Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH DEATH MéLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Carnal Forge, Soilwork, The Haunted
- Membre : James Labrie
- Style + Membre : The Defaced

DARKANE - Layers Of Lies (2005)
Par FREDOUILLE le 17 Octobre 2005          Consultée 4984 fois
Quatrième album pour les Suèdois de DARKANE et franchement quel album mes aieux!!! Ce "Layers of lies" est un album tout bonnement prodigieux, qui démontre incontestablement que DARKANE est un groupe ultra-talentueux, sinon le plus talentueux de la scène scandinave de death mélodique. Et si en cette année 2005, la scène scandinave de death mélodique, très prolifique il faut bien le reconnaitre, a dévoilé ses meilleures cartouches, je pense notamment à SOILWORK avec "Stabbing the drama", DARK TRANQUILLITY avec "Character", SCAR SYMMETRY avec "Symmetric in design" ou encore à ARCH ENEMY avec "Doomsday machine", DARKANE me semble quand meme au-dessus du lot tant ce "Layers of lies", concept album basé sur le thème du film MATRIX (voyez par là la légère ambiance futuriste de l'album), fourmille d'une foultitude d'idées aussi ingénieuses qu'inventives.

Que de progrès démentiels accomplis pour le groupe depuis le sauvage "Insanity" (2001) à l'horripilante pochette et depuis le très bon "Expanding senses" (2002) pourtant désservi par une production par trop confinée.

Si DARKANE ne bouleverse pas totalement les données sur "Layers of lies" (le groupe possède déjà une personnalité reconnaissable entre mille) puisque le groupe poursuit la voie déjà amorcée sur "Expanding senses", il se transcende littéralement en réalisant un parcours cette fois-ci sans faute. Le groupe suèdois démontre avec une déconcertante facilité ses aptitudes à composer des morceaux, parfaits mélanges d'agressivité, de mélodies imparables et de haute technicité (les redoutables "Fading dimensions" et "Layers of lies" en sont les meilleures illustrations). Les structures sont parfois complexes et osées (breaks ingénieux et déroutants sur "Organic canvas", ou sur "Vision of degradation") et font de "Layers of lies" un album pour le moins difficile à surmonter au prime abord. Mais ne vous y méprenez pas, dès lors que vous entrez dans cette irrémédiable matrice, dont vous ne pourrez plus ressortir, "Layers of lies" vous explose littéralement les tympans de par des morceaux explosifs et au final carrément jouissifs. Les rythmiques sont énormes et le groupe fait preuve d'une rapidité d'exécution hallucinante (les excellents "Secondary effects", "Godforsaken universe", "Contaminated" - vous m'en direz des nouvelles de ce titre - sur lesquels les enchainements sont dignes d'équilibristes en herbe, vous cloueront sur place). Vous rajoutez à cela des riffs d'une rare inventivité ("Vision of degradation", "Organic canvas"), des guitares ahurissantes d'agressivité, des soli d'une fluidité phénoménale et un Andreas Sydow survolté alternant à merveille le chant écorché et le chant clair sur les refrains (les mélodies de voix sont bien présentes et travaillées), et vous obtenez sans aucune contestation l'album death mélodique de l'année. Rien que ça!

"Layers of lies" est un album absolument énorme, sophistiqué et brillant : la production, l'ambiance (notamment sur les morceaux en quete d'atmosphère, "The creation insane" par exemple), le jeu des musiciens... Pour ma part, DARKANE m'a fortement impressionné et bluffé sur cet album et j'en reste encore tout pantois. Avec "Layers of lies", DARKANE a franchi une étape importante qui fait de lui un groupe appartenant définivement à l'élite du death mélodique.

Loin des finalement classiques ARCH ENEMY, THE HAUNTED ou encore SOILWORK (eh oui! c'est ce que je ressens à coté de DARKANE), DARKANE nous délivre là un album de folie qui relève à la fois d'un talent monumental certes mais aussi d'une élaboration mentale de la musique hors du commun.

"Layers of lies" est ce genre d'album qui ne peut vous laisser indifférent. Un album indispensable pour tous les fans de death mélodique.




Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Peter Wildoer (drums)
- Christofer Malmstrom (acousic and distorded guitars)
- Klas Ideberg (distorded guitars)
- Andreas Sydow (vocals)
- Jorgen Lofberg (bass)


1. Amnesia Of The Wildoerian Apocalypse
2. Secondary Effects
3. Organic Canvas
4. Fading Dimensions
5. Layers Of Lies
6. God Forsaken Universe
7. Klastrophobic Hibernation
8. Vision Of Degradation
9. Contaminated
10. Maelstrom Crisis
11. Decadent Messiah
12. The Creation Insane



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod