Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MARY BEATS JANE - Mary Beats Jane (1994)
Par AAARGH le 12 Octobre 2010          Consultée 1840 fois

Sorte de mirage dans les années 90, relativement inconnu et ne sonnant pas suédois MARY BEATS JANE n'aura fait que deux petits tours et s'en sera allé.
Pourtant soutenu convenablement avec notamment 2 clips : le live "Old" et le clown "subliminal" de "Grind", MBJ rejoindra les DEARLY BEHEADED, ACID BATH et autres LIFE OF AGONY artistes fleurons et renouveau du metal apparus au milieu des années 90 et n'ayant pas duré...

Difficile d'accrocher réellement en étant dans sa période IRON MAIDEN et HELLOWEEN, pas de ce côté mélodique dans les parties guitares ou duel lors des soli... Et paf! Ami lecteur, tu passes à côté de cet album comme moi et tu le (re)-écoutes/découvre bien après en te mordant les doigts devant tout ce temps perdu.

Alors tu tombes à genoux, les yeux levés au ciel, les bras tendus avec tes petits poings rageurs serrés, en criant "Pourquoi?". J'ai bien une petite explication mais étant sur un site dont le nom est sans équivoque quant à son origine, je ne pourrais pas parler de RAGE et de BLIND GUARDIAN à cette époque. Cela fait partie de la charte chroniqueur qui nous interdit aussi entre autres d'évoquer les caleçons de Bast, le régime végétalien de Possopo, que derrière Mefisto se cache un collectif d'une quinzaine de chroniqueurs ou encore qu'un certain animateur français bien en vu cherche à faire de Canard son nègre.

Mais je m'égare. Revenons à avant que je sois interrompu par moi-même. La faute à quoi à qui?
Peut-être à cette musique typée 90 et plus complexe qu'elle n'y paraissait ("Grind", "Blood And Oil" ou encore "Blind") ou à cette mixture musicale vaguement thrash, chant typé hardcore allié à ce côté touche à tout... Ceci donnant un album qui à défaut d'être hétéroclite est difficilement classable.
Le premier qualificatif serait court : 37 minutes au compteur. Mais ramassé sur la durée, ce CD reste dense car la musique de MBJ n'est pas directe bien qu'arborant des dehors violents.
Les passages en son clair, comme les cassures de "This Life" (sa partie batterie sautillante avec une ligne de chant à l'avenant sur le couplet), le côté INFECTIOUS GROOVES funkisant déjanté de "Corn" sont bel et bien là pour démontrer qu'on est en présence de quelque chose de différent et sortant des standards.

On y découvre un Peter Dolving varié et confondable avec Henry Rollins sur le refrain de "Wasted" ou avec un chant limite rappé sur "I Don't Care" et "Blind" (voire un peu RED HOT CHILI PEPPERS), interprétant un refrain innocemment malsain "War On Society" ou vide d'émotion "Blood And Oil", usant de sa voix claire (au hasard "Blood And Oil" ou encore "Hollowhead"). Dolving y est génial, relativement proche de ce qu'il a pu faire dernièrement avec THE HAUNTED.

Le dénominateur commun reste ce sentiment d'urgence, dû à ce ressenti hardcore principalement par le chant, ou parcourant le disque via certaines pistes ("Old" au hasard) ainsi qu'une forme violente, lancinante quand elle n'est pas directe, juste fortifiée par le magma sonore derrière le chant d'où s'échappent, judicieusement, des moments de bravoures comme le solo de "Neighbourhood Psycho"


T'es toujours là? Pas certain ? Pas convaincu ? La première piste vive et rentre dedans, excellente entrée en matière, après tout dépend comment est digéré le trio "Grind" – "Blood And Oil" – "War On Society". Mais même si tu repars pas avec un tatouage de MBJ, tu risques de me rejoindre avec les questions sur le bon moment pour entendre et profiter d'un groupe, pourquoi ça marche pas toujours alors qu'on avait une émission radio hebdo de qualité qui a passé des morceaux de ce CD (ceci est mon deuxième coucou à l'émission "Tapage Nocturne")... Mais bon des oeillières ça s'enlève!


En résumé : mélodique, énergique et violent dans une veine peu Punk/Hardcore Thrash rehaussée de certaines mélodies vicieuses, l'enchainement des chansons donnant presque l'impression de donner une seule plage. Un très bon album dense, mature dans ses compositions et son interprétation. Reste plus qu'à espérer une réédition pour une conversion de la masse à MBJ.


Le morceau à tiroirs mais pas long : "Grind"
Le morceau qui utilise un instrument pas Metal sauf à considérer JETHRO TULL comme un groupe Metal: "Blood And Oil"
Le morceau qui loue une passion comme les autres : "Porno"
Le morceau qui a une intro qui rappelle vaguement "Put The Lights Out" de PRO-PAIN et un clin d'oeil à "Psychose" dans son texte: "Neighbourhood Psycho"

A lire aussi en THRASH METAL :


DEPRESSIVE AGE
First Depression (1992)
Les débuts très prometteurs d'un futur grand !

(+ 1 kro-express)



ONE MAN ARMY
21st Century Killing Machine (2006)
Le retour de johan lindstrand (ex-the crown)


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
  N/A



- Peter Dolving (chant)
-    
- Urban Olsson (guitares)
- Magnus Nyberg (guitares)
- Bjarne Olsson (basse)
- Peter Asp (batterie)


1. Neighbourhood Psycho
2. This Life
3. Old
4. Grind
5. Blood And Oil
6. War On Society
7. Wasted
8. Blind
9. I Don't Care
10. Hollowhead
11. Porno
12. Corn
13. Gunshot
14. Cxxx Cxxx Report



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod