Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH DEATH MéLODIQUE  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2001 Insanity
2005 1 Layers Of Lies
2008 Demonic Art
 

- Style : Carnal Forge, Soilwork, The Haunted
- Membre : James Labrie , The Night Flight Orchestra
- Style + Membre : The Defaced

DARKANE - Demonic Art (2008)
Par AAARGH le 7 Avril 2009          Consultée 3038 fois

Quitte ou double? Après avoir atteint un sommet, il est temps de se demander si on peut, si on a la volonté de reproduire un tel effort. Quitte ou double? Après un changement de chanteur, c'est toujours une grande partie de l'identité du groupe qui s'en va (Syndrome IRON MAIDEN - bis repetita). DARKANE a décidé de relever le gant les deux fois. L'excellent Sydow (3 albums avec le grope à son actif ) étant remplacé par l'intéressant Broman. Que le père Ideberg a côtoyé au sein de THE DEFACED (sur l'album Anomaly). Au passage, groupe où Jörgen a aussi officié!


Après un Layer Of Lies, sublime dans sa violente et belle complexité, DARKANE se remet en selle avec un album plus direct. Pour ceux qui connaissent THE DEFACED, vous pouvez passer la présentation de Jens. Mais pour toi, ami lecteur, qui ne le connaît pas, on peut dire qu'il évolue dans un registre classique mais avec une utilisation variée de ses possibilités. Du chant clair, gueulé, death, il suffit de se reporter au morceau “Execution 44”, véritable panel des possibilités de JB (oui comme la marque de gnôle d'origine incontrôlée). Pour cette versalité, on est en droit de penser (On est en démocratie: oui ou merde?) à Dave Padden d'ANNIHILATOR bien qu'au niveau du chant clair, on lorgne plus vers Björn 'speed' Strid (SOILWORK entre autre) mais aussi vers Mille Petrozza (KREATOR) sur “leaving existence”.


L'artwork est moins glauque que sur les albums précédents sans pourtant être sain... Le titre aussi rompt avec les précédents. Plus de lien perceptible avec l'univers mental, un bon vieux retour aux valeurs metallique classique... Chose qui est confirmée par les paroles! Ah ben non, c'est de démons humains dont il s'agit, on reste donc dans les mêmes thèmes (conflits internes et autres joyeusetés psychologiques). Raté! Note pour plus tard : Penser à virer ce paragraphe inutile avant la publication.


Moins complexe écrivais-je, plus direct tout en restant violent, mais profitant de l'arrivée de Broman pour aller vers plus de mélodies et de musicalités avec l'utilisation fréquente de ...voix claire! C'est bien tu suis, ami lecteur! Le travail des guitares est toujours 100% sweden dans l'approche, mais l'aspect direct et dépouillé dispense de toute surprise. Même on se surprend à se rappeller d'autres groupes. Alors c'est quoi le problème? Influences trop visibles? Perte d'identité? Hasard? A toi de voir (à toi de croire... Copyright Jean-louis Aubert) rien que l'instru “wrong grave” fait penser au travail instrumental de (feu?) AT THE GATES, “Leaving existence” semble être le cousin de “Elimination complete” de TERROR 2000 (autre groupe de Ideberg), “The killing of I” renvoie (bizarrement) à DEARLY BEHEADED...


De l'énergie, des refrains plus immédiat, moins de surprises dans les morceaux (ce petite grain de folie technique), un nouveau chanteur qui s'intègre bien mais pas de titre génial comme on pouvait en trouver sur Layer Of Lies. Des bons titres, on en a assurément par exemple “Execution 44”,“The killing of I” ou encore ”Demigod” mais on en a aussi des quelconques sauvés par le refrain (“Impetious Constant Chaos” en tête). Car oui, les refrains sont bons. Voire même très bons mais cela ne suffit pas à faire un titre du même acabit...
Allez, pas grave, le retour au firmament, ça sera pour la prochaine fois!


En résumé: Plus direct dans son approche musicale en délaissant sa relative complexité technique, un chanteur plus à l'aise dans le chant mélodique que son prédecesseur avec des refains immédiats, ça ne donne finalement qu'un bon album. La faute à l'absence de fulgurances...



Le morceau avec une intro tout mimi tout plein: ”Execution 44”
Le morceau avec la partie batterie de cinglé de maboul en intro : “Still in progress”
Le morceau avec un filtre sur le chant avant les solos: “Killing of I”

A lire aussi en THRASH METAL par AAARGH :


MARY BEATS JANE
Mary Beats Jane (1994)
Peter Dolving avant THE HAUNTED




The HAUNTED
Unseen (2011)
"Unseen" mais que l'on remarque


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
  N/A



- Jens Broman (chant)
- Klas Ideberg (guitare)
- Jörgen Löfberg (basse)
- Christofer Malmström (guitare)
- Peter Wildoer (batterie)


1. Variations Of An Eye Crush (instrumental)
2. Leaving Existence
3. Demonic Art
4. Absolution
5. Execution 44
6. Impetious Constant Chaos
7. Demigod
8. Soul Survivor
9. The Killing Of I
10. Wrong Grave (instrumental)
11. Still In Progress
12. Wrath Connection (bonus Track)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod