Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vader
- Membre : Insidious Disease
 

 Site Officiel (282)
 Myspace (203)
 Chaîne Youtube (184)

NILE - Amongst The Catacombs Of Nephren-ka (1998)
Par MOX le 20 Juin 2003          Consultée 9220 fois

Que pouvez-vous avoir comme idée de l'Egypte? Vous souvenez-vous en train de vous émerveiller devant des photos des grandes pyramides? Vous souvenez-vous comment vos profs semblaient désintéressés de vous l'apprendre? Ou bien tout celà vous évoque-t-il les Asterix et Cléopâtre et autres grands films hollywoodiens des années 50? Nile vous propose un circuit touristique plus novateur.

Pour leur premier vrai album, Nile met les grands plats dans les énormes. A coups de grands textes directement inspirés de l'histoire Egyptienne ou autres romans à la H.P.Lovecraft, Nile apporte une belle pierre à l'édifice death-metal qui passe son temps se caricaturer. Inutile de vous attendre aux couronnements de pharaons, aux ballades sur felouques ou encore à la culture généreuse du bassin du Nil. Ici vous passerez votre temps à écumer les tombeaux, les enterrements, les coléres abominables du panthéon égyptien (Serpent Headed Mask vous rappelle-t-il quelqu'un?) ou encore les marches pharaonesques des troupes en guerre contre l'Assyrie, tout celà à grand renfort de samples orientaux, d'arrangements du plus pur style Nouvel Empire ainsi que l'omniprésence d'excellents riffs arabisants cachés devant l'énorme masse de brutal death que représente la musique.
Même si cette ambiance apporte un énorme plus à l'album, elle devient quelque peu cliché au fil du temps (qui passe vite: 32mn Dieu que c'est court) sans pour autant masquer les polyphonies du leader Karl Sanders, dont les voix alternent entre hurlements passablements persuasifs, voix gutturale typique d'un bon death brutal et pousse même le vice jusqu'à descendre très bas dans les graves, de sorte qu'elle évoque une complainte cavernale, à moitié mêlée entre prière des morts et paroles sacrées des Dieux Anciens.

En outre, la musique est très technique, car en plus de ses solos tranchants, le rythme se fait volontiers saccadé, sempiternellement variant et forcément un peu déstabilisant au début. Les morceaux ont la bonne idée d'être courts histoire de laisser le temps à l'auditeur de se remettre de cet abattage de riffs tournoyants et de sonorités pesantes. Qui plus est, d'agréables interludes viennent créer des oasis dans ce désert de brutalité, de mysticisme et d'originalité, il faut bien le dire.

Tremblez auditeurs, les dieux hurlent leur colère à travers cet opus décidément excellent de ces américains de Nile, pour qui la vision de l'Egypte ancienne reste tout de même aussi enivrante que celle des pyramides.

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


OPETH
Morningrise (1996)
Death metal

(+ 1 kro-express)



BOLT THROWER
Honour, Valour, Pride (2002)
Death metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par JULIEN




 
   MOX

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Karl Sanders (guitares, chant)
- Chief Spires (basse, chant)
- Pete Hammoura (batterie, chant)


1. Smashing The Antiu
2. Barra Edinazzu
3. Kudurru Maklu
4. Serpent Headed Mask
5. Ramses Bringer Of War
6. Stones Of Sorrow
7. Die Rache Krieg Lied Der Assyriche
8. The Howling Of The Jinn
9. Pestilence And Iniquity
10. Opening Of The Mouth
11. Beneath Eternal Oceans Of Sand



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod