Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Orakle
- Membre : Mayhem, Ulver, BØrknÅgar, The Kovenant

ARCTURUS - Aspera Hiems Symfonia (1996)
Par JULIEN le 11 Mars 2004          Consultée 9663 fois

Véritable chef d’oeuvre du Black symphonique, ce “Aspera Hiems Symfonia” ne se contente pas d’imposer son atypique présence au sein de la grande famille du Black, il s’empare d’une place totalement inédite et qui l’exclue de toute comparaison : loin des clichesques préoccupations des rejetons du Black, ARCTURUS prend son envol et s’élance à la conquête de sphères élevées, là où bien peu se montreraient capables de le suivre.

Nimbé d’un Black (pour la voix essentiellement) très mélodique et aéré, enivrant d’onirisme, « Aspera Hiems Symfonia » éclate en une gerbe constellée de mille lueurs magiques, irradiant de claviers majestueux, de chants clairs solennels et de guitares diverses et complexes, empreintes d’influences progressives et néo-classique (les fabuleux solo des inoubliables « To Thou Who Dwellest In The Night », « Raudt Og Svart » et « Fall Of Man » en attestent)… un ouvrage musical quasi spirituel, une communion céleste… voici ce à quoi aspire ARCTURUS… Voici l’ambition que seule cette magnifique formation norvégienne pouvait se permettre d’effleurer de ses doigts délicats…

Qu’elle s’abreuve à la source polaire de somptueux arrangements de claviers célestes, qu’elle s’élance avec majesté à la suite du jeu fin et inimitable de Hellhammer, ou qu’elle se glisse dans l’orbite de planètes inconnues baignées de constellations innombrables, la musique d’ARCTURUS s’adresse directement au panthéon du Black le plus abouti et symphonique qui soit, et tisse tout autour d’elle une telle toile d’émerveillement que l’on s’y laisse prendre avec volupté, prisonniers que nous sommes de ce Black atmosphérique si riche, aux consonances orchestrales, comme si la musique classique et l’étreinte des voix solennelles à l’oeuvre dans l’univers s’étaient mis en demeure de bercer l’œuvre musicale de ces jeunes musiciens.

Après « Aspera Hiems Symfonia », le groupe s’engagea dans le sillage d’autres météorites, à la beauté certes moins évidente, plus théâtrale et dérangeante également, à des lieux du Black en tout cas. Ce qui intronisa ce premier disque comme référence unique et inoubliable dans le genre. Mais pouvons nous encore parler de simple « Black Metal » pour ARCTURUS ?

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


GEHENNA
Malice (third Spell) (1996)
Black sombre et occulte à l'agressivité accrûe




DEAD SILENT SLUMBER
Entombed In The Midnight Hour (1999)
Une pépite de heavy black symphonique original


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Garm (chant)
- Sverd (claviers)
- Hellhammer (batterie)
- August (guitare)
- Skoll (basse)


1. To Thou Who Dwellest In The Night
2. Wintry Grey
3. Whence & Whither Goest The Wind
4. Raudt Og Svart
5. The Bodkin & The Quietus (... To Reach T
6. Du Nordavind
7. Fall Of Man
8. Naar Kulden Tar (frostnettenes Prolog)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod