commercial.. allez savoir pourquoi !), participé à l’éclosion du prog métal. Certains disques du groupe sont des classiques à posséder absolument et c’est l’un deux que je vous propose de découvrir : le fabuleux et sombre conceptuel "A Pleasant Shade of Grey".

APSOG est un album très ambitieux. Il n’est pas rare de le voir apparaître aux cotés d’"Operation Mindcrime" de QUEENSRYCHE ou encore "Scenes from a memory pt 2" de DREAM THEATER dans les pools des meilleurs concepts albums de l’histoire du rock (rajoutez donc à cela le fameux mais moins connu "Mouse" des australiens d’Aragon !). APSOG se présente comme une seule chanson divisée en 12 parties (I-XII) pour faciliter la navigation. Je ne vais pas dévoiler l’histoire ici mais sachez qu’elle est excellente et emplie de succulente noirceur ! Bien sûr, tout cela se reflète dans la musique et donc l’album est plutôt mélancolique et possède même un certain côté maléfique. Le riff de Part I qui introduit l’album en est le parfait exemple. Comme tout bon concept album, APSOG est fourni de riffs récurrents que l’on retrouve avec grand plaisir à divers moments. Cela en facilite grandement la « digestion » car c’est ici (comme d’habitude avec FATES WARNING !) à un prog de très haut niveau technique que l’on a affaire. A noter la présence de Kevin Moore aux claviers qui fait un gros boulot. Pour les autres membres, on a droit affaire à la crème de la crème. Ray Alder possède une voix superbe et pleine d’émotion, Matheos n'est pas très démonstratif comme pourrait l’être un Petrucci mais préfère plutôt desservir au maximum les compos en laissant beaucoup d’espaces. La basse de Joey Vera soutient le tout avec grande confiance et s’aventure parfois dans quelques pirouettes techniques de grande valeur. Ajoutons à son crédit qu’il faut être fortiche pour placer les prunes au bon moment ! Car le batteur n'est autre que Mark Zonder (ex-WARLORD). Ce dernier est un batteur sous-estimé et pas assez reconnu à mes yeux. Quelle technique et créativité ! Zonder est d’ailleurs grandement responsable du son FATES WARNING grâce à ses fills et patterns ride/charley (inspirés fortement de Bozzio !) de haut vol et ajoute un plaisir immense à l'écoute des titres de APSOG.

Quelques mots à propos de la musique proprement dite. FATES WARNING joue un peu plus sur les ambiances dans cet opus et est bien moins heavy qu’à ses débuts. La musique du groupe a eu tendance à s’adoucir avec le départ de John Arch et c’est un prog en directe continuation des albums "Inside Out" et "Parallels" que l’on a le plaisir de découvrir. L'album possède son lot de gros moments émotionnels ("Part I" et son riff maléfique évoqué plus haut, "Part IV" et sa montée en puissance vers un final ultra technique, "Part VI" où Alder délivre une performance vocale époustouflante et la superbe ballade "Part IX"), mais est aussi bourré de moments plus couillus. "Part II" utilise l’électronique sur les couplets avant d’exploser sur le refrain (« Drifting in and out » !!), "Part III" et "VII" sont des mid-tempo ultra-heavy dévastant tout sur leur passage, part V démontre l’étendue technique de chaque musicien alors que "Part XI" nous rappelle un FATES WARNING plus classique. Enfin, l’album se conclut sur la fabuleuse "Part XII" qui mélange subtilement toutes les ambiances évoquées ci dessus et reprend pour finir en beauté tous les thèmes musicaux visités au cours des ces formidables 50 minutes (c'est plutôt court... mais dieu que c'est bon !).

Pour résumer le tout, une question me vient à l’esprit : APSOG est-il le concept-album ultime ? Et bien on n’en est vraiment pas loin ! Peut-être est-il un peu court mais là, c'est vraiment chipoter ! Ce disque est une masterpiece et se doit d’être dans toute discographie honorable. Vous remarquerez que je n’ai pas fait de comparaisons avec d’autres groupes pour définir la musique de FATES WARNING et cela est volontaire. La musique de FW est en effet une expérience unique et a donné naissance à toute une ribambelle de wannabe’s. Ceux ci ont tenté de reproduire la musique des maîtres... La plupart du temps sans succès. Il aurait donc été injuste de comparer FW à l’un ou l’autre des ces « suiveurs » !

Si vous voulez découvrir ce groupe fabuleux, APSOG est peut être un peu moins accessible que ses prédécesseurs (je pense surtout à "Parallels") mais après quelques écoutes... Vous verrez la lumière !

Titre préféré : "Part XII"

A lire aussi en METAL PROG par SPHERIAN :


SPHERIC UNIVERSE EXPERIENCE
Anima (2007)
S.u.e confirme et enfonce le clou




ROYAL HUNT
Paradox, Vol. 2: Collision Course (2008)
Suite sans intérêt ? Oh que non !


Marquez et partagez




 
   SPHERIAN

 
  N/A



- Ray Alder (chant)
- Jim Matheos (guitares)
- Mark Zonder (batterie)
- Joey Vera (basse)
- Kevin Moore (piano, claviers)


- A Pleasant Shade Of Gray
1. Part I
2. Part Ii
3. Part Iii
4. Part Iv
5. Part V
6. Part Vi
7. Part Vii
8. Part Viii
9. Part Ix
10. Part X
11. Part Xi
12. Part Xii



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod