Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Grave Digger

GRINDER - Nothing Is Sacred (1991)
Par FREDOUILLE le 31 Janvier 2005          Consultée 2446 fois

GRINDER est un combo allemand qui a sorti dans la fin des années 80 et début des années 90 trois albums. Ce "Nothing is sacred" sorti en 1991, est le troisième et dernier album du groupe, puisque GRINDER splittera quelques temps après, faute au label NOISE qui ne les soutiendra pas assez en matière de promotion. A noter que le batteur de GRINDER n'est autre que Stefan Arnold le batteur actuel de GRAVE DIGGER.

GRINDER nous offre avec "Nothing is sacred" un album de thrash bien dans la tradition : riffs speed thrash ("The spirit of violence"), rythmiques saccadées, voix très en avant supléée par les musiciens qui reprennent les refrains avec énergie. Le thrash metal distillé par GRINDER s'inscrit dans la droite lignée du thrash allemand de l'époque (je pense notamment à RISK, DESTRUCTION ou TANKARD mais en moins "bourrin" quand même et en plus mélodique). On pourra également penser à des groupes comme EXODUS ou GENETIC WISDOM.
GRINDER nous déverse donc des compositions puissantes et solides, pour la plupart très rapides et très bien exécutées, ce qui nous fait sentir que le combo n'est pas le premier venu.

GRINDER sait alterner les plaisirs : le titre "Nothing is sacred" pourrait à lui seul résumer le contenu de cet album très court (un peu plus de 35 minutes). On peut en effet y déceler des riffs bien heavy, des rythmiques typiques du thrash, des breaks fulgurants et des envolées guitaristiques plutot mélodiques et inspirées (un des points forts de l'album). Inspirée, telle est la qualité majeure de l'intro de l'album, instrumental électro-acoustique, qui comme son nom l'indique ne dure que 99 secondes et qui laisse place au tonitruant "Hymn for the isolated".
"Nothing is sacred" est un album assez varié pour un album de thrash de l'époque. Les compositions sont déjà très matures : je pense notamment à "Nothing is sacred", à "None of the brighter days" aux légers accents orientaux ou à "Superior being" titre mid tempo plutot bien structuré sur lequel les soli sont excellents.

La production de l'album est très satisfaisante pour l'époque. Elle permet aux compositions de faire ressortir le coté brut et sauvage de l'album sans pour autant occulter les passages mélodiques. A noter que la basse est placée très en avant tel que sur le groovy "Pavement tango" ou encore sur le déjanté "The nothing song".

"Nothing is sacred" est un bon album de thrash qui ne révolutionne pas le genre certes, mais qui comprend quelques aspects créatifs lesquels raviront sans aucun doute les amateurs de thrash. A découvrir!

PS : A noter la superbe pochette de l'album!!!

A lire aussi en THRASH METAL par FREDOUILLE :


HEATHEN
The Evolution Of Chaos (2010)
Le retour tonitruant de HEATHEN ! Thrash rules !

(+ 1 kro-express)



PARADOX
Tales Of The Weird (2012)
Un second couteau, vraiment ? En êtes vous sûrs ?


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   SHUB-NIGGURATH

 
   (2 chroniques)



- Andy (lead guitar)
- Lario (rhythm guitar)
- Adrian (vocals)
- Andi (bass)
- Stefan (drums)


1. Drifting For 99 Seconds
2. Hymn For The Isolated
3. The Spirit Of Violence
4. Nothing Is Sacred
5. None Of The Bright Days
6. Superior Being
7. Dear Mr. Sinister
8. Pavement Tango
9. The Nothing Song
10. Nme



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod