Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Savior, Stormwitch, Lonewolf, Rage, White Skull, Killers, Accept, Running Wild, Sabaton, Rebellion, Grave Digger, Wizard, Udo
- Membre : Erosion
 

 Site Officiel (218)
 Myspace (202)

PARAGON - Revenge (2005)
Par POWERSYLV le 18 Mai 2005          Consultée 4037 fois

Attention. Sonnez buccins, cornes et trompettes, et sortez vos machettes ! Une invasion germanique pointe le bout de son nez à l'horizon. A sa tête, 5 guerriers ardents défenseurs d'un heavy/power particulièrement redoutable s'apprêtent à vous hâcher par le menu. Car ce qu'il y a de bien avec ce style de groupe, c'est que rien qu'en voyant la pochette on sait à quoi s'attendre. Ainsi, PARAGON se présente plus que jamais décidé à en découdre avec ce rutillant Revenge et compte bien enfin sortir de la deuxième division du heavy metal allemand. Enfin, deuxième division ... chez nous peut-être (souvenons-nous de son passage en première partie de GAMMA RAY fin 2002). Mais dans leur pays, le groupe a plutôt la côte - de mailles, arf arf - (comme ont pu le constater ceux qui étaient présents au Wacken Open Air en 2004). Il faut dire que le combo n'a pas son pareil pour concocter de bons hymnes bien salés. Revenge les aidera-t-il à franchir un cap ? En tout cas, nous à Nightfall qui sommes fans de metal pas fin profitons de l'aubaine pour réparer une flagrante injustice : il n'y a pas encore de chronique de PARAGON sur le site ! Si fait, si fait.

Débutant leur carrière à une époque pas facile (1990), les PARAGON ont sorti plusieurs albums sympas jusqu'à ce que Steelbound (2001), Law Of The Blade (2002) et surtout The Dark Legacy (2003 - ayant eu pas mal de bons échos chez nous) les mettent en position de chalengers de la scène metal allemande, au même titre qu'un METALIUM ou d'un WIZARD. Ces dernières années, les albums cités plus haut se sont fait plus personnels, plus percutants et le travail de Piet Sielck (IRON SAVIOR) à la prodution particulièrement saisissant. Ce sont tous ces points qui font désormais partie du style PARAGON, et comme le démontre ce nouveau brulôt, même sans prôner l'originalité à tout prix (metal allemand et originalité ne font pas bon ménage il faut bien l'avouer ... pour mon plus grand plaisir d'ailleurs), le groupe fait son travail avec passion en mettant en avant ce qui fait mouche dans le style : les hymnes. Revenge est un condensé de pur heavy metal plombé, souvent speed, parfois épique mais toujours sans concession où les références aux géants "true metal" sont omniprésentes. JUDAS PRIEST, MANOWAR (PARAGON reprend l'hymne "The Gods Made Heavy Metal" des Kings en bonus sur l'album), mais aussi PRIMAL FEAR et surtout ACCEPT et GRAVE DIGGER. C'est flagrant dès le premier morceau "Impaler" lorsqu'Andreas, chanteur à la voix puissante, prend une voix erraillée où l'on croirait entendre Chris de GRAVE DIGGER. Udo dans une moindre mesure (le refrain du vindicatif "Traitor" ou le plus rapide "The Battle Rages On"). Une caractéristique presque récurente sur tout le disque et il se peut que certains fans purs et durs du Fossoyeur crient au scandale. Mais après tout, pourquoi pas car cette tessiture se prête carrément bien au metal rugueux, carré et mélodique de ces nouveaux héros. Entre parenthèses, je serais tenté d'encourager les déçus des derniers GRAVE DIGGER à se repaître de Revenge qui aura tout pour leur plaire.

Musicalement, Revenge inaugure les débuts du guitariste Günny "Gunman" Kruse au sein du groupe et propose titres speed ("Impaler" qui débute l'album sous la forme d'une grosse boucherie metal, "Assassins", "Revenge" et son refrain qui sonne l'assaut, "The Battles Rages On", "The Art Of War") ou mid-tempos ("Traitor", "Symphony Of Pain", "Beyond The Veil"). En quatrième piste, le grandiose "Masters Of The Seas" développe un côté épique et plus travaillé qui n'est pas forcément l'apannage du groupe habituellement. L'exercice s'avère bien senti avec son introduction sombre et mystérieuse qui débouche sur un déluge de décibels, son refrain entrainant, dommage que ça traîne un petit peu trop en longueur (plus de 9 minutes). En gros, Revenge a été forgé dans l'acier le plus pur, le seul réel moment d'accalmie est le dernier morceau (avant le bonus), une bien jolie power-ballad nommée "Empire Of The Lost" assez envoutante dans le genre.

Revenge est le reflet de la large progression ces dernières années depuis le seul album d'eux que je connaisse, le sympathique mais moins mature Chalice Of Steel (1999). Fans de "true" heavy metal teuton, headbangers de tous poils, vous pouvez déterrer la hâche de guerre, ce disque de haute volée est fait pour vous ! En plus, une édition limitée contenant un DVD avec leur prestation du Sweden Rock 2004 est d'ores et déjà disponible dans les bacs donc, pourquoi se priver ?

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


VIRGIN STEELE
Visions Of Eden (2006)
Le retour de david defeis et des siens

(+ 1 kro-express)



IRON MAIDEN
Virtual Xi (1998)
Un album plus enthousiasmant, de bons titres

(+ 5 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Andreas Babuschkin (chant)
- Martin Christian (guitare)
- Günny Kruse (guitare)
- Jan Bünning (basse)
- Markus Corby (batterie)


1. Intro / Impaler
2. Assassins
3. Traitor
4. Masters Of The Seas
5. Revenge
6. Symphony Of Pain
7. Beyond The Veil
8. The Battle Rages On
9. Art Of War
10. Empire Of The Lost
11. The Gods Made Heavy Metal



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod