Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT BLACK ULTIME  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Limbonic Art, Darkspace

MIDNIGHT ODYSSEY - Biolume Part Iii - A Fullmoon Madness (2023)
Par STORM le 12 Février 2024          Consultée 1906 fois

Et voici le couvre-chef final de cette trilogie monstrueuse que nous offre Dis Pater, trilogie entamée en 2019 par le remarqué "Biolume Part I – In Tartarean Chains", l’inégal "Biolume Part II – The Golden Orb" quelque peu ronflant et laborieux. La durée des albums montant crescendo, ce "A Fullmoon Madness" va occuper notre temps d’écoute sur plus de deux heures. La digestion sera-t-elle difficile ? Et bien pas vraiment car MIDNIGHT ODYSSEY réussit l’exercice périlleux de nous offrir treize pistes variées et accrocheuses.

Il y a du Wagner dans cette musique qui me fait penser énormément au "Moon In The Scorpio" de LIMBONIC ART. Les orchestrations s’amoncellent comme un feuilletage ténébreux absolument dantesque et passionnant de bout en bout. Dis Pater aime cette opulence et sa générosité est telle qu’il nous offre des titres volontiers longs mais qui tiennent copieusement l’attention. Et ce Black Metal cosmico-atmosphérique prend aux tripes, prend aux neurones, exagère les stimuli, oppresse condamne, emprisonne l’esprit. Puis une fois que la nasse se resserre, le début de ce qu’il semble être un voyage débute et s’entame sur un pas de tir féérique. Le lancement génial vers une stratosphère mystérieuse débute. Peu à peu les paysages célestes disparaissent au profit de ceux d’un imaginaire fou, où les formes terrestres et les codes humains n’existent plus. Des avenues spatiales se dessinent près d’objets lointains, des quasars bioluminescents créent de nouvelles lumières indétectables vers des trous de vers déformant l’espace-temps. On se prend à rêver et on se permet de le faire aveuglément.

Et si ce voyage n’est pas spatial alors à coup sûr il serait souterrain. Une zone de subduction nous conduirait vers le manteau terrestre où s’étendraient des océans primitifs inexplorés gorgés de luciférine et d’être vivants endémiques et inconnus. MIDNIGHT ODYSSEY s’en fait le réceptacle et la cache de ses royaumes mystérieux peuplés d’organismes féconds et jamais étudiés. Si l’on écoute par exemple les pièces maîtresses de l’album que sont "A Land That Only Death Knows", "Witching Eyes" ou bien encore le fantastique "In The Lunar Maelstrom" (liste non-exhaustive), il est aisé de partir loin de soi vers ces contrées vierges d’humanité. L’abondance d’atmosphères portées par des claviers lumineux, éthérés et vaporeux, amène son lot de rêveries et d’embellies musicales. Les guitares soutiennent et structurent cette abondance symphonique en donnant matière et relief à cette grande orchestration. Le travail musical est admirable et regorge d’inspiration et de complexité. Soli évocateur, nappes de claviers lévitantes et transcendantales, Dis Pater compose avec un sens du lyrisme et de l’exploration digne des meilleurs albums conceptuels. En cela il me rappelle un peu les travaux décomplexés de OXIPLEGATZ par exemple, même si tous deux n’ont en définitive pas forcément d’ADN commun.

Néanmoins ce nouvel album de MIDNIGHT ODYSSEY est une exploration continue qui semble ne jamais férir, le côté épico-philosophique se fait sentir ("As One We Grow, As One We Fall", "The Ghost Of Endymion"), et le chant clair, screamé, clamé ou chuchoté de Dis Pater regorge d’intérêt, accompagne solidement les multiples orchestrations en les magnifiant. La production est correcte et pourrait gagner en transparence mais l’album aurait d’évidence sonné de manière trop artificielle. Alors certes cet Ambient Black Metal Atmosphérico-Symphonique est consistant, dense mais il s’avère surtout varié, expérimental et initiatique. Plongé dans ce dernier volet avec l’assurance d’être surpris et comblé, essayez, tentez-le !

Œuvre totale, l’artwork de "Biolume Part III – A Fullmoon Madness" a été composé avec maestria, ainsi que les deux autres volets de la trilogie par Elijah Gwhedhú Tamu (guitariste honorifique chez PANEGYRIST). Ces pochettes et notamment celle qui nous intéresse plus spécifiquement aujourd’hui, est splendide et très évocatrice des nombreuses métaphores et d’allégories possibles qui jaillissent de cet album. Auparavant et notamment sur les albums Ambient qu’il a habilement intercalés à cette trilogie, comme "Ruins Of A Celestial Fire", ou le très récent "Echoes Of The Thalassic Deep", Dis Pater s’est occupé personnellement des artworks léchés et originaux de ses albums. Prolifique, polyvalent et talentueux notre Aussie n’est-ce pas ! D’ailleurs mentionnons aussi l’un de ses side-projects intéressants qui vaut le détour. Mêlant de la Synth-Pop avec de la Darkwave aux doux relents très CLAN OF XYMOX, aventurez-vous à tester DEATH COMES CRAWLING. Le sentiment spatial et/ou océanique se trame aussi dans ces autres compositions certes plus easy listening mais tout aussi aériennes et fouillées.

Pour en revenir et tenter de conclure sur ce "Biolume Part III – A Fullmoon Madness", je pense que si vous êtes capable de vous donner deux heures d’abandon à vous-mêmes pour conjurer tous les sorts de votre vie et profiter par la même d’un voyage ultime au-delà et hors du temps, ce dernier volet de MIDNIGHT ODYSSEY, à mon sens le plus venimeux et passionnant de tous, est l’expérience que vous devez vous offrir ou accomplir : l’hiver n’aura jamais trouvé meilleur compagnon.

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en AMBIENT par STORM :


FOREST SILENCE
The Eternal Winter (2002)
Allo BURZUM !




DARKSPACE
Dark Space -ii (2024)
Le voyage salutaire


Marquez et partagez






 
   STORM

 
  N/A



- Dis Pater (tout)


1. As Darkness Dims The Fire
2. A Land That Only Death Knows
3. The Long Forgotten Dead
4. They Have Always Known
5. The Horned Goddess
6. Witching Eyes
7. As One We Grow, As One We Fall
8. The Ghost Of Endymion
9. A Fullmoon Madness
10. In The Lunar Maelstrom
11. Death In Crimson Fire
12. The Last Day
13. Luna



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod