Recherche avancée       Liste groupes



      
OPERA-METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 0)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Nikolo KOTZEV - Nostradamus (2001)
Par BAST le 1er Décembre 2002          Consultée 4145 fois

Annoncé depuis pas mal de temps, l’ambitieux projet de Nikolo Kotzev arrive enfin dans les bacs sous forme d’un double album au packaging magnifique. Ce musicien aux multiples talents a choisi de ne pas faire les choses à moitié et à bien observer le casting qu’il a réuni, on comprend un peu mieux pourquoi l’album a tant tardé. La crème des chanteurs de hard-rock s’est réunie le temps d’un album, Joe Lynn Turner et Glenn Hugues en tête, accompagnée d’un orchestre symphonique au complet.

L’histoire qui sert de support à la musique est, elle aussi, très ambitieuse et s’attache à l’emblématique Michel de Nostre Dame, plus connu sous le nom de Nostradamus. Les textes sont très fournis, s’étendant sur trois actes, et permettent, contrairement à bon nombre de concept-albums, de bien saisir le propos plutôt que de le survoler.

Au niveau musical, la réunion de musiciens d’horizons différents est très bien digérée par les compositions et le tout est à forte tendance hard-rock, avec de nombreux passages symphoniques et un côté rock progressif omniprésent. On est donc très loin des productions speed mélodiques. L’un des reproches qui avaient été adressés à Tobias Samet et son Avantasia n’a pas lieu d’être dans le cas de Nostradamus, puisque tous les chanteurs (et chanteuses) ont un rôle important dans l’histoire et sont donc très présents.

La production est claire et rend parfaitement hommage à l’orchestre symphonique sur des passages de toute beauté (Overture, Inquisition, The End Of The World). Les compositions sont variées, agrémentées de chœurs divers et, malgré la durée de ce double album, tiennent en haleine jusqu’au dénouement final. Rien n’est à jeter dans ce disque, il n’y a guère de morceau qui ne sache marquer l’esprit, tantôt en raison de passages symphoniques superbes, parfois lorsque les chœurs se font plus présents, souvent grâce aux prouesses vocales des protagonistes.

Une production inespérée, notamment en raison des déceptions (plus ou moins importantes) qui ont pu accompagner les sorties récentes dans ce genre (Avantasia, Ayreon). Si l’album était de qualité moyenne, je pourrai dire qu’un chef-d’œuvre absolu comme The Plague justifie à lui tout seul son achat, mais l’ensemble est d’une telle qualité qu’il n’est pas utile de faire ressortir quelque morceau que ce soit (tout de même, The Plague est un monument !). L’opéra métal tel qu’on l’attendait depuis fort longtemps.

A lire aussi en DIVERS :


MERCY FALL
For The Taken (2006)
Pearl jam et Audioslave sont sur un bateau




Robert PLANT
Mighty Rearranger (2005)
L'un des meilleurs albums solo de robert plant


Marquez et partagez



Par BAST




 
   BAST

 
  N/A



- Joe Lynn Turner (chant)
- Alannah Myles (chant)
- Sass Jordan (chant)
- Glenn Hughes (chant)
- Göran Edman (chant)
- Jørn Lande (chant)
- Doogie White (chant)
- Nikolo Kotzev (guitare, violon)
- Mic Michaeli (orgue)
- John Levén (basse)
- Ian Haugland (batterie)
- Nelko Kolarov (direction orchestre)


- disc 1
1. Overture (instrumental)
2. Pieces Of A Dream
3. Desecration
4. Home Again (instrumental)
5. Introduction
6. Henriette
7. Caught Up In A Rush
8. The Eagle
9. Plague
10. Inquisition
11. The King Will Die
12. I Don't Believe
13. Try To Live Again

- disc 2
1. War Of Religions
2. The Inquisitor's Rage
3. Chosen Man
4. World War Ii
5. World War Iii
6. Because Of You
7. The End Of The World
8. I'll Remember You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod